"La Belgique pourrait atteindre 10.000 nouveaux cas par jour cette semaine"

Yves Van Laethem juge la situation actuelle "alarmante". ©Photo News

Les courbes de l'épidémie de coronavirus continuent à se dresser. La situation dans les hôpitaux se tend. Yves Van Laethem juge la situation "alarmante".

Entre le 2 et le 8 octobre, il y a eu en moyenne 4.145 nouvelles infections au coronavirus par jour. Il s'agit d'une augmentation de 89% par rapport à la période précédente de sept jours, ressort-il des chiffres publiés ce lundi matin par l'Institut de santé publique Sciensano. Le nombre de nouveaux cas double actuellement tous les huit jours.

+89%
d'infections

Entre le 5 et le 11 octobre, les hospitalisations ont continué leur progression, avec une moyenne de 125 admissions quotidiennes (+67,5%). Il y a désormais 1.329 patients hospitalisés pour le Covid-19 dans les hôpitaux belges, dont 243 sont en soins intensifs.

Entre le 2 et le 8 octobre, le virus a fait plus de 16 morts (+6,7 unités) en moyenne par jour. Depuis le début de l'épidémie en Belgique, 162.258 personnes ont été testées positives au Covid-19 et 10.191 en sont décédées.

Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l'ensemble des personnes testées, atteint désormais 10,4% à l'échelle nationale.

Évitera-t-on un reconfinement? "Je ne peux rien garantir".
Frank Vandenbroucke
Ministre de la Santé

On le voit, la situation continue à se dégrader en Belgique, à l'instar de ce qui se passe dans les pays voisins. À tel point qu'on évoque de nouveau ouvertement un confinement, si les courbes ne s'applatissent pas. Interrogé à ce sujet ce week-end, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a botté en touche, sans l'exclure: "Je ne peux rien garantir", a-t-il dit.

Une situation "alarmante"

Les projections de Sciensano n'incitent en tout cas pas à l'optimisme. Le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem juge la situation "alarmante". "La Belgique pourrait atteindre les 10.000 nouveaux cas par jour à la fin de la semaine". Si les jeunes constituent toujours la catégorie d'âge où l'épidémie est la plus vigoureuse, Sciensano constate que les tranches d'âge plus âgées sont désormais de plus en plus touchées.

Bruxelles, avec en moyenne 817 nouveaux cas par jour, reste la région la plus touchée, devant Liège (623) et le Hainaut (586). La tendance à la hausse s'accélère dans le Limbourg et à Anvers, constate Yves Van Laethem.

Des hôpitaux commencent à reporter des soins

Dans ce contexte de reprise de l'épidémie, plusieurs hôpitaux du pays sont désormais contraints de reporter des opérations non-urgentes, rapporte De Standaard.

"À ce rythme-là, nous pourrions atteindre 500 patients en soins intensifs à la fin octobre et 1.000 au cours du mois de novembre."
Yves Van Laethem
Porte-parole interfédéral Covid-19

La semaine dernière, les groupes d'hôpitaux anversois Ziekenhuis Netwerk Antwerpen (ZNA) et Gasthuiszusters Antwerpen (GZA) ont ainsi dû reporter ou annuler plusieurs opérations. C'est le cas également de l'UZ Leuven, où sont hospitalisés de nombreux Bruxellois atteints du Covid-19, ainsi que du CHU de Liège, qui a annulé près d'un tiers des admissions non urgentes.

La première phase du plan fédéral prévoit que tous les hôpitaux réservent 15% de leurs lits de soins intensifs aux patients atteints du Covid-19, mais certains hôpitaux en sont déjà à 25%, soit à la deuxième phase. Ce passage à la deuxième phase du plan, le porte-parole du SPF Santé Jan Eyckmans le craint dès cette semaine. "Mais en théorie le report des soins n'est d'application que lorsque les hôpitaux réservent 50% de leurs lits de soins intensifs aux patients Covid-19", explique-t-il. Selon Sciensano, c'est déjà le cas dans certains hôpitaux ce lundi.

Le taux de doublement de l'occupation de lits en soins intensifs est actuellement de 18 jours. "À ce rythme-là, selon les modèles actuels, nous pourrions atteindre 500 patients à la fin octobre et 1.000 au cours du mois de novembre", a prévenu Yves Van Laethem, rappelant qu'au plus fort de la première vague, jusqu'à 1.250 lits de soins intensifs ont été occupés.

La conférence de presse des autorités sanitaires du lundi 12 octobre 2020

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité