L'efficacité du vaccin Pfizer confirmée en Israël, qui rouvre son économie

Un agent de santé administre le vaccin à un Israélien dans un bar de la ville côtière de Tel-Aviv. ©AFP

L'État hébreu a lancé le 19 décembre une vaste campagne de vaccination, considérée comme l'une des plus rapides au monde, à la faveur d'un accord avec Pfizer permettant à Israël d'obtenir rapidement des millions de doses en échange de données biomédicales sur l'effet du vaccin.

Israël a rouvert une partie de son économie dimanche, un retour à la normale rendu possible, selon le pays, grâce à la vaccination contre le coronavirus de près de la moitié de la population.

"Notre objectif est de poursuivre la vaccination de toute la population âgée de 16 ans et plus (…) ce qui nous permettra de retrouver nos habitudes qui nous manquent"
Hezi Levi
Directeur général du ministère de la Santé

Alors que les boutiques sont accessibles à tous, les salles de sport et les théâtres étaient limités aux personnes faisant état d'un "passe vert", un statut délivré par une application mise en place par le ministère de la Santé aux habitants ayant été vacciné ou ayant déjà contracté le coronavirus. Les mesures de distanciation sociale sont toujours en vigueur et les lieux de culte ne peuvent accueillir que la moitié de leurs fidèles.

L'efficacité de Pfizer confirmée à grande échelle

Au moins 45% de la population israélienne a reçu une première dose du vaccin développé par Pfizer selon les données du ministère de la Santé, compilées jusqu'au 13 février "Notre objectif est de poursuivre la vaccination de toute la population âgée de 16 ans et plus (…) ce qui nous permettra de retrouver nos habitudes qui nous manquent", a dit samedi le directeur général du ministère de la Santé, Hezi Levi, dans un communiqué.

Une efficacité a également été constatée contre la possibilité même d'être infecté. Une donnée cruciale, car elle pourrait indiquer que les personnes vaccinées ne peuvent plus non plus transmettre le virus.

Ce jeudi, une étude de grande ampleur publiée dans le prestigieux New England Journal of Medicine confirme l'efficacité du vaccin Pfizer par l'analyse des données de quelque 1,2 million de personnes dans le pays. Elle montre que la vaccination a réduit de 94% les cas symptomatiques du Covid-19, de 92% les cas graves de la maladie, et de 87% les hospitalisations. Ces taux valent pour la protection obtenue au moins sept jours après la seconde injection. "Il s'agit de la première preuve validée par les pairs de l'efficacité d'un vaccin dans les conditions du monde réel", a déclaré Ben Reis, l'un des co-auteurs.

Le vaccin a fonctionné de façon relativement équivalente pour tous les groupes d'âge, a-t-il précisé. Une efficacité a également été constatée contre la possibilité même d'être infecté (et non seulement de développer des symptômes). Une donnée cruciale, car elle pourrait indiquer que les personnes vaccinées ne peuvent plus non plus transmettre le virus, mais qui demande à être confirmée.

Israël a fait état de plus de 760.000 cas d'infections au coronavirus et le bilan de l'épidémie est de plus de 5.600 morts.

Coronavirus: pourquoi hésite-t-on à se faire vacciner?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité