La France est reconfinée: déplacements limités, télétravail, restaurants fermés...

Le confinement français impose la fermeture des bars et restaurants. ©Photo News

La France est entrée en confinement strict ce vendredi. Les déplacements sont fortement limités mais cette fois, les écoles restent ouvertes.

Le nouveau confinement annoncé mercredi par le président français Emmanuel Macron passe par la fermeture des commerces non essentiels et des limitations dans de nombreux secteurs. Il est entré en vigueur ce vendredi et durera au moins jusqu'au 1er décembre. Mais le président du conseil scientifique a déjà prévenu: la France aura besoin de plus d'un mois de confinement pour atteindre l'objectif de baisse des contaminations par le coronavirus qu'elle s'est fixé, 5.000 contaminations par jour contre 30.000 actuellement.

Contrairement au confinement du printemps dernier, les écoles vont cette fois rester ouvertes, avec un protocole sanitaire renforcé.

Les déplacements sont limités

Les Français peuvent sortir de chez eux pour travailler s'ils ne peuvent pas faire autrement, avec attestation de l'employeur. Ils peuvent se rendre à des rendez-vous médicaux, faire des courses, prendre l'air ou aider un proche en difficulté.

Les déplacements pour faire de l'exercice physique ou promener son chien seront possibles pour "une heure maximum" et dans "un rayon d'un kilomètre du domicile".

Les déplacements entre régions du pays sont interdits, sauf pour les retours de vacances (le congé de Toussaint a commencé le 17 octobre dans certaines zones).

Le port du masque sera étendu aux enfants du primaire dès l'âge de six ans.

Les rassemblements dans des lieux publics sont interdits. En France, on ne parle pas de bulle: vu les limitations de déplacements, les réunions privées sont de facto interdites.

Les écoles, collèges et lycées restent ouverts, les crèches également. Il faut une attestation pour conduire ses enfants dans les établissements scolaires. Le port du masque sera étendu aux enfants du primaire dès l'âge de six ans. Cette décision est justifiée par un avis du Haut-conseil de santé publique transmis mercredi, alors que la question de la contagiosité des enfants n'est toujours pas réglée dans les communautés scientifiques.

Tous les cours à l'université et dans les établissements du supérieur, par contre, vont être donnés à distance, sauf les travaux pratiques.

Les commerces non essentiels ferment

Tous les commerces considérés comme "non essentiels" doivent fermer, y compris les salons de coiffure, les bars et les restaurants. Les marchés alimentaires restent ouverts, de même que les services de nourriture à emporter.

À noter que le gouvernement français compte consacrer 15 milliards d'euros au soutien à l'économie et aux entreprises touchées par les conséquences de ces nouvelles mesures.

Si les écoles restent ouvertes, c'est notamment pour permettre aux parents de continuer à travailler. Mais le recours au télétravail doit être "le plus massif possible", selon le Premier ministre Jean Castex. Ce dernier a précisé que "dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être effectuées à distance doivent l'être cinq jours sur cinq". Les usines, les exploitations agricoles et les chantiers continuent de fonctionner. Les services publics et les agences de Pôle emploi aussi. Mais les entreprises de l'événementiel doivent fermer.

La culture réduite au silence

Les cinémas et les salles de spectacle comme les théâtres, cabarets, salles de concert ou opéras arrêtent leurs représentations. Les parcs et jardins restent ouverts.

Les compétitions sportives professionnelles peuvent continuer.

Lire également

Publicité
Publicité