Horeca, culture: voici le programme du Codeco de ce vendredi

Le Premier ministre Alexander De Croo va devoir arbitrer un Comité de concertation primordial pour la qualité de vie des Belges ces prochains mois. ©Photo News

Ce vendredi a lieu un nouveau Comité de concertation. Annoncé comme un spécial "culture", il devrait davantage s'agir d'un Codeco "technique". Alexander De Croo a pris les devants: "Ne vous attendez-pas à de nouveaux assouplissements."

Le gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées se retrouvent ce vendredi après-midi pour un nouveau Comité de concertation. La réunion aura lieu à 15h.

"Ne vous attendez pas à ce que de nouveaux assouplissements soient annoncés."
Alexander De Croo
Premier ministre

"Nous allons opérationnaliser les décisions que nous avons déjà prises", a indiqué le Premier ministre Alexander De Croo jeudi à la Chambre. La réunion de ce vendredi sera, selon lui, consacrée à définir les protocoles sanitaires. "Ne vous attendez pas à ce que de nouveaux assouplissements soient annoncés", a-t-il averti.

Lors de ce nouveau Comité de concertation, les représentants du fédéral et des entités fédérées devront entériner la reprise, sur un mode normal, des commerces dits non essentiels, actuellement ouverts uniquement sur rendez-vous, ce 26 avril. Ils devront aussi donner l'autorisation de la reprise des métiers de contact. Il n'y a guère de doute, ces secteurs-là devraient bien voir le feu passer au vert après une "pause" de quatre semaines.

Heure de fermeture

Les autres dossiers sont par contre beaucoup plus complexes. Il y a d'abord celui de l'horeca, où les restaurants, bars et cafés sont fermés depuis octobre de l'année passée. Le secteur a préparé sa ligne de conduite pour la réouverture des terrasses, envisagée pour le 8 mai, et l'a soumise aux ministres et experts. On sait déjà qu'il y a des divergences, de nombreux points restent à trancher. Notamment la question de l'heure de fermeture des établissements. La réponse se trouvera entre 20h - horaire proposé par les experts, mais refusé par les trois fédérations horeca qui voient mal comment plier un service du soir en si peu de temps et assurer la rentabilité - et 23h, le temps de laisser les clients rentrer chez eux à temps avant l'interdiction de rassemblement à plus de trois personnes qui prendra cours à minuit.

6
personnes
Les fédérations horeca proposent le nombre de six personnes par table en terrasse.

On sait aussi que l'accessibilité aux sanitaires fait débat. Pour le nombre de personnes à table, le secteur propose six convives, sans obligation d'appartenance à un même foyer, ce qui serait impossible à contrôler. La quantité de tables par terrasse, ainsi que la définition même d'une terrasse et de ses accommodements (tonnelle, etc.) devront aussi être décidées en Codeco.

Le déconfinement de la culture et de l'événementiel

L'autre gros morceau du Codeco sera le déconfinement progressif des secteurs culturel et événementiel. Ceux-ci ont préparé un programme, mais celui-ci sera visiblement soumis à d'importants ajustements, si l'on en croit la ministre francophone de la Culture.

Bénédicte Linard (Ecolo), s'est dite "inquiète" ce mardi: le Codeco de vendredi n'approuverait que des mesures "en deçà" des propositions avancées par les secteurs culturel et événementiel. "Je suis inquiète des retours que j'ai des réunions préparatoires (au Codeco de vendredi). La proposition sur la table ne sera pas retenue."

Or, ces secteurs grondent, les annonces d'événements interdits se multiplient et plusieurs organisateurs préparent déjà des spectacles. Les formalités et règles qui devront entourer les événements tests seront aussi discutés en Codeco, comme Namur en Mai, qui espère se tenir ces 13,14 et 15 mai, avec un maximum de 50 spectateurs par spectacle, uniquement sur réservation et en plein air, avec respect de distances et port du masque.

Les lieux culturels frondeurs ne seront pas privés de leurs subventions

Les lieux culturels qui rouvriront leurs portes à partir de la semaine prochaine malgré l'interdiction actuelle pour cause de pandémie ne seront pas privés de leurs subventions, a indiqué vendredi la ministre francophone de la Culture, Bénédicte Linard. "Il est hors de question de retirer des subventions à des opérateurs culturels", a martelé vendredi la ministre Ecolo sur les ondes de Bel-RTL où il lui était demandé si elle sanctionnerait les frondeurs. Pour Mme Linard, le secteur culturel se manifeste "à juste titre". "Ils ont raison de se faire entendre", selon elle.

Dans la foulée du mouvement "Still Standing for Culture", quelque 80 lieux culturels ont annoncé qu'ils allaient reprendre sans attendre un feu vert du Codeco leur programmation et braver l'interdiction d'ouvrir. Les institutions concernées -parmi lesquelles le Théâtre national, les théâtres de Poche, Le Public, de l'Ancre ou encore les cinémas Galeries, Palace, Vendôme, Quai 10, etc.- proposeront de multiples activités entre le 30 avril et le 8 mai, dans le respect des protocoles sanitaires.

Un plan progressif de déconfinement

Le secteur culturel a déposé sur la table du gouvernement fédéral et du commissaire corona un plan progressif de déconfinement tenant compte de l'évolution de la situation sanitaire du pays. Ce plan propose notamment d'autoriser à compter du 8 mai des événements rassemblant 200 personnes en extérieur, et 100 personnes en intérieur. Il a reçu le soutien des ministres de la Culture Jan Jambon (communauté flamande) et Bénédicte Linard (Fédération Wallonie-Bruxelles). Ce point risque dès lors de faire débat, le gouvernement flamand ayant annoncé jeudi qu'il défendra le projet du secteur culturel. Dans le même temps, plusieurs lieux ont annoncé jeudi leur réouverture dès le 30 avril dans le cadre de l'action intitulée "Still Standing for Culture".

Enfin, le Codeco doit valider le cadre défini mercredi par la conférence interministérielle (CIM) Santé concernant l'organisation en mai et juin prochains d'une trentaine d'événements-tests en Belgique dans les secteurs culturel, sportif et de la jeunesse.

Et après?

"Hier, nous avons passé le cap des 70% de vaccination chez les plus de 65 ans. Nous sommes n°6 du peloton européen"
Alexander De Croo
Premier ministre

Ce vendredi, le Comité de concertation devra également définir les protocoles pour les futurs assouplissements attendus dans le courant du mois de juin. La date précise de leur entrée en vigueur dépendra de l'avancement de la campagne de vaccination et de l'occupation des lits de soins intensifs (sous la barre des 500), comme l'a décidé le précédent Codeco.

"Hier, nous avons passé le cap des 70% de vaccination chez les plus de 65 ans. Nous sommes n°6 du peloton européen", s'est réjoui Alexander De Croo. "Au plus vite vous vous faites vacciner, au plus vite vous donnez de la liberté à vous-mêmes, mais aussi aux jeunes qui attendent", a-t-il ajouté. Les protocoles à définir concerneront la culture, le sport, l'événementiel ou encore les camps d'été.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité