Publicité

La Belgique entre dans sa première phase de déconfinement

Le port du masque est obligatoire à partir de 12 ans dans les transports publics. ©Photo News

Une évolution favorable de l'épidémie de coronavirus permet à la Belgique d'enclencher ce lundi sa première phase de déconfinement. Voici ce qui change.

La première phase du plan belge de déconfinement entre en vigueur ce lundi, signe d'une évolution favorable de l'épidémie de Covid-19, même si le mot d'ordre "restez chez vous" et la plupart des règles de confinement restent de rigueur.

79
décès
Pour la deuxième journée consécutive, la Belgique a enregistré samedi moins de 100 décès dus au coronavirus.

Le principal changement est économique, avec l'autorisation de reprise de toutes les activités dites "B2B", c'est-à-dire entre entreprises. Mais la plupart des commerces restent fermés, à l'exception de ceux qui avaient pu rester ouverts (alimentaires, etc.), qui ont pu ouvrir il y a quinze jours (bricolage, jardinerie) ou qui rouvrent ce lundi (merceries et magasins de tissu, pour favoriser le port du masque). Les écoles aussi restent fermées, mais les milieux d'accueil de la petite enfance recommenceront à accueillir progressivement tous les enfants, en tenant compte des capacités organisationnelles et mesures de sécurité. Les secteurs culturels, événementiels, récréatifs ainsi que l'horeca doivent garder portes closes.

Le télétravail reste la norme et s'il n'est pas possible, un guide "Travailler en sécurité" élaboré avec les partenaires sociaux détaille la manière de pallier l'impossibilité de respecter les distances de sécurité, par exemple par le port du masque.

Masque obligatoire dans les transports publics

Les transports publics doivent reprendre progressivement leur rythme de croisière. Le port d'un masque buccal - ou même une écharpe ou un bandana - y est obligatoire pour tous à partir de 12 ans et les heures de pointe sont déconseillées. Le moyen de transport privé reste recommandé.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

L'activité physique et sportive en extérieur est permise avec non plus une mais deux personnes au maximum (toujours les mêmes), en dehors de celles qui vivent sous le même toit, et toujours en respectant distances et mesures de sécurité. Pour ces activités, un déplacement en voiture est autorisé, mais de manière limitée. Il ne peut s'agir d'une excursion.

L'accès classique aux soins de santé reprendra également de manière graduelle afin de permettre à tout un chacun de se faire soigner normalement. La plupart des soins non urgents ont été reportés pour permettre aux hôpitaux de se concentrer sur le coronavirus et éviter la contamination d'autres patients mais bon nombre de personnes, par exemple des malades chroniques, doivent être à nouveau pris en charge normalement.

Un autre instrument du déconfinement est le traçage des malades et des personnes qu'ils ont fréquentées. Un système reposant sur des call centers se met en place. Les Régions entament ce 4 mai une phase de test avant un lancement en rythme de croisière le 11 mai, quand la phase 1B devrait commencer avec la réouverture des commerces.

L'Europe se déconfine... piano

Avec de nouveaux assouplissements prévus en début de semaine dans une quinzaine de pays, l'Europe enclenche progressivement le déconfinement de ses populations, à l'image de l'Italie, cloîtrée depuis deux mois par la pandémie et qui attend avec fébrilité la levée partielle des restrictions lundi. 

  • Italie. Réouverture des parcs, visite à la famille, déplacements limités et encadrés, vente à emporter pour les bars et restaurants... les nouvelles règles sont attendues avec impatience par les Italiens. Elles diffèrent néanmoins dans les vingt régions du pays, contribuant à une certaine confusion. La Calabre et la Vénétie ont ainsi déjà allégé les restrictions, autorisant notamment la réouverture des bars et restaurants. Dimanche, le gouvernement a également donné son feu vert à une reprise des entraînements individuels pour tous les sports, en amateur comme professionnel, y compris les disciplines collectives comme le football. Mais il faudra respecter une "distanciation sociale d'au moins deux mètres, ainsi que l'interdiction de tout rassemblement", et les entrainements auront lieu à huis-clos. 
  • Espagne. L'Espagne de son côté, dont les 47 millions d'habitants étaient enfermés depuis mi-mars, a redécouvert samedi les joies du sport et de la promenade. Le déconfinement du pays doit se poursuivre par phases d'ici la fin juin. Le pays a recensé dimanche en 24 heures 164 décès du coronavirus, chiffre quotidien le plus bas depuis presque sept semaines.
  • Allemagne.La levée des restrictions est déjà bien enclenchée en Allemagne, où les écoles rouvrent progressivement dans certains Länder ce lundi.
  • Autriche. Les artères commerçantes de Vienne ont retrouvé samedi leur animation avec la réouverture des magasins, tout comme que dans les pays scandinaves. 
  • Europe de l'Est. Dans les pays de l'Est, les terrasses des cafés et des restaurants rouvriront à partir de lundi en Slovénie et en Hongrie, excepté dans la capitale Budapest. En Pologne, des hôtels, des centres commerciaux, des bibliothèques et certains musées ouvriront également.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité