La mission du Celeval passe chez le Risk Assessment Group

Ayant quitté le Celeval lors d'un remaniement en septembre, le virologue Marc Van Ranst (KU Leuven) fait son retour parmi le groupe d'experts chargé de conseiller nos décideurs. ©Photo News

La Cellule d'évaluation du gouvernement fédéral est dissoute. Sa mission est transférée au Risk Assessment Group, chargé d'analyser les risques pour la population.

Le comité de concertation doit se pencher en fin de semaine sur l'approche des fêtes de fin d'année et la réouverture des magasins. Mais, cette fois il ne se basera plus sur l'avis formulé par le Celeval.

En effet, la Cellule d'évaluation du gouvernement fédéral (Celeval), conseillant les autorités en matière de santé publique, a été dissoute, rapportent mercredi Het Nieuwsblad, De Standaard et la Gazet van Antwerpen. Les membres de l'organe ont appris mardi que la décision, prise lundi en cabinet restreint (kern) du gouvernement fédéral, avait un effet immédiat.

A l'origine de ce changement? Le commissaire au coronavirus, Pedro Facon, à l'origine de la proposition. Et ce, alors même que le mois dernier encore, le directeur général au SPF Santé publique parlait plutôt d'un remaniement.

Pour autant, le rôle légal d'organe d'avis incarné par le Celeval ne disparaît pas avec lui. Le Risk Assessment Group (RAG), dont les rapports nourrissaient la dite Cellule, prend en effet la relève, précisait-on mercredi du côté du Premier ministre Alexander De Croo.

Le rôle légal d'organe d'avis incarné par le Celeval ne disparaît pas avec lui. Le Risk Assessment Group (RAG) prend en effet la relève

L'organe, coordonné par l'institut de santé publique Sciensano, évalue le risque et analyse l'effet des mesures prises. En temps normal, il n'est pas composé d'experts permanents et sa composition varie en fonction de la problématique à traiter.

Désormais, le RAG fournira des avis scientifiques directement au commissaire Covid du gouvernement qui se chargera, alors, de regrouper ces conseils dans un rapport politique et de produire ses recommandations.

Efficacité

Cet ajustement dans le mode de fonctionnement devrait permettre de rendre plus efficaces (et équilibrées) les interactions entre le fédéral et les entités fédérées, dit-on du côté du 16 rue de la Loi.

Un changement important à l'aube du comité de concertation est attendu fin de semaine. Ce qui pourrait en ressortir? A priori, une nouvelle version du fameux "baromètre corona" qui se fait attendre depuis des semaines désormais. L'outil est effectivement à l'agenda de la réunion de vendredi entre le Fédéral et les entités fédérées, a indiqué mardi le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, au cours d'une allocution sur sa note politique.

De même, un éventuel assouplissement des mesures pourrait être décidé, à l'image des annonces d'Emmanuel Macron ce mardi, avec notamment allègement progressif du confinement, remplacé par un couvre-feu dès le 15 décembre.

Les organes de conseil des autorités pendant la crise

CELEVAL: La "Cellule d'évaluation" remet un avis de santé publique pour conseiller les autorités dans la prise de décisions pour lutter contre la pandémie. L'avis du Celeval se base sur les rapports du RAG et du RMG.

RAG: Le "Risk Assessment Group" analyse le risque pour la population en se fondant sur des données épidémiologiques et scientifiques. Présidé par Sciensano, il se compose d’experts de Sciensano et des autorités de santé.

RMG: Le "Risk Management Group" s’appuie sur l’avis du RAG pour prendre des mesures de protection de la santé publique. Présidé par le SPF Santé publique, il se compose de représentants des autorités fédérales et fédérées de santé.

GEES: Groupe en charge de l'Exit Strategy. Il a piloté la stratégie belge de déconfinement avant d'être dissous. Plusieurs de ses membres ont intégré la CELEVAL "new look".

ERMG: L'Economic Risk Management Group a pour objectif principal de proposer des mesures en faveur des entreprises, des indépendants et des ménages afin qu’ils puissent surmonter la crise et que l’économie puisse redémarrer rapidement dès l’arrêt de la propagation du coronavirus.

Lire également

Publicité
Publicité