La Belgique mise sur l'app corona d'ici début juillet

Le cadre juridique dans lequel l’application de contact tracing doit opérer est en proposition de loi au Parlement. ©Photo News

L'application pourra être effective dans des endroits fréquentés, tels que les entreprises.

Notre pays est prêt à lancer une app de tracing du coronavirus début juillet. Cette application aidera à tracer les contacts d’un patient atteint du coronavirus. Un groupe de travail interfédéral, sous la direction Bart Preneel, professeur à la KULeuven, dévoilera cette technologie mercredi. "Cinq semaines plus tard, d’ici début juillet, on pourra lancer des tests en live", affirme Preneel.

Les choses avancent également au niveau politique. Le cadre juridique dans lequel l’app doit opérer est en proposition de loi au Parlement. Au final, ce seront quand même les entités fédérées qui devront donner le feu vert. Et de ce côté-là aussi, le son de cloche est positif. "Nous n’avons jamais eu de problème a priori avec l’application", affirme Wouter Beke (CD&V), ministre flamand du Bien-être.

"Nous pouvons reprendre 80% du travail de la Suisse."
Bart Preneel
Professeur à la KUL

L’arrivée d’une application était devenue incertaine après l’engouement premier. Les gouvernements focalisaient sur le contact tracing manuel lors duquel des employés de call-centers appellent des patients atteints du coronavirus pour tracer leurs contacts.

Efficace aussi en cercle limité

Le ministre de la Vie privée Philippe de Backer (Open VLD) avait prévenu que l’application serait trop peu installée pour être effective. 60% d’utilisation par la population est nécessaire pour qu’elle soit efficace, selon les experts. Mais l’administrateur délégué de l'entreprise d'IT Smals et conseiller d’État dans nombre de dossiers digitaux, Frank Robben, remet cela en question dorénavant. Selon lui, l’app pourrait déjà être utile dans des cercles limités tels que les entreprises.

L’application fonctionnera grâce à la technologie Bluetooth, présente sur tous les smartphones. La technique choisie a été développée par un consortium européen auquel Bart Preneel a participé. La Suisse et l’Autriche agissent de la même manière. "Ainsi, nous pouvons reprendre 80% de leur travail", selon le professeur de la KUL.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité