L'Etat doit vite honorer ses dettes vis-à-vis des PME, clame Ecolo

Gilles Vanden Burre, député Ecolo, interpelle depuis des années le gouvernement sur les factures en retard de l'État. ©Jonas Roosens

Le député Gilles Vanden Burre (Ecolo) estime que l'État doit encore un milliard d'euros aux entreprises. Il invite le gouvernement à payer rapidement ces factures en retard, en priorité aux PME.

On gamberge dans tous les partis pour élaborer des mesures visant à amortir le choc Covid-19 pour les entreprises. Ecolo n'a pas dû aller chercher loin pour lancer une idée simple.

"Beaucoup de PME ont l'État comme client et on a aujourd'hui des entreprises en grandes difficultés. Nous avons là une possibilité de soulager leur trésorerie. Il suffit que l’État honore rapidement ses dettes."
Gilles Vande Burre
Député Ecolo

C'est un vieux combat des verts, rappelle le député fédéral Gilles Vanden Burre. "L’État devrait montrer l'exemple mais les derniers chiffres en date montrent que deux tiers des factures envoyées à l'État sont honorés au-delà du délai légal de 30 jours, rappelle-t-il. C'est particulièrement vrai au niveau de la justice, où ça peut aller jusqu'à 90 jours. Beaucoup de PME ont l'État comme client et on a aujourd'hui des entreprises en difficultés. Il y a là une possibilité de soulager leur trésorerie. Il suffit que l’État honore rapidement ses dettes."

One shot pour les PME

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Il est apparemment impossible d'obtenir le montant de l'encours des impayés de l'État. Le dernier rapport du Comité de monitoring évalue les achats fédéraux à 2,438 milliards d'euros, hors investissements. Si on prend un ratio de deux tiers de retards, souligné par Graydon pour l'année 2018, on arrive à 1,6 milliard d'euros. "On doit grosso modo tourner autour de 1,5 milliard d'euros", estime Gilles Vanden Burre. 

Ecolo propose un paiement one shot pour les entreprises de moins de 100 travailleurs, par exemple de 500 millions d'euros. L'opération n'engendrerait pas de coût supplémentaire pour l'État puisque cet argent est déjà dû. La proposition sera introduite dans le cadre des discussions entre les 10 partis qui soutiennent le gouvernement Wilmès. 

 

Lire également

Publicité
Publicité