Publicité

La moyenne des infections au Covid-19 a augmenté de plus de 50% en une semaine

En l'espace d'une semaine, quelque 50.300 tests en moyenne ont été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 13%. ©REUTERS

Le nombre de nouvelles contaminations au coronavirus a bondi de 53% en une semaine, indique l'institut de santé publique Sciensano. Le taux de reproduction est également supérieur à 1.

Entre le 11 et le 17 octobre, une moyenne de 3.249 personnes ont été contaminées chaque jour par le Covid-19, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano, publiés ce jeudi. Il s'agit d'une hausse de 53% par rapport à la semaine précédente.

1,33
Le taux de reproduction du virus atteint 1,33. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer.

Entre le 14 et le 20 octobre, 87,7 admissions quotidiennes à l'hôpital de patients atteints du coronavirus ont également été enregistrées, en augmentation de 53% par rapport à la période de référence précédente.

Au total, 997 personnes infectées sont hospitalisées (+27%), dont 240 traitées en soins intensifs (+19%).  

L'épidémie s'accélère

Du 11 au 17 octobre, près de 12 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus, en augmentation de 32% par rapport à la période de sept jours précédente.

Le bilan s'élève désormais à 25.816 décès depuis le début de la pandémie en Belgique.

Quelque 50.300 tests en moyenne ont par ailleurs été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 13%.

Le taux de reproduction du virus atteint quant à lui 1,33. Lorsqu'il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie ralentit. À l'inverse, lorsqu'il est supérieur à 1, il annonce que l'épidémie tend à s'accélérer.

Un Codeco le 29 octobre

L'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 326 sur 14 jours.

Ces données vont dans le sens de propos récemment tenus par le ministre de la Santé. Mercredi, Frank Vandenbroucke (CD&V) a dit s'attendre à une forte augmentation du nombre d'infections et à une forte hausse des admissions à l'hôpital dans les prochains jours. Selon lui, il n'y a aucune raison de paniquer, mais les chiffres doivent servir de signal d'alarme."

Face à l'évolution des chiffres, la situation sanitaire sera analysée lors d'un prochain Comité de concertation (Codeco), qui se tiendra le 29 octobre. Pour rappel, le dernier avait été organisé le 17 septembre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité