mon argent

Immobilier: reprise des visites chez les particuliers le 11 mai

Après le redémarrage des chantiers de construction depuis une semaine déjà, c'est la commercialisation "physique" des biens qui reprend enfin en deux temps.

Chez les courtiers immobiliers, on décompte les jours – voire les heures – avant de remettre la sauce. Il y aura d’abord la mineure entre professionnels, prévue dès le 4 mai. Avant la générale du 11, à l’attention des particuliers en apnée depuis près de 50 jours. Vendeurs et acheteurs potentiels vont donc pouvoir à nouveau se rencontrer, à distance de rigueur.

L’Institut professionnel des Agents immobiliers (IPI) l’a confirmé ce mardi. Dès le 4 mai, la commercialisation "physique" des biens immobiliers de professionnel à professionnel sera relancée. Courtiers visant de nouveaux mandats, entreprises à la recherche de halls logistiques ou d’espaces de bureaux, vendeurs ou bailleurs de ces espaces, mais aussi promoteurs de nouveaux projets à commercialiser et acheteurs institutionnels de ces derniers par lots vont pouvoir à nouveau vérifier sur le terrain ce qu’ils achèteront ou commercialiseront. "Même si on prétendait que l’activité pouvait continuer, acheter ou louer un chat dans un sac – sans voir exactement sur place, en trois dimensions, ce qui était commercialisé – était impossible. C’était même en contradiction avec les fondements de notre métier", insiste Christophe Nihon, le patron liégeois de Promactif Groupe.

Du côté des milliers de courtiers belges, des plus locaux aux grands réseaux, on prépare surtout la grande relance du 11 mai, qui concernera tous les particuliers concernés par l’achat, la vente ou la location d’un toit, nouveau ou ancien.

"Acheter ou louer un chat dans un sac – sans voir exactement sur place, en trois dimensions, ce qui était commercialisé – était pratiquement impossible."
Christophe Nihon
Promactif Groupe

Concernant ces visites, des consignes pratiques ont été communiquées en interne – ou vont l’être – à l’attention de tous les membres du personnel, histoire de respecter les règles sanitaires en vigueur et de se munir du matériel adéquat lors des visites précédemment planifiées. Mais il faudra aussi que chaque courtier en déplacement communique les bonnes pratiques aux occupants des biens à visiter, masques de rigueur.

Le retour au bureau est également à l’ordre du jour dans la plupart des réseaux de courtage. Avec des tournantes négociées entre les membres du personnel pour pouvoir respecter les distances imposées. La pose de plexiglas séparatifs entre postes de travail sera sans doute une des constantes dans la plupart des agences locales durant les 15 prochains jours.

Lire également

Publicité
Publicité