Publicité

Face au Covid-19, le Belge se tourne vers la TV et les journaux en ligne

La pandémie de coronavirus dope la soif d'information des Belges. ©Photo News

La pandémie de coronavirus dope la soif d'information des Belges. Ceux-ci regardent davantage la télévision et lisent également plus les journaux, essentiellement en ligne. Bon nombre d'entre eux souhaitent toutefois que les médias abordent d'autres thèmes que le Covid-19.

Les grands événements, et en particulier les crises sanitaires, dopent la soif d'informations. La pandémie de Covid-19 ne fait pas exception à la règle. Un sondage réalisé par l’institut Dedicated pour le bureau de conseil en communication Whyte Corporate Affairs révèle que deux Belges sur trois ont consulté plus régulièrement la presse durant les quatre dernières semaines.

"Comme souvent, en cas de crise, les médias dits traditionnels attirent l’attention des citoyens qui ont besoin d’être informés et de comprendre."
Marc Dumoulin
Directeur de Dedicated

Sans surprise, la télévision reste le canal d'information numéro un pour près d’une personne interrogée sur deux (45%). C'est elle aussi qui a vu ses audiences augmenter le plus depuis le début du confinement: plus de la moitié des personnes interrogées (63%) déclarent regarder "plus souvent" ou "beaucoup plus souvent" la télévision pour suivre les informations, selon les résultats de ce sondage réalisé par internet auprès de 1.500 personnes durant le weekend de Pâques.

Les journaux? Surtout en ligne

Mais le Belge ne s'en contente pas et se tourne aussi vers d'autres médias. Les quotidiens sont ainsi davantage lus depuis le début du confinement, mais surtout en ligne. On voit ainsi que 48% des Belges lisent davantage de journaux en ligne, le support papier n'attirant que 18% de lecteurs supplémentaires.

82%
des Belges
Pas moins de 82% des Belges interrogés par Dedicated se disent satisfaits de la qualité de la couverture médiatique de la pandémie de coronavirus.

Les sites d'information en ligne attirent, eux aussi, davantage: un répondant sur deux (50 %) déclare les visiter plus fréquemment depuis le début de la crise du coronavirus. Les magazines, tant en ligne que sur papier, semblent, par contre, moins profiter de la crise: seuls 16 % des répondants surfent plus fréquemment sur les sites en ligne des magazines et 10 % consultent plus souvent un magazine papier.

"Comme souvent, en cas de crise, les médias dits traditionnels attirent l’attention des citoyens qui ont besoin d’être informés et de comprendre. La notoriété de ces médias reste un atout majeur devant la multitude d’offres d’informations", explique Marc Dumoulin, directeur de Dedicated.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Info de qualité

Autre résultat peu surprenant du sondage: les jeunes se tournent plus souvent vers les médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) pour suivre l'actualité (59% contre 33% pour la moyenne des Belges). Mais ils regardent, eux aussi, davantage la télévision et lisent plus régulièrement les journaux.

45%
des Belges
La télévision reste le canal d'information numéro un pour 45% des Belges.

Une fleur au chapeau de la presse: 82% des Belges interrogés se disent satisfaits de la qualité de la couverture médiatique de la pandémie. La satisfaction est plus forte en Flandre (88%) qu’à Bruxelles (77 %) et en Wallonie (75%). Mais cette évaluation positive ne pousse pas nécessairement à l'achat: 3 Belges sur 4 (76%) ne sont pas prêts, lorsqu’ils consultent des sites en ligne, à payer pour des contenus réservés aux abonnés.

Une certaine lassitude pointe toutefois à l'horizon. Près de la moitié des Belges (44 %) pensent que les médias accordent trop d'attention à la pandémie et au confinement. C'est surtout le cas en Wallonie (52%) et à Bruxelles (54%). En Flandre, cette conviction est un peu moins forte (34 %). Parmi les autres thèmes que les Belges souhaitent voir abordés, ils privilégient la santé et le bien-être (68%), sur l'économie et l'emploi (64%) et sur l'environnement et le climat (51%).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité