En graphiques | Les signes de la reprise du coronavirus, et les raisons d'être optimiste

©Photo News

601 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés, en moyenne, chaque jour, du 3 au 8 août, soit 13% de plus que sur la période précédente. D'autres indicateurs illustrent la reprise de l'épidémie, mais également les raisons d'être optimiste par rapport à la première vague.

Après une première vague enclenchée au retour des vacances de carnaval et un pic épidémique début avril, la Belgique semble aujourd'hui faire face à une reprise de l'épidémie de coronavirus. C'est ce qui ressort des chiffres publiés par l'institut de santé publique Sciensano.

Si nous sommes loin de la situation de mars - avril, la reprise de l'épidémie est bien réelle. Un constat qui ressort de manière encore plus frappante si on examine uniquement les données enregistrées depuis la phase 3 du déconfinement.

Cette reprise de l'épidémie s'observe aussi via le nombre de reproduction effectif (Rt). Ce dernier est repassé au-dessus de 1 du 15 juillet au 4 août, ce qui signifie que l'épidémie accélère à nouveau. Il est ensuite descendu tout juste en dessous de 1 (0,99) le 5 août avant de remonter au dessus de 1 à partir du lendemain.

Les hôpitaux relativement épargnés

Les scientifiques estiment qu'il y a un effet retard de deux à trois semaines entre la détection d'un cas et le moment où une hospitalisation est nécessaire, en raison d'un état de santé qui se détériore.

Si la charge de travail des hôpitaux augmente effectivement, c'est dans une proportion bien inférieure à ce qu'a connu la Belgique lors de la première vague de l'épidémie. Le nombre de patients aux soins intensifs augmente, par exemple, beaucoup plus lentement qu'en mars et avril.

Entre 3.000 et 12.000 tests par jour

Depuis le début du mois de juillet, entre 3.000 et 12.000 tests sont effectués quotidiennement, avec un record à plus de 26.000 tests le 30 juillet. La capacité de dépistage est, elle, de 45.000 tests par jour, explique le cabinet du ministre de tutelle, Philippe De Backer (Open Vld).

Lire également

Publicité
Publicité