Publicité
Publicité

Factures d'eau reportées pour les PME

©Thierry du Bois

Alors que le 1890 de la Sowalfin est assailli d'appels d'entrepreneurs inquiets, le gouvernement wallon finalise ses mesures. Outre des aides directes, on se dirige vers un report des factures d'eau et d'électricité.

Après l’annonce des premières mesures de confinement jeudi soir en Belgique et une première vague d’appels d’entrepreneurs inquiets, le standard téléphonique qui gère le numéro d'appel 1890 de la Sowalfin fonctionne à plein régime. "En quatre jours, ce sont pas moins de 2.000 appels qui ont été traités. Rien que lundi, nous avons pris 520 appels", témoigne Emmanuelle Gendebien, responsable du 1890 à la Sowalfin. Depuis quelques jours, cet outil public wallon est en première ligne pour répondre aux questions des entreprises face à la crise.

À l’autre bout du fil, indépendants, entrepreneurs, restaurateurs, patrons de cafés ou de petits commerces s'affolent face à la crise qui frappe de plein fouet leur activité économique. Au point qu’il a fallu renforcer les équipes. "Nous passons de 8 à 20 personnes."

Des appels à l'aide

Suite à l’annonce de la phase fédérale jeudi soir, la majorité des questions concernaient l’implication des premières restrictions comme la fermeture des restaurants, des cafés et des commerces non alimentaires le week-end. "Les gens voulaient savoir s’ils étaient concernés par ces restrictions et fermetures", explique Emmanuel Gendebien. Une deuxième vague de questions est ensuite arrivée le week-end dernier. "Les personnes qui nous appellent depuis samedi veulent maintenant savoir comment on peut leur venir en aide pour maintenir leur activité. Il y a eu un déplacement de question sur les mesures". Sans surprise, la promesse faite par le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo de débloquer une aide d’urgence de 100 millions d’euros pour venir en aide aux secteurs impactés par la crise a créé un appel d’air. "Les appels concernent les aides financières. "

La SWDE paiera plus vite ses sous-traitants

Réuni à nouveau mardi après-midi, le gouvernement wallon continue de son côté de plancher sur les mesures concrètes à apporter afin de venir en aider aux entreprises. "Le gouvernement a débloqué 100 premiers millions d’euros pour alimenter un fonds spécial de solidarité qui viendra en aide aux cafetiers, aux restaurants, et aux citoyens qui subissent de plein fouet la crise", a promis le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) lors d’une allocution au parlement wallon mardi matin.

À la demande d’un sous-traitant ou d’un fournisseur, le délai de paiement des factures validées sera réduit à 30 jours au lieu de 60 jours actuellement. En cas de situation critique pour un indépendant et une PME, ce délai pourrait encore être réduit.
SWDE

Outre la suspension ou le report d’une série de taxes régionales et communales, une aide financière directe aux entreprises, la Région wallonne réfléchit à d’autres mesures comme la suspension des factures d’électricité ou d’eau le temps de la crise.  Comment? Si les discussions n’ont pas encore réellement été lancées entre les gestionnaires actifs dans la distribution d’électricité en Wallonie, à la Société wallonne des eaux (SWDE), on envisage deux mesures pour venir en aide aux PME et aux indépendants. La première consiste à un étalement du paiement. "Sur simple demande par téléphone (call center), un étalement du paiement des factures sera octroyé. Les règles en la matière seront assouplies pour tenir compte des circonstances exceptionnelles (à titre d’exemple, la suspension du paiement des factures durant une période en sus de l’étalement dans le temps sur une période plus longue)", explique-t-on à la SWDE. Parallèlement, le montant des acomptes trimestriels sera revu "pour tenir compte de la baisse de l’activité". En outre, la SWDE pourrait accélérer le paiement de ses factures. "À la demande d’un sous-traitant ou d’un fournisseur, le délai de paiement des factures validées sera réduit à 30 jours au lieu de 60 jours actuellement. En cas de situation critique pour un indépendant et une PME, ce délai pourrait encore être réduit."

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité