Coronavirus: la Belgique achète 2 millions de doses du vaccin Moderna, son 5ème contrat

©AFP

La Belgique a décidé d'acheter un cinquième vaccin: 2 millions de doses à la société américaine de biotechnologie Moderna.

Le comité consultatif chargé de l'analyse des dossiers d'achat a donné un avis positif pour le candidat vaccin Moderna. La Conférence interministérielle Santé publique, qui réunissait entre autres les huit ministres de la Santé, a suivi ce conseil. Si ce vaccin reçoit une autorisation de mise sur le marché, la Belgique l'achètera. Le contrat européen concerne l'achat de 80 millions de doses. La Belgique en achèterait 2 millions.

22
millions de doses
La Belgique a commandé des vaccins dans 5 entreprises différentes.

Moderna (qui, avec le duo d'entreprises Pfizer/BioNTech, est le plus avancé dans son vaccin) est déjà le cinquième achat de vaccins anti-Covid en Belgique. Nous sommes déjà certains de Pfizer/BioNTech (5 millions de doses), AstraZeneca/Oxford (7,7 millions de doses), Johnson & Johnson (5,2 millions de doses) et CureVac (2,9 millions de doses). Avec l'ajout de Moderna, cela représente plus de 22 millions de doses. La plupart des vaccins nécessitent deux seringues pour la vaccination.

Moderna et Pfizer/BioNTech travaillent tous deux avec une nouvelle technologie. Le concept est d'emballer un morceau de code génétique, l'ARN, du virus dans une goutte de graisse. Une fois injecté dans notre corps, les cellules sont chargées de produire une protéine qui ordonne à notre système immunitaire d'agir contre le coronavirus.

Les premiers résultats des essais cliniques sur des dizaines de milliers de personnes indiquent que plus de neuf personnes sur dix (95%) sont protégées contre la maladie grâce aux vaccins de Moderna et de Pfizer/BioNTech. Il s'agit maintenant d'attendre la confirmation définitive qu'ils sont sûrs et offrent une bonne protection. L'Agence européenne des médicaments (EMA) compte décider "au plus tard" le 29 décembre pour Pfizer/BioNTech et le 12 janvier pour Moderna si les vaccins seront commercialisés en Europe.

Vacciner les Belges à partir du 5 janvier

La vaccination contre le nouveau coronavirus devrait débuter en Belgique le 5 janvier prochain, a affirmé mercredi le Premier ministre Alexander De Croo, précisant que les derniers détails de la stratégie devaient encore être agrées par les différents niveaux de pouvoir.

"Quand les vaccins seront prêts, notre pays sera prêt."
Alexander De Croo
Premier ministre

"Il y a une proposition de stratégie (de vaccination) qui sera discutée entre les différents gouvernements" du pays, a-t-il déclaré à la presse à l'occasion d'une visite auprès des unités spéciales de la police fédérale. "Quand les vaccins seront prêts, notre pays sera prêt. Nous aurons alors des accords clairs sur qui sera vacciné en premier et sur la manière avec laquelle cela se passera", a ajouté le Premier ministre.

Il a toutefois souligné que le "plan concret", qui est prêt depuis mardi, doit encore être avalisé par les différents gouvernements (le fédéral et ceux des Régions et des Communautés, ndlr). "Cela sera le cas à très court terme", a assuré Alexander de Croo, réaffirmant que le plan était de débuter la vaccination le 5 janvier 2021. "Le 5 janvier, nous serons prêts, comme d'autres pays", a-t-il dit.

À découvrir en podcast | "Dire qu'il ne faut pas se faire vacciner, c'est criminel"

Dans ce podcast, le chercheur-entrepreneur mondialement connu Cédric Blanpain nous parle de lutte contre le cancer, d'enjeux du vieillissement et de vaccination.

Ecoutez le podcast avec Cédric Blanpain

Lire également

Publicité
Publicité