L'Absym saisit le Conseil d'État contre la stratégie de vaccination

L'Absym saisit le Conseil d'État au motif que la procédure d'identification des patients à risque dans le cadre de la campagne de vaccination "viole le secret médical". ©BELGA

L'Absym se montre très critique à l'égard de la stratégie de vaccination. Le syndicat saisit le Conseil d'État à propos de la procédure d'identification des patients à risque.

L'Absym a dans le viseur un arrêté royal et un protocole d'accord entre les ministres de la Santé portant sur l'organisation de la campagne de vaccination. Pour le syndicat médical, la mise sur pied de bases de données permettant de centraliser et d'échanger quantité de données des patients "met en péril le secret médical". "Pour une question de principe, nous ne pouvons pas laisser passer cela", a expliqué le président honoraire du syndicat, Marc Moens, dans Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen.

"Pour une question de principe, nous ne pouvons pas laisser passer cela."
Marc Moens
Président honoraire de l'Absym

L'Absym saisit donc le Conseil d'État au motif que la procédure d'identification des patients à risque dans le cadre de la campagne de vaccination "viole le secret médical".

Notons que le Conseil d'État s'est déjà prononcé sur la manière dont les autorités entendent gérer les données liées à la vaccination.  Il a émis des doutes sur la façon vague dont sont définies les instances qui auront accès aux données. Également sur la manière, pas assez détaillée, dont médecins et mutualités vont intervenir pour l'invitation à se faire vacciner des personnes considérées comme à risque.

Trop de travail pour les généralistes

En outre, le syndicat médical relève que la stratégie de vaccination donne priorité aux personnes de moins de 65 ans souffrant de comorbidités, ce qui entraîne une charge de travail supplémentaire pour les généralistes, qui doivent aider à l'identification de ces patients.

Selon plusieurs associations de médecins, cela compliquerait et retarderait aussi beaucoup la campagne de vaccination.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité