Publicité

La Commission européenne donne son feu vert au vaccin Pfizer-BioNTech

L'Allemagne, l'Autriche, l'Italie et la France ont fait savoir qu'ils entendaient débuter les vaccinations à compter du 27 décembre. ©Photo News

La Commission européenne a accordé lundi soir son autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le vaccin Pfizer-BioNTech, suivant ainsi la recommandation formulée par l'Agence européenne des médicaments plus tôt dans la journée.

L'Agence européenne des médicaments (AEM) a donné lundi son feu vert au candidat vaccin de Pfizer et BioNTech . "Je suis ravie d'annoncer que le comité scientifique de l'AEM s'est réuni aujourd'hui et s'est montré favorable à une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l'UE pour le vaccin développé par Pfizer et BioNTech", a déclaré sa directrice générale, Emer Cooke, lors d'une conférence de presse en ligne.

La Commission a ensuite formellement approuvé le vaccin en début de soirée. Les premières doses viendront de Belgique - le vaccin est notamment produit en région anversoise, à Puurs - et seront fournies aux États membres samedi 26 décembre prochain. De cette manière, la vaccination pourra débuter dans l'Union européenne dès les journées des 27, 28 et 29 décembre prochains, a indiqué la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

La Commission avait insisté pour que les États membres puissent commencer à vacciner en même temps et dans les mêmes conditions. Les fournitures se poursuivront en décembre puis sur une base hebdomadaire régulière dans les mois suivants. La Commission avait réservé 200 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer, avec une option pour 100 millions supplémentaires. Elle s'attend à ce que les 200 premiers millions de doses soient fournies pour septembre prochain. Avec les États membres, elle travaille à l'activation des 100 millions de doses supplémentaires.

95%
d'efficacité
Les essais cliniques du vaccin ont montré une efficacité à 95% contre la Covid-19.

L'AEM a estimé lundi que le vaccin contre la Covid-19 des laboratoires Pfizer et BioNtech devrait également protéger contre le nouveau variant du virus découvert en Grande-Bretagne. L'Agence a également ajouté que la question de la vaccination des femmes enceintes devra être examinée au cas par cas. Actuellement, elle dit ne pas disposer de suffisamment de données sur les risques pour les femmes enceintes.

La firme allemande BioNTech et sa partenaire américaine Pfizer avaient introduit le 1er décembre une demande d'autorisation de mise sur le marché auprès de l'EMA. Les essais cliniques du vaccin, qui est notamment produit en région anversoise, à Puurs, ont montré une efficacité à 95% contre la Covid-19.

Si la Commission européenne délivre une autorisation, nous sommes prêts à débuter la livraison du vaccin sur les sites désignés par les gouvernements partout dans l'UE
Albert Bourla
Directeur général de Pfizer

L'Union européenne a commandé 300 millions de doses à Pfizer et BioNTech et vise une vaccination d'au moins 70% de ses 450 millions d'habitants tandis que la Belgique devrait en recevoir 5 millions.

Plusieurs pays de l'UE parmi lesquels l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie et la France ont fait savoir qu'ils entendaient débuter les vaccinations dès le 27 décembre, alors que le déploiement du vaccin a déjà commencé ce mois-ci au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Pfizer et BioNTech "prêts" à livrer le vaccin en Europe

Les laboratoires Biontech et Pfizer ont affirmé lundi être "prêts" à livrer aux pays de l'Union européenne leur vaccin contre le Covid-19. "Nous nous tenons prêts à commencer la livraison des premières doses de vaccins dès que nous aurons eu le feu vert de l'Union européenne", a affirmé le président de BioNTech, Ugur Sahin, dans un communiqué. Même son de cloche chez Pfizer : "Si la Commission européenne délivre une autorisation, nous sommes prêts à débuter la livraison du vaccin sur les sites désignés par les gouvernements partout dans l'UE", a de son côté indiqué Albert Bourla, directeur général de Pfizer.

La France débutera sa vaccination dimanche

Le ministre de la Santé français, Olivier Véran, a annoncé sur Twitter que la campagne de vaccination en France débutera dimanche. "Dimanche, nous commencerons à vacciner en France. Les plus vulnérables d'entre nous d'abord, après examen médical, information et recueil du consentement. Un démarrage en douceur, soucieux de la sécurité de tous et respectueux de nos engagements éthiques", a tweeté M. Véran. La stratégie vaccinale de la France prévoit un million de vaccinations en janvier dans les maisons de retraite pour personnes âgées dépendantes, puis concernera les personnes à risques.

L'Espagne a annoncé qu'elle débuterait sa campagne de vaccination le 27 décembre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité