Publicité
epinglé

Faut-il rembourser les paris sur les compétitions suspendues?

Les terrains sont vides, les matches suspendus, les championnats annulés ou arrêtés avant terme: que faire dès lors des paris basés sur les classements finaux? ©AFP

La fin prématurée des championnats de foot complique la vie des sites de paris et des joueurs.

L'arrêt avant terme des championnats de football est un casse-tête pour les opérateurs de paris sportifs. A fortiori quand au sein d'un même continent (l'Europe), les autorités de championnats nationaux prennent des décisions différentes. Prenez les Pays-Bas et la France: au nord, les autorités du foot ont décidé la suspension définitive du championnat et qu'il n'y aurait pas de vainqueur. Classement annulé, en somme. Au sud, la Ligue I a arrêté le championnat avec 28 journées jouées sur 38 et octroyé le titre au PSG. Mais que faire avec les paris "saison", ces paris de long terme qui permettent de miser sur le classement à l'issue du championnat (X sera 1er, Y sera 3e, etc.)?

Aux Pays-Bas, c'est comme si la compétition n'avait jamais eu lieu (donc on rembourse), tandis qu'outre-Quiévrain, des résultats existent (donc on récompense les gagnants).

Plusieurs sites de paris parmi les principaux actifs en Belgique ont décidé de rembourser les mises des parieurs engagés sur le championnat néerlandais, mais de décréter qui est gagnant ou perdant sur la Ligue I (France) en fonction du classement après 28 matches. On peut comprendre leur raisonnement: aux Pays-Bas, c'est comme si la compétition n'avait jamais eu lieu (donc on rembourse), tandis qu'outre-Quiévrain, des résultats existent.

On peut aussi comprendre la frustration de joueurs ayant engagé des mises "saison" en France peu avant le confinement: ils considèrent qu'ils n'ont pas eu la chance de voir leurs calculs se réaliser, notamment s'ils avaient misé sur le redressement d'un club au calendrier plus facile en fin de saison. Un joueur suggère qu'on rembourse les paris dont l'issue serait mathématiquement non déterminée après 28 jours. Pas sot...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité