GSK s'allie à Vir Biotechnology contre les coronavirus

La laboratoire britannique va investir 250 millions de dollars dans la société californienne Vir Biotechnology. ©Bloomberg

Ce partenariat utilisera la plateforme de Vir pour identifier de nouveaux anticorps monoclonaux antiviraux qui pourraient être utilisés comme options thérapeutiques ou préventives.

La laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) va investir 250 millions de dollars dans la société californienne Vir Biotechnology et collaborer avec cette dernière pour développer des traitements potentiels contre les coronavirus, dont le SARS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19.

Les fabricants de médicaments du monde entier travaillent d'arrache-pied pour tenter de mettre au point un traitement ou un vaccin contre le coronavirus. Il n'y a jusqu'à aujourd'hui aucun remède connu permettant de guérir à coup sûr la maladie. 

Les sociétés prévoient de procéder directement à un essai clinique de phase 2.

Ce partenariat utilisera la plateforme d'anticorps de Vir pour identifier de nouveaux anticorps monoclonaux antiviraux qui pourraient être utilisés comme options thérapeutiques ou préventives. Les deux sociétés biopharmaceutiques tireront également parti de l'expertise de GSK en génomique fonctionnelle et combineront leurs capacités en intelligence artificielle pour faire avancer la recherche concernant le SARS-CoV-2 et les coronavirus.

En raison du besoin urgent des patients, les sociétés prévoient de procéder directement à un essai clinique de phase 2 sur deux anticorps viraux candidats dans les trois à cinq prochains mois. 

Jusqu'ici, GSK, dont la division Vaccins est fortement implantée en Belgique, s'est concentré sur la fourniture d'adjuvants dans la recherche de vaccins et a déjà conclu plusieurs accords avec des partenaires. Il s'agit du deuxième partenariat de Vir, qui a déjà signé un premier accord avec Biogen, pour le développement d'un traitement contre le Covid-19.  

Lire également

Publicité
Publicité