L'Europe dévoile sa nouvelle carte commune du coronavirus, couverte de rouge

©ECDC

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a publié jeudi sa première "carte Covid" commune. Tous les États membres disposeront désormais d'une méthode uniforme pour déterminer le degré de risque dans les différents pays.

Ce n'est pas très surprenant, mais la plupart des pays de l'UE sont colorés en rouge sur cette nouvelle carte commune établie par l'ECDC. Il s'agit de la Belgique, des Pays-Bas, de la France, de l'Espagne, de l'Autriche, de la Suède, de l'Irlande, de la Pologne, de la République thèque, de la Slovaquie, de la Hongrie, de la Slovénie, de la Croatie, de la Roumanie et de Malte. Le Royaume-Uni est également coloré en rouge.

L'Allemagne reçoit elle la couleur grise, indiquant qu'elle n'a pas transmis à l'ECDC des données suffisantes. La Suède, le Danemark, l'Islande et l'Autriche sont également gris.

Mais essayons de voir le verre à moitié plein, il y a aussi certaines régions encore vertes sur la carte, bien qu'elles soient plutôt rares. La Norvège et la Finlande sont en partie vertes, tout comme le sud de la Grèce. L'Italie, les États baltes et certaines régions du Portugal, de la Grèce et de la Scandinavie deviennent eux orange.

©ECDC

Pour plus de cohérence

La nouvelle carte a été établie après consultation entre les ministres européens mardi dernier. Chaque État membre de l'UE s'engage à transmettre trois types de données à l'ECDC sur une base hebdomadaire: le nombre de nouveaux cas de Covid-19 confirmés pour 100.000 habitants au cours des 14 derniers jours, le nombre de tests effectués pour 100.000 habitants au cours des 7 derniers jours et le pourcentage de tests positifs au cours de la semaine écoulée, soit le "taux de positivité".

Sur base de ces données, l'ECDC attribue un code couleur aux différents pays. Le vert correspond à moins de 25 cas confirmés pour 100.000 habitants et à un taux de positivité inférieur à 4 %. La couleur orange indique elle moins de 50 cas confirmés pour 100.000 habitants et un taux de positivité supérieur à 4 % (ou 25 à 150 cas confirmés pour 100.000 habitants et un taux inférieur à 4 %), et le rouge est utilisé lorsqu'il y a 50 cas ou plus pour 100.000 habitants et au moins 4 % de tests positifs (ou plus de 150 cas positifs pour 100.000 habitants, quel que soit le taux de positivité).

Mise à jour les jeudis

Grâce à cette "carte Covid" commune, qui sera mise à jour chaque semaine, le jeudi, chaque État membre peut imposer leurs propres mesures aux voyageurs. Ces décisions relèveront donc d'une responsabilité nationale, bien que les États aient convenu qu'aucune restriction de voyage ne sera imposée aux personnes provenant d'une zone verte.

De même, personne ne peut se voir refuser l'entrée dans un pays, même s'il vient d'une zone orange, rouge ou grise. Les pays prendront également en compte la situation épidémiologique sur leur propre territoire. Les accords qui viennent d'être conclus visent à harmoniser les restrictions à la libre circulation des personnes et à assurer la transparence et la prévisibilité pour les citoyens.

Tout savoir sur le coronavirus

Pour tout savoir sur l'évolution de la situation sanitaire et ses conséquences économiques et sociales, les dernières news et les décryptages et opinions, rendez-vous dans notre dossier "Coronavirus".

Lire également

Publicité
Publicité