Publicité

Johan Thijs (KBC) veut réexaminer la taxe bancaire

Johan Thijs, CEO de KBC et président de Febelfin, plaide pour une remise en question de la taxe bancaire. ©Photo News

Le CEO de KBC estime que la situation a changé depuis le cataclysme financier et bancaire de 2008. Il faudra se pencher sur la taxe bancaire après la crise actuelle, selon lui.

Alors que les autorités publiques comptent sur le secteur bancaire pour venir en soutien aux entreprises et aux particuliers mis en difficulté en raison de la crise, le CEO de KBC, Johan Thijs, jette un pavé dans la marre en remettant en question la taxe bancaire instaurée il y a quatre ans.

"Les banques et les autorités sont engagées pour soutenir ces clients. KBC soutient ce plan sans ambages, mais la situation a complètement changé depuis 2008."
Johan Thijs
CEO KBC

A l'issue de la crise financière et bancaire de 2008 et de la crise des dettes publiques en 2011, l'État belge était intervenu à coups de milliards d'euros pour sauver Fortis, Dexia et KBC de la faillite. La taxe bancaire, qui s'élève actuellement à un peu plus de 0,13% des dépôts, a été mise en place en tant que compensation à cette aide publique.

Fin avril, plusieurs acteurs bancaires de moindre envergure avaient déjà appelé à supprimer cette taxe qui pèse lourd sur leurs bilans alors qu'il n'avaient pas eu recours au soutien de l'État à l'époque.

C'est aujourd'hui le patron de KBC, et parallèlement président de la fédération sectorielle Febelfin, qui a lancé un appel en ce sens lors de l'assemblée générale du bancassureur. 

805
millions d'euros
En 2018, les banques belges ont déboursé 805 millions d'euros pour la taxe bancaire.

"La crise actuelle nous touche en général et touche notre économie, nos entreprises et nos PME, a déclaré Johan Thijs. Les banques et les autorités sont engagées pour soutenir ces clients. KBC soutient ce plan sans ambages, mais la situation a complètement changé depuis 2008. Il semble logique de réexaminer ces taxes bancaires au bout d'un certain temps."

En 2018, les banques belges ont payé 805 millions d'euros pour la taxe bancaire, indiquent les données de Febelfin.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité