Israël renforce ses mesures anti-covid à cause du variant Delta

De nombreux jeunes Israéliens sont déjà vaccinés et pourtant, les contaminations repartent à la hausse. ©REUTERS

Les cas de covid sont repartis à la hausse en Israël, et ce, malgré une vaccination bien avancée. En cause: le variant Delta. Le masque redevient obligatoire dans les lieux fermés.

Israël est montré en exemple depuis le début des campagnes de vaccination. C'est le pays qui s'est montré le plus rapide pour injecter les sérums anti-covid à sa population. Aujourd'hui, sur les 9 millions d'habitants, plus de 5,5 millions ont eu une injection et environ 5,2 millions de personnes ont également reçu la seconde. De nombreux jeunes sont déjà vaccinés. Et pourtant, la situation épidémiologique est en train de s'envenimer.

227
cas de covid
Jeudi, Israël a passé la barre des 100 cas de covid quotidiens, avec 227 contaminations.

Le nombre de cas de personnes contaminées au coronavirus est reparti à la hausse et le gouvernement a dû réagir. C'était patent depuis quelques jours. En milieu de semaine, le Premier ministre israélien avait prévenu: si plus de 100 nouveaux cas quotidiens de coronavirus étaient recensés pendant une semaine, le port du masque en intérieur serait de nouveau obligatoire. Jeudi, 227 nouveaux malades ont été identifiés.

Le masque en intérieur

La décision est tombée ce vendredi: l'obligation du port du masque dans les lieux publics fermés a été rétablie. Les masques sont désormais incontournables dans tous les lieux qui ne sont pas en plein air, sauf au domicile, et conseillés lors de grands rassemblements en plein air, comme pour la marche organisée à Tel-Aviv ce vendredi après-midi et à laquelle sont attendues des milliers de personnes.

Mercredi la réouverture du pays aux touristes avait déjà été reportée; seuls les voyageurs vaccinés, voyageant en petit groupe et en provenance de certains pays, sont encore autorisés, avec l'obligation de deux tests PCR (72 heures avant le départ et à l'arrivée) et d'un test sérologique.

La cause de cette recrudescence de cas? Comme dans d'autres pays, cette hausse des contaminations semble due à la propagation du variant Delta, plus virulent que les autres.

Tous ces pays fortement impactés par le Delta

Israël n'est pas le seul État à connaître une telle situation, même si dans de nombreux pays occidentaux, l'heure est aux assouplissements grâce à une baisse des contaminations. Depuis quelques semaines, la Grande-Bretagne voit aussi augmenter le nombre de contaminations sur son sol, même si le nombre de décès n'augmente pas autant, grâce à la vaccination à grande échelle, estiment les responsables de la santé.

"En nombre absolu, le nombre de contaminations de ce variant reste faible et stable", puisque le nombre global de cas diminue en Belgique.
Yves Van Laethem
Porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus

Jeudi, aussi à cause du variant Delta, le gouvernement portugais a interrompu la levée progressive des restrictions sanitaires dans l'ensemble du pays, et a resserré les mesures à Lisbonne. En Australie, les principaux quartiers de Sydney sont en confinement à partir de ce vendredi minuit, en raison d'un foyer de coronavirus qui comporte désormais 65 cas de Covid-19 identifiés du variant Delta. La Russie connaît aussi une explosion des cas.

Et en Belgique?

En Belgique, les contaminations et admissions à l'hôpital restent à la baisse, mais la vigilance est de mise. Le variant Delta s'impose, en effet, de plus en plus. 6% des contaminations lui étaient attribuées la semaine dernière. Cette semaine, on est à 15,7% et on s'attend à ce que cela monte au-dessus des 20% des nouveaux cas la semaine prochaine.

90%
Le variant Delta devrait représenter 90% des nouveaux cas dans l'UE d'ici la fin du mois d'août.

"Mais en nombre absolu, le nombre de contaminations de ce variant reste faible et stable", puisque le nombre global de cas diminue, signalait l'infectiologue Yves Van Laethem durant la conférence de presse dédiée à l'épidémie.

Mercredi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) expliquait que le variant Delta devrait représenter 90% des nouveaux cas dans l'Union européenne d'ici fin août.

Selon plusieurs études, les vaccins sont un peu moins performants contre le variant Delta que contre le variant Alpha et la souche historique. Ils conservent un niveau d'efficacité élevé si leurs deux doses ont été injectées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité