L'Europe réprimandée par l'OMS pour la lenteur de sa campagne de vaccination

Le directeur de l'OMS Europe, Hans Kluge, appelle l'Europe à renforcer le processus de vaccination en renforçant la production sur les sites. ©AFP

L'OMS a pointé l'Europe du doigt ce jeudi, critiquant la lenteur "inacceptable" à laquelle elle vaccine sa population, alors que le spectre d'une troisième vague se profile dans plusieurs pays.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénoncé jeudi la lenteur de la vaccination en Europe, jugeant la situation épidémique particulièrement "inquiétante", alors que plusieurs pays européens, à l'instar de la Belgique, ont dû renforcer leurs mesures sanitaires. "Actuellement la situation régionale est la plus inquiétante que nous ayons observée depuis plusieurs mois", a déploré dans un communiqué Hans Kluge, directeur de l'OMS Europe.

12,44%
d'Européens
Seuls 12,44% des Européens se sont vu administrer au moins une dose du vaccin à ce jour.

"Le rythme lent de la vaccination prolonge la pandémie", regrette-t-il, rappelant que "les vaccins sont notre meilleure voie pour sortir de la pandémie, non seulement ils fonctionnent, mais ils sont aussi très efficaces pour limiter les infections".

"Néanmoins, le déploiement de ces vaccins est d'une lenteur inacceptable", a-t-il fustigé, appelant l'Europe à "accélérer le processus en renforçant la production, en réduisant les obstacles à l'administration des vaccins, et en utilisant la moindre dose que nous avons en stock."

Un bilan inquiétant

Les données les plus récentes communiquées par la plateforme Our World Data révèlent qu'à ce jour, seuls 12,44% des Européens de plus de 18 ans (14% en Belgique)se sont vu administrer au moins une dose du vaccin, contre 29,18% aux États-Unis et 60,59% en Israël.

Dans la zone Europe de l'OMS, qui inclut une cinquantaine de pays, dont la Russie et plusieurs États d'Asie centrale, le bilan des décès causés par le Covid-19 a dépassé les 24.000 morts la semaine passée et se rapproche "rapidement" de la barre du million, selon l'OMS.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité