La file d'attente sur la plateforme QVAX se réduit

Le portail QVAX, qui permet aux citoyens de se faire vacciner en last minute, a été saturé dès son lancement mardi à minuit. ©Photo News

On ne constatait quasi plus de file d'attente, ce mercredi matin, sur la plateforme QVAX qui permet à la population de se placer dans une liste de réservistes pour un vaccin contre le coronavirus.

L'enregistrement est désormais presque immédiat sur la plateforme de "réserve" pour la vaccination en Wallonie et en Flandre, QVAX. Mardi, plus de 600.000 Belges s'étaient rués sur la plateforme et avaient dû prendre leur mal en patience, parfois pendant des heures. Nombre d'entre eux avaient d'ailleurs posté des messages sur les réseaux sociaux, fulminant contre des "problèmes techniques".

Le nouvel outil QVAX a été développé afin d'utiliser chaque dose de vaccin disponible alors que quotidiennement, dans chaque centre de vaccination, certaines injections ne sont pas utilisées à la suite, notamment, d'annulations de dernière minute. Selon le journal Le Soir, il y aurait 500 à 1.000 doses "restantes" quotidiennement, pour les "rappelables" inscrits sur QVAX.

L'âge et les comorbidités d'abord

Concrètement, les personnes volontaires à la vaccination de plus de 18 ans peuvent s'inscrire sur le site www.qvax.be. Plusieurs informations sont requises parmi lesquelles le numéro de registre national, ainsi que les disponibilités des candidats aux vaccins. Ces personnes seront appelées non sur la base du moment de leur inscription, mais bien selon les critères de priorité comme l'âge et la comorbidité.

Rappelons également que seules les personnes habitant en Flandre et en Wallonie sont éligibles, Bruxelles ayant décidé d'utiliser son propre système, Doctena. Cette plateforme spécialisée dans l'organisation de rendez-vous médicaux en ligne devrait être opérationnelle à partir de la mi-avril.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité