analyse

La distanciation sociale reste un défi pour une minorité d'entreprises

Selon la Confédération Construction, "il n'est pas toujours évident de garder les distances nécessaires". ©BELGAIMAGE

85% des entreprises contrôlées à la suite de plaintes, surtout dans la construction, n'étaient pas en règle avec la distanciation sociale. La majorité des entreprises se conforment heureusement aux directives.

Les entreprises manquent-elles de rigueur dans l’application des règles de distanciation sociale? C’est ce que semblent montrer des chiffres obtenus par le groupe Ecolo-Groen auprès de l’Inspection du contrôle du bien-être au travail.

Les faits

Entre le 23 mars et le 3 avril, l’Inspection du contrôle du bien-être au travail, qui dépend du SPF Emploi, a effectué une série de contrôles auprès des employeurs. Ces contrôles ont été effectués soit d’initiative soit à la suite de plaintes (704 plaintes liées au coronavirus ont été enregistrées).

Les résultats sont les suivants. 750 contrôles ont été effectués à distance, via une checklist qui a été parcourue par téléphone et qui est disponible en ligne. 328 employeurs ont été contrôlés sur place, dont 280 – soit 85% – n’étaient pas en règle et ont reçu un avertissement. 52 employeurs se sont vu accorder un délai pour régler le litige et 1 procès-verbal a été rédigé. 20 entreprises ont été fermées.

La ministre de l’Économie Nathalie Muylle (CD&V) avance pour sa part d'autres chiffres, mais au final pas très différents. Elle parle de 857 entreprises contrôlées. Pour 424 d’entre elles, le contrôle s’est fait sur place et 341 infractions (soit 80%) ont été constatées. Dans 21 cas, l’entreprise a été fermée.

Décodage

Pour le député Ecolo Gilles Vanden Burre, "en étant trop peu respectueuses des directives, certaines entreprises jouent avec la santé de tous les travailleurs". Il demande que les contrôles soient renforcés.

"En étant trop peu respectueuses des directives, certaines entreprises jouent avec la santé de tous les travailleurs."
Gilles Vanden Burre
Député Ecolo

  La ministre Nathalie Muylle admet pour sa part que "le nombre de plaintes est alarmant et que les résultats des contrôles ne sont pas bons". Dans le même temps, elle invite à nuancer ces chiffres. "Nous ne pouvons pas donner l’impression que 85% des entreprises ont un problème avec l’application des règles de distanciation. Les contrôles sur le terrain ont été réalisés à partir de plaintes ou lorsque la check-list laisse apparaître l’existence d’un problème."

Pour Danny Van Assche, administrateur délégué de l’Unizo, qui représente les PME et les indépendants en Flandre, "chaque infraction est une infraction en trop, mais il faut rester correct lorsqu’on interprète les chiffres: l’immense majorité des entreprises n’a pas fait l’objet de plaintes".

"L’immense majorité des entreprises n’a pas fait l’objet de plaintes."
Danny Van Assche
Administrateur délégué de l'Unizo

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) affirme que ces chiffres montrent au contraire que les entreprises dans leur grande majorité respectent les mesures. "Sur plus de 200.000 entreprises, on a pu observer très peu d’infractions, soit 1 PV et 20 fermetures imposées." La fédération patronale pointe en outre la nature très différente des infractions relevées. "L’Inspection contrôle notamment la fourniture aux employés d’informations et de formations au sujet du Covid-19, l’attention portée aux employés qui ont des symptômes, les mesures d’accompagnement social, l’application des règles d’hygiène, l’aération des locaux, etc."

D’après nos informations, il semblerait que les infractions concerneraient surtout des entreprises actives dans la construction. C’est d’ailleurs un des rares secteurs où l’activité est encore autorisée.

"De plus en plus d’entreprises de construction organisent des transports individuels de et vers les chantiers."
Sven Nouten
Confédération Construction

Sven Nouten, porte-parole de la Confédération Construction, admet pour sa part qu’il n’est "pas toujours évident de garder les distances nécessaires" sur les chantiers. Mais il ajoute que "des consignes sont données et qu’il faut les respecter en toute circonstance", tant sur les chantiers que lors des trajets. "De plus en plus d’entreprises organisent des transports individuels de et vers les chantiers."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité