La liste des comorbidités donnant priorité dans la vaccination est arrêtée

Les policiers de moins de 55 ans pourraient faire partie des fonctions critiques vaccinées prioritairement, avec les doses en provenance de chez AstraZeneca. ©BELGAIMAGE

Il est aussi question que les fonctions critiques signent leur retour et bénéficient du vaccin d'AstraZeneca – à condition que les personnes qui les exercent soient âgées de moins de 55 ans.

Aucune communication à l'issue de la réunion: tel était le message officiel en vigueur à la sortie de la conférence interministérielle (CIM) réunissant ce mercredi matin tout ce que la Belgique compte comme ministres de la Santé.

Et pourtant, le menu était relativement copieux. Parce que trouvaient sur la table – en tout cas – deux avis émanant du Conseil supérieur de la santé. Celui suggérant que le vaccin d'AstraZeneca ne soit temporairement pas administré aux personnes de plus de 55 ans, et celui fixant une fois pour toutes la liste des comorbidités ouvrant une priorité dans le processus de vaccination, pour les personnes âgées de 45 à 65 ans mais aussi, dans certains cas, dès 18 ans.

N'empêche: aucune décision officielle n'a été actée. La task force vaccination se réunit ce mercredi soir afin de reprendre le flambeau et ajuster le programme de vaccination à la lueur des dernières informations, et le tout repassera devant une nouvelle CIM, convoquée d'ici la fin de la semaine.

18-64 ans ou 45-64 ans

N'empêche (bis). Un accord de principe a tout de même été dégagé ce mercredi matin, concernant les comorbidités, fait savoir Wouter Beke (CD&V), le ministre flamand de la Santé. On y trouve une série d'affections ouvrant une priorité dans la vaccination pour les personnes de 45 à 64 ans: maladies chroniques cardiovasculaire, pulmonaire ou neurologique; hypertension; diabète de type 1 ou 2; obésité, qu'elle soit morbide ou non; ou encore tumeur maligne (non hématologique).

À quoi s'ajoute une liste de pathologies visant les 18-64 ans: tumeur cancéreuse hématologique; maladie chronique du foie ou des reins; patients en dialyse ou immunodéprimés; personnes atteintes du sida, du syndrome de Down ou d'une maladie orpheline; ou encore personnes ayant subi une greffe ou étant en attente.

Autant de conditions ouvrant la porte à une vaccination prioritaire, juste après les plus de 65 ans, et ce dès le mois de mars.

AstraZeneca pour les fonctions critiques?

80.000
doses
La Belgique devrait recevoir quelque 80.000 doses du vaccin d'AstraZeneca aux alentours du 7 février, suivies d'un nouvel arrivage d'environ 200.000 doses une dizaine de jours plus tard.

Ce n'est pas tout. Il se murmure aussi que la question des fonctions critiques au sein des secteurs essentiels, sur laquelle les partenaires sociaux n'ont pas souhaité se prononcer, pourrait faire son grand retour. Et que les premiers arrivages du vaccin d'AstraZeneca – environ 80.000 doses autour du 7 février et quelque 200.000 dix jours plus tard – pourraient être réservés aux personnes exerçant ces fonctions. Du moins, vous l'aurez compris, si elles affichent moins de 55 ans au compteur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité