1. Dossiers
  2. Coronavirus

"La plupart des médecins généralistes recevront du matériel dès ce week-end"

Les médecins généralistes, qui vont contribuer à tester les patients présumés contaminés par le Covid-19, seront approvisionnés dès ce week-end avec suffisamment de matériel de protection pour effectuer ces tests, a indiqué ce jeudi le cabinet de Philippe De Backer.
  • Ce qu'il faut retenir de la journée

    ► Les médecins généralistes, qui vont contribuer à tester les patients présumés contaminés par le Covid-19, seront approvisionnés dès ce week-end avec suffisamment de matériel de protection pour effectuer ces tests, indique dans un communiqué le cabinet de Philippe De Backer, ministre en charge du matériel médical dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

    ► A partir du 4 mai, les balades à moto récréatives seront à nouveau autorisées, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, sur sa page Facebook. Quant aux pêcheurs, ils pourront à nouveau pratiquer leur activité favorite, mais seul ou accompagné d'un autre pêcheur, membre de sa famille vivant sous son toit, indique la circulaire publiée ce jeudi par le ministre wallon de l'Agriculture Willy Borsus. Une distance d'au moins 5 mètres devra être respectée entre pêcheurs.

    ► Les syndicats et la fédération sectorielle Comeos sont parvenus à un accord visant l'encadrement de la réouverture des magasins non alimentaires le 11 mai prochain. >> Tous les détails dans notre article à lire ici.

    ► Le bilan belge du jour: le mercredi 29 avril, 660 nouveaux cas ont été rapportés. 178 personnes ont été hospitalisées. 293 patients ont quitté l'hôpital. Depuis le 15 mars, 11.576 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris. Au total, 3.609 lits sont occupés par des personnes atteintes du Covid-19, dont 769 en soins intensifs. 7.594 décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie, soit 111 de plus. À lire | Attention au risque de relâchement ce weekend

    ► Selon les données dont disposent les autorités sanitaires, la mortalité moyenne après une admission aux soins intensifs est de 50%. 

     L'Italie a enregistré jeudi 4.693 personnes guéries de plus que la veille, mais 1.694 malades se trouvaient toujours en réanimation (101 de moins que mercredi) et 285 sont morts du Covid-19 au cours des dernières 24 heures. En France, le coronavirus a fait 339 morts supplémentaires au cours des dernières 24 heures, portant le bilan total à 24.376 décès depuis le 1er mars. Le Royaume-Uni, deuxième pays le plus touché par le coronavirus en Europe avec désormais 26.711 morts, a "passé le pic" de l'épidémie, a affirmé ce jeudi le Premier ministre Boris Johnson. Les États-Unis ont, eux, enregistré 2.502 décès supplémentaires liés au nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures. 

    ► L'aéroport de Charleroi, qui devait progressivement rouvrir ce lundi 4 mai, a reporté à début juin, sans préciser la date, la possible reprise des ses activités commerciales.

    ► Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé ce jeudi l'achat de 1.390 ordinateurs portables reconditionnés pour les élèves et étudiants francophones. A ceux-ci s'ajouteront 420 appareils reçus en donation.

    ► Le ministre des Finances, Alexander De Croo, a accueilli positivement la demande des socialistes de réduire à 6% d'ici lundi la TVA sur le matériel de protection face au Covid-19 (masques, blouses, gel hydroalcoolique, etc.) comme c'est le cas pour les produits pharmaceutiques et le matériel médical.

    ► En plus des 350 millions d'euros déjà mobilisés sur les crédits du Plan Wallon de Transition, le gouvernement régional a affecté un montant additionnel de 365,074 millions d'euros pour faire face à la crise du coronavirus et à ses conséquences.

    ► L'usine de construction automobile Audi Brussels, située à Forest, redémarre son activité de production dès ce lundi. 

    ► Demander aux jeunes enfants de mettre un masque n'est pas réaliste et ne repose pas sur des preuves scientifiques, a expliqué le groupe de travail "Covid-19" des pédiatres belges. "Porter un masque n'est ni nécessaire ni réaliste à cet âge", plaide Dimitri Van der Linden, porte-parole de la "Belgian Pediatric Covid-19 Task Force".

    ► La Première ministre, Sophie Wilmès, a défendu jeudi l'amorce du déconfinement devant la Chambre face à une opposition critique, lui reprochant un manque d'humanité dans la stratégie choisie, et d'avoir fait la part trop belle à l'économie. L'un des reproches est d'avoir permis le redémarrage de l'activité économique lundi alors que les familles devront encore attendre avant de se revoir.

    ► Quelque 14% des travailleurs actuellement en chômage temporaire risquent de migrer vers un chômage définitif en raison de la crise liée au coronavirus. Cela représenterait jusqu'à 50.000 chômeurs supplémentaires, selon une enquête de l'Union wallonne des entreprises (UWE).

    ► L'économie de la zone euro a enregistré un recul de 3,8% de son PIB au premier trimestre, pendant lequel les mesures de confinement liées au Covid-19 ont commencé à être mises en place, selon la première estimation publiée ce jeudi par l'Office européen des statistiques.

    ► La Banque centrale européenne a maintenu ses taux directeurs à l'identique et s'est dite "prête" à renforcer les rachats massifs de dette décidés en mars pour atténuer l'impact économique de la pandémie de coronavirus.

    ► Un groupe de patrons d'entreprises aéronautiques ou dépendantes du secteur émettent un appel de détresse à destination du gouvernement pour que Brussels Airport soit sauvé en sa qualité de moteur économique.

    ► Le clash des titans de la Silicon Valley sur le déconfinement - Les milliardaires de la Silicon Valley, Mark Zuckerberg et Elon Musk, ne sont pas du tout d'accord sur le principe du confinement.

  • Les TEC wallons contestent les mesures prises dans le cadre du déconfinement

    Les agents des TEC wallons contestent les normes imposées en matière de voyageurs transportés. "Tous les travailleurs du Groupe TEC sont inquiets pour leur santé et celle des usagers, car aucune étude scientifique à l'heure actuelle ne peut garantir que le port du masque peut protéger de manière efficace", relaye la CGSP soulignant que "la promiscuité dans les bus, imposée par le gouvernement wallon est inacceptable".

    Dès lors, le syndicat demande qu'une série de mesures soient revues à la baisse, dès le 4 mai: 12 personnes dans un bus Standard (1 personne par banquette) au lieu de 19, 18 personnes dans un bus articulé à la place de 26 et 20 personnes dans un tram et non pas 25. Il faut "un système de protection complet et efficace dans les plus brefs délais. Dans le cas contraire, le nombre de voyageurs à bord des véhicules restera inchangé", ponctue le syndicat. CFI/PMI/

  • 230.309
    morts
    La pandémie de coronavirus a fait 230.309 morts dans le monde (pour 3.218.415 cas), dont 137.714 en Europe (1.468.718 cas), continent le plus touché. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (61.717), devant l'Italie (27.967), le Royaume-Uni (26.711), l'Espagne (24.543) et la France (24.376).

  • La production redémarre lundi chez Audi Brussels

    L'usine de construction automobile Audi Brussels, située à Forest, redémarre son activité de production dès ce lundi. Deux équipes seront mobilisées mais la production ne tournera pas à 100%, ce qui signifie que tout le personnel ne sera pas présent.

    Un certain nombre de postes de travail seront également réorganisés pour assurer la sécurité des travailleurs en cette période de crise sanitaire. La reprise a été actée après deux journées tests concluantes ces mercredi et jeudi, auxquelles ont participé environ un millier de travailleurs volontaires, a rapporté La Libre. L'usine bruxelloise est la seule dans le monde à produire les Audi e-tron et e-tron Sportback, deux modèles électriques.

  • Berchem-Sainte-Agathe distribuera des masques à ses habitants à compter du 11 mai

    Berchem-Sainte-Agathe a procédé à l'achat de 25.000 masques en tissu réutilisables qui seront distribués à ses habitants à compter du 11 mai. La distribution se fera de manière progressive. "Un ordre de priorité a été établi pour la distribution en tenant compte des situations dans lesquelles se trouvent certains de nos concitoyens socialement et économiquement fragilisés", précise le bourgmestre Joël Riguelle.

    • La première vague concernera les Berchemois isolés de plus de 65 ans, les personnes de plus de 11 ans vivant dans un logement social et les commerçants dont les activités vont reprendre le 4 mai (2 masques par commerce).
    • Par la suite, ce seront les ménages avec des enfants susceptibles de retourner à l'école qui seront concernés.
    • Suivront alors les autres habitants par ordre alphabétique.

    Une commande de 3.100 masques pour jeunes enfants de 5 à 11 ans doit par ailleurs être livrée plus tard dans le courant du mois de mai. Les services administratifs restent ouverts au public, sur rendez-vous préalablement établi par téléphone ou par mail.

    De son côté, Uccle va distribuer 75.000 masques buccaux en tissu à tous ses habitants âgés de plus de 12 ans à compter de la semaine prochaine. Les masques achetés sont en tissu, lavables, réutilisables et avec filtres. Les premières commandes sont attendues lundi. S'ensuivront la préparation des colis et les premiers envois. Les Ucclois qui se posent des questions sur cette distribution pourront contacter à partir du lundi le numéro spécial 02/348.65.10.

    Saint-Josse-ten-Noode a initié sa distribution de masques à ses habitants dès le 21 avril et Auderghem a fait de même mardi matin. Les différentes communes bruxelloises ont passé des commande et ont organisé la confection de masques. Elles se préparent à les distribuer à leurs habitants en perspective du déconfinement.

  • De nombreuses sorties d'hôpital et 285 décès supplémentaires en Italie

    L'Italie a enregistré jeudi 4.693 personnes guéries de plus que la veille, mais 1.694 malades se trouvaient toujours en réanimation (101 de moins que mercredi) et 285 sont morts du Covid-19 au cours des dernières 24 heures.

    30% des cas de Covid-19 en Italie sont des patients asymptomatiques ou présentant peu de symptômes, 17,2% sont dans un état grave et 1,9% dans un état critique. Un malade sur dix est un professionnel de santé.

  • Le gouvernement wallon affecte un montant additionnel de 365 millions au budget 2020

    En plus des 350 millions d'euros déjà mobilisés sur les crédits du Plan Wallon de Transition, le gouvernement régional a affecté un montant additionnel de 365,074 millions d'euros pour faire face à la crise du coronavirus et à ses conséquences.

    Dans le détail, 284,7 millions d'euros permettront de financer une aide d'urgence aux entreprises et indépendants concernés afin de limiter les dommages économiques; de soulager la perte importante de liquidité et la chute drastique de leur chiffre d'affaires.

    Quarante millions serviront par ailleurs à mettre en place le tracing manuel lors du déconfinement et 2 millions seront consacrés aux frais de la plate-forme mise en place par le Fédéral, sous réserve de modifications.

    En outre, 33,374 millions financeront les aides d'urgence versées aux différents bénéficiaires par l'AViQ, l'agence wallonne pour une vie de qualité et 5 millions alimenteront le Fonds spécial de l'aide sociale afin de permettre aux CPAS de prendre en charge des dépenses supplémentaires liées à la crise sanitaire.

  • Reprise de la pêche à la ligne: seul avec une distance de sécurité de 5 mètres

    A partir du 4 mai, les pêcheurs pourront à nouveau pratiquer leur activité favorite, mais seul ou accompagné d'un autre pêcheur, membre de sa famille vivant sous son toit, indique la circulaire publiée ce jeudi par le ministre wallon de l'Agriculture Willy Borsus. Une distance d'au moins 5 mètres devra être respectée entre pêcheurs.

    Les 60.000 détenteurs d'un permis de pêche wallon pourront donc se rendre sur leur parcours de pêche favori en Wallonie mais la police sera chargée de contrôler ces déplacements. Ainsi, le pêcheur devra être seul (ou accompagné d'un pêcheur faisant partie de sa famille et vivant sous le même toit), en possession de son permis de pêche, de son matériel de pêche et, éventuellement "d'un document quelconque permettant de localiser le parcours de pêche et attestant qu'il est en droit d'y pêcher".

    Cette dernière mesure concerne les pêcheurs pratiquant leur sport favori dans les petites rivières appartenant à la Région mais dont la pêche est gérée par des sociétés de pêche privées. Les pêcheurs devront aussi suivre le trajet le plus direct entre leur domicile et le lieu de pêche, pour l'aller comme pour le retour. La pêche en barque ne pourra elle aussi être pratiquée que seul dans l'embarcation ou, ici aussi, accompagné d'un pêcheur de la même famille et vivant sous le même toit.

    Les concours de pêche sont toujours interdits, tout comme les activités organisées par les écoles de pêche agréées, ainsi que les initiations à la pêche mises sur pied par des sociétés de pêche "en tout cas au moins aussi longtemps que l'enseignement n'aura pas repris". Par ailleurs, la réglementation régionale régissant la pêche dans les eaux publiques reste d'application.

  • Reprise partielle et progressive courant mai des tribunaux à Bruxelles

    Les tribunaux bruxellois reprendront partiellement leur cours en mai sous un régime aménagé et progressif. Les salles d'audience ont été réaménagées pour respecter strictement la distance de sécurité de 1,5 m entre tous.

    Pour le tribunal de première instance francophone de Bruxelles, la magistrate de presse Sophie Van Bree fait savoir que la reprise progressive sera initiée à compter du 11 mai, à commencer par les chambres de la famille et de la jeunesse.

    Pour la cour d'appel de Bruxelles son président Thierry Werts explique que, selon les règles valables du 1er au 31 mai, la procédure écrite restera de rigueur en matière civile, avec quelques exceptions.

    En matière pénale, le régime normal s'applique pour les chambres des mises en accusation, hormis pour les demandes de réhabilitation, et les chambres correctionnelles reprennent leur cours normal. Pour ces dernières, les parties sont cela dit convoquées par bloc de 10 affaires maximum à heure fixe.

    Par ailleurs, 3 affaires sont fixées d'ici fin juin à la cour d'assises pour le pendant francophone à Bruxelles. Une ordonnance a été prise ce jeudi pour prolonger jusqu'au 17 mai les mesures actuellement en vigueur au tribunal du travail, centrées sur les procédures écrites et les vidéoconférences.

  • "La plupart des médecins généralistes recevront du matériel dès ce week-end"

    Les médecins généralistes, qui vont contribuer à tester les patients présumés contaminés par le Covid-19, seront approvisionnés dès ce week-end avec suffisamment de matériel de protection pour effectuer ces tests, indique dans un communiqué le cabinet de Philippe De Backer, ministre en charge du matériel médical dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

    "Cette semaine, nous avons fait les préparations pour fournir le matériel de protection nécessaire pour effectuer les tests aux médecins généralistes et aux postes de tri. Dès que nous avons reçu les adresses de livraison, la Défense se chargera de livrer le matériel. Nous nous attendons à ce que la plupart d'entre eux reçoivent le matériel déjà ce weekend", souligne Philippe De Backer, précisant que les tests débuteront à partir de lundi et que leur nombre augmentera autour du 11 mai.

    Son cabinet fait également le point sur le matériel de protection. "Les derniers jours, (...) 5,5 millions de masques chirurgicaux ont été livrés, ce qui ramène le total des livraisons à quasi 59 millions. 1,7 millions de masques FFP2 ont également été livrés", souligne-t-il. "La semaine dernière, une commande de 200 millions de masques chirurgicaux a été placée auprès d'un fournisseur fiable. Nous y avons conclu une garantie que si les masques semblent être de qualité insuffisante lors de la livraison, ils seront remplacés dans la semaine. En parallèle, environ 700.000 kits de testing ont été commandés dont 200.000 ont été livrés", ajoute-t-il.

    Au total, environ 2 millions de masques chirurgicaux, 250.000 masques FFP2 et 4 millions de paires de gants ont été livrés la semaine dernière aux hôpitaux et 1 million de masques ont été prévus pour Iriscare. En ce qui concerne les médicaments, les hôpitaux ont indiqué disposer de suffisamment de stock. "A l'heure actuelle il n'y a donc aucune pénurie", note le cabinet. "Certains hôpitaux indiquent même qu'ils n'ont plus besoin de stock (stratégique) supplémentaire. Etant donné que pour la plupart des médicaments il y a suffisamment de stock jusque fin juin, l'AFMPS réoriente son attention pour garantir de la disponibilité jusque fin 2020."

  • Les balades à moto récréatives à nouveau autorisées dès le 4 mai

    La première phase du déconfinement commencera ce lundi 4 mai prochain. A partir de cette date-là, les balades à moto récréatives seront à nouveau autorisées, indique le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, sur sa page Facebook. "La balade devra commencer et se terminer à la maison sans arrêt sur des sites touristiques ou autre 'hotspot'", précise-il. Les grands rassemblements ne seront pas encore permis: trois motards maximum pourront avaler du bitume ensemble.

    Actuellement, les promenades à pied, à vélo et les joggings sont autorisés en famille ou avec une seule personne extérieure, tout en respectant les règles de distanciation physique. Mais dès lundi, chacun pourra pratiquer une activité sportive en plein air (telle que le tennis, l'athlétisme, la pêche ou le kayak, par exemple) avec deux autres personnes extérieures à la famille, en plus de celle-ci.

    Depuis l'entrée en vigueur du confinement, l'usage de la moto était réservé aux trajets pour se rendre au travail, au supermarché, à la pharmacie ou aux pépinières.

  • 339 nouveaux décès en 24 heures en France, moins 188 patients en réanimation

    Le coronavirus a fait 339 morts supplémentaires en France au cours des dernières 24 heures, portant le bilan total à 24.376 décès depuis le 1er mars.

    Les services de réanimation affichent de nouveau un solde négatif de moins 188 patients par rapport à la veille.

  • Possibilité d'une reprise des activités normales et flexibilité exigée dans les hôpitaux

    Il était temps pour les hôpitaux de reprendre leurs activités normales, estime Geert Meyfroidt, membre du personnel des soins intensifs de l'UZ Leuven et président de la Société belge de médecine intensive. Le médecin souligne toutefois que les hôpitaux doivent être flexibles en cas de recrudescence du virus. Selon le docteur Meyfroidt, la possibilité de reprise progressive et planifiée des activités hospitalières se présente petit à petit. Il souligne toutefois qu'il ne sera pas possible pour tous les hôpitaux de reprendre les activités non essentielles de la même manière.

    En effet, certains établissements soignent un plus grand nombre de patients Covid que d'autres. Ils doivent cependant s'assurer de pouvoir séparer à tout moment les personnes infectées des autres patients. Les hôpitaux vont donc devoir se réorganiser, semble-t-il. L'assouplissement des mesures de protection peut également amener à une recrudescence du virus, souligne le médecin. Dès lors, les hôpitaux devront être en mesure d'élargir leur capacité d'accueil des personnes infectées par le coronavirus, ce qui signifie automatiquement qu'il y aura moins de capacité pour les autres patients.

    "La hausse de la courbe de propagation était plus facile à prévoir", affirme le docteur Meyfroidt. "Les modèles indiquent maintenant une sorte de simulation, ce qui est beaucoup plus incertain." Si le nombre de patients sortant des soins intensifs augmente de jour en jour, le déclin se poursuit lentement en raison de la durée de leur séjour au sein de l'unité. Marc Geboers, le directeur de la division hôpitaux généraux de Zorgnet-Icuro, précise quant à lui que l'assouplissement des mesures de protection ne menace actuellement pas la capacité des hôpitaux.

  • Le Premier ministre russe contaminé par le coronavirus

    Le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine a annoncé avoir été testé positif au coronavirus et se placer en isolement, lors d'une vidéo-conférence diffusée à la télévision. 

  • Déjà 40.527 violations des mesures liées au coronavirus

    Les parquets et les auditorats du travail ont déjà enregistré 40.527 violations des mesures liées au coronavirus jusqu'au 28 avril inclus, a indiqué jeudi le Collège des procureurs généraux.

    36.287 dossiers concernent des adultes tandis que 4.240 dossiers impliquent des mineurs.

  • Echec des négociations dans le secteur métallurgique

    Le front commun syndical des ouvriers et employés du secteur de la métallurgie ont négocié avec la fédération patronale Agoria sur l'application du Guide Générique "Travailler en Sécurité" visant à prévenir la propagation du Covid-19 ainsi que l'adaptation de son contenu au regard du secteur. Les négociations n'ont pas abouti, annonce ce jeudi le front commun syndical.

    Selon les syndicats, la fédération patronale refuse que le CPPT décide des mesures à prendre lorsque la distance sociale de 1,5 m ne peut être respectée alors qu'il s'agit d'une question pour laquelle le CPPT est compétent. "Les syndicats regrettent amèrement qu'aucun accord n'ait pu être conclu. Il est d'une évidence absolue que nous refusons et refuserons toujours de subordonner la santé des travailleurs au redémarrage économique !", concluent les syndicats.

  • La FWB dégage 4 millions d'euros pour aider les fédérations sportives

    Le gouvernement de la Fédération Wallonie- Bruxelles a prévu une enveloppe 4 millions d'euros pour soutenir les fédérations sportives reconnues et leurs clubs affiliées affectées par la crise du Covid-19. Les mesures sanitaires adoptées par le Conseil national de sécurité (CNS) ont en effet mis à l'arrêt les activités des clubs sportifs et des fédérations sportives à un moment important, celui des stages et tournois de printemps et d'été qui leur assurent des rentrées financières. Pour combler ces trous de trésorerie, la Fédération Wallonie-Bruxelles a donc décidé de mettre la main à la poche.

  • Retour à la normale prévu pour le 18 mai en FWB pour les milieux d'accueil de la petite enfance

    La Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit un retour progressif à la normale dans les milieux d'accueil pour la petite enfance (crèches, ...) d'ici au 18 mai prochain, moment où tous les parents seront invités à reprendre le paiement de leur participation financière prévue par le contrat d'accueil de leur enfant. Bien que ces structures d'accueil n'aient jamais été contraintes de fermer leurs portes par le Conseil national de sécurité (CNS), le taux de présence d'enfants depuis la mi-mars y est tombé à quelque 2% à peine suite à la crise sanitaire, beaucoup de parents préférant garder leur enfant à la maison.

    Le gouvernement de la Fédération avait d'ailleurs décidé le mois dernier de dispenser les parents de payer la participation financière prévue par le contrat d'accueil de leur enfant si celui-ci restait à la maison. La mesure avait entraîné une chute drastique des rentrées pour tous les milieux d'accueil concernés. Pour éviter de nombreuses faillites, le gouvernement avait décidé de mobiliser plusieurs millions d'euros pour compenser ces pertes et venir en aide à ces structures. Le CNS ayant décidé vendredi dernier une reprise progressive du travail dans certaines entreprises dès le 4 mai, les milieux d'accueil devraient logiquement être davantage sollicités à partir de cette date.

  • Un peu plus de 1.800 ordinateurs portables reconditionnés pour les élèves francophones

    Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé jeudi l'achat de 1.390 ordinateurs portables reconditionnés pour les élèves et étudiants francophones. A ceux-ci s'ajouteront 420 appareils reçus en donation. Ces machines seront fournies d'ici la mi-mai aux familles ou étudiants dépourvus d'outils informatiques. Les modalités de distribution doivent encore faire l'objet d'une concertation.

    Parallèlement à cette mesure d’urgence liée au confinement, le gouvernement a mis en place un groupe de travail afin d’avancer sur la réalisation d’un projet "École numérique" en Fédération Wallonie-Bruxelles, que ce soit pour l’enseignement obligatoire, l’enseignement supérieur et l’enseignement de promotion sociale.

    "Nous vivons une situation exceptionnelle qui nous oblige à repenser l’accès à notre enseignement, et notamment la possibilité de son organisation à distance afin d’assurer la continuité des apprentissages. Certains élèves sont livrés à eux-mêmes et risquent de décrocher. Si l’urgence actuelle est d’équiper un maximum d’élèves et d’étudiants et en priorité ceux qui en ont le plus besoin, il est tout aussi crucial d'ancrer fortement le numérique dans l'éducation francophone de demain", a déclaré le ministre-président, Pierre-Yves Jeholet (MR).

  • L'arrêté ministériel qui détaille les mesures qui entrent en vigueur ce lundi publié au Moniteur

    Qu'est-ce qui change lundi?

    Dans la sphère économique, le télétravail restera la règle dans la mesure du possible mais les partenaires sociaux ont validé un guide de bonnes pratiques qui permettra de pallier à l'impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise, par exemple par le port du masque.

    L'accès classique aux soins de santé reprendra également de manière graduelle afin de permettre à tout un chacun de se faire soigner normalement. La plupart des soins non urgents ont été reportés pour permettre aux hôpitaux de se concentrer sur le coronavirus et éviter la contamination d'autres patients mais bon nombre de personnes, par exemple des malades chroniques, doivent être à nouveau pris en charge normalement.

    Les écoles de même que les commerces resteront fermés. Seule exception: les merceries et magasins de tissu.

    L'un des instruments du déconfinement est en effet le port du masque en tissu, qui protège l'entourage du porteur, ou éventuellement une écharpe ou un bandana. Il sera obligatoire dans les transports en commun dès le 4 mai.

    La règle imposant de rester chez soi, sauf déplacement pour se rendre au travail, faire des courses ou pour des soins, reste d'application. L'activité physique en extérieur sera permise avec deux personnes au maximum en respectant les distances de sécurité.

    L'activité sportive pourra aussi reprendre mais à l'air libre et sans contact.

    Un autre instrument du déconfinement est le traçage des malades et des personnes qu'ils ont fréquentées. Un système reposant sur des call centers se met en place. Les Régions s'activent pour commencer dès le 4 mai par une phase de test avant un lancement en rythme de croisière le 11 mai, quand la phase 1B devrait commencer avec la réouverture des commerces.

     

  • 674 décès supplémentaires au Royaume-Uni, total de 26.711 morts

    Le Royaume-Uni, deuxième pays le plus touché par le coronavirus en Europe avec désormais 26.711 morts, a "passé le pic" de l'épidémie, a affirmé ce jeudi le Premier ministre Boris Johnson. 

  • L'industrie pharmaceutique étudie 145 traitements potentiels

    Plus de 140 substances sont testées comme potentiels traitements au Covid-19, indique une fédération d'entreprises pharmaceutiques. Parmi ces potentiels traitements, 77 sont des médicaments déjà développés pour d'autres maladies et 68 sont de nouveaux, a précisé Thomas Cueni, patron de la Fédération internationale des fabricants et associations de produits pharmaceutiques (IFPMA). Il a ajouté, lors d'un briefing à Genève, que 25 entreprises avaient entamé des essais cliniques.

  • Bruxelles: les hôtels aperçoivent une petite éclaircie dans un ciel toujours plombé

    Le secteur hôtelier de la capitale a accueilli plutôt positivement, jeudi, la perspective de mesures spécifiques que le gouvernement bruxellois a dit envisager dans le contexte de son nouveau paquet de mesures de soutien à l'économie. "Néanmoins, nous sommes loin d'être rassurés. Notre activité ne redémarrera pas avant longtemps. La mesure du danger est insuffisante", a commenté jeudi le secrétaire de la Brussels Hotels Association, Rodolphe Van Weyenbergh. 

  • Woluwe-St-Lambert se dit lésée dans l'aménagement de pistes cyclables supplémentaires

    La commune de Woluwe-Saint-Lambert s'est étonnée jeudi de l'absence, dans le plan régional d'aménagement de 40 kms de pistes cyclables supplémentaires en vue du déconfinement à Bruxelles, de certains axes de circulation qui la parcourent. Dans un courrier adressé à la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt, le bourgmestre Olivier Maingain, et l'échevin de la Mobilité Gregory Matgen ont ainsi déploré l'absence des boulevards de la Woluwe et Brand Whitlock dans les futurs aménagements. 

  • Nombre de tests: Sciensano et la "task force testing" accordent leurs violons

    L'institut scientifique de santé publique Sciensano et la "taskforce testing", sous la responsabilité du ministre Philippe De Backer, ont accordé leurs violons sur le rapportage du nombre de tests réalisés par jour, ressort-il mercredi d'un communiqué de M. De Backer.

    Mardi, en commission de la Santé de la Chambre, le ministre a indiqué que le cap des 10.000 tests quotidiens avait été franchi le 15 avril et que le rythme tournait aujourd'hui autour des 15.000. Sciensano, dans son briefing journalier, donnait toutefois des chiffres plus modestes. 

    Les chiffres de M. De Backer sont confirmés après une "rationalisation du rapportage". Sciensano a en effet suivi les directives épidémiologiques du "risk management group" pour les critères de test. Des patients testés plusieurs fois n'étaient rapportés qu'une seule fois. Il y avait donc un sous-rapportage du nombre de tests.

  • Près d'un quart des personnes seules n'ont pas accès à internet à la maison

    Près d'un quart (22%) des personnes seules vivant en Belgique déclarent ne pas avoir internet à la maison, soit deux fois plus que la moyenne, selon les chiffres de Statbel, l'office belge de statistiques, publiés jeudi. Il s'agit principalement de personnes plus âgées. Dans la tranche d'âge 65-74 ans, la proportion atteint même 31%.

    En cette période de crise du coronavirus, la communication se déroule principalement par voie numérique. Pourtant, une part importante de la population n'a pas encore de connexion internet, quel que soit l'appareil utilisé.

  • Foot: la Ligue acte l'arrêt définitif de la L1 et attribue le titre au PSG

    La Ligue de football professionnel (LFP) a suivi jeudi les injonctions sanitaires du gouvernement français en actant l'arrêt définitif de la saison de Ligue 1, a-t-elle annoncé, arrêtant en conseil d'administration un classement qui sacre le PSG et prive a priori Lyon de qualification européenne.

    Cette décision fera des heureux, comme Marseille et Rennes, qualifiés ainsi pour la Ligue des champions, et des perdants, comme Lyon, relégué à la 7e place et privé, en l'état, d'une qualification européenne pour la première fois depuis plus de vingt ans, selon le "classement final" dévoilé par la LFP en conférence de presse téléphonique. Toulouse et Amiens seront pour leur part relégués, et Lorient et Lens promus de L2, ce qui annonce peut-être une vague de litiges devant la justice sportive et administrative.

  • De Croo prêt à réduire la TVA sur le matériel de protection à 6%

    Le ministre des Finances, Alexander De Croo, a accueilli positivement la demande des socialistes de réduire à 6% d'ici lundi la TVA sur le matériel de protection face au Covid-19 (masques, blouses, gel hydroalcoolique, etc.) comme c'est le cas pour les produits pharmaceutiques et le matériel médical. Puisque la première phase du déconfinement commence lundi, le PS et le sp.a ont exhorté le ministre à prendre un arrêté royal d'ici là pour réduire la TVA.

  • L'aéroport de Charleroi reporte à début juin la possible reprise de ses activités

    L'aéroport de Charleroi, qui devait progressivement rouvrir ce lundi 4 mai, a reporté à début juin, sans préciser la date, la possible reprise des ses activités commerciales, indique-t-il jeudi. 

    Fermé aux passagers et aux compagnies aériennes depuis le 24 mars 2020, Brussels South Charleroi Airport (BSCA) fait face à une situation "sans précédent" qui nécessite une étude approfondie et continue de la situation, en vue de préparer au mieux la relance des activités, explique-t-il. 

  • La Flandre atteindra ses objectifs 2020... à la faveur du coronavirus

    "La Flandre atteindra vraisemblablement ses objectifs climatiques 2020 à la faveur de la crise liée au coronavirus, mais pas d'une politique ambitieuse", déplore jeudi l'organisation Bond Beter Leefmilieu (BBL) sur base de nouvelles projections.

    Selon l'organisation flamande, les émissions de gaz à effet de serre des secteurs non industriels (comme le transport, le logement, l'agriculture, etc.) pourraient baisser jusqu'à 39,4 millions de tonnes en 2020, une diminution de 10% par rapport à 2018, dernière année pour laquelle des chiffres sont disponibles. 

  • Plus de 100.000 tests effectués dans les maisons de repos

    En l'espace de trois semaines, plus de 100.000 tests ont été effectués sur les résidents et le personnel des maisons de repos et de soins en Belgique. Un peu plus de 7.000 tests se sont révélés positifs, ressort-il jeudi du rapport quotidien sur le coronavirus de l'Institut de Santé publique Sciensano.

    Depuis le 10 avril, 107.084 tests ont été réalisés dans les maisons de repos. Près de 62.000 ont concerné le personnel (dont 4% ont été diagnostiqués positifs), et 45.000 les résidents (parmi lesquels 10% étaient positifs).

    Le pourcentage de tests positifs était plus élevé chez les personnes symptomatiques (15% parmi le personnel, 33% chez les résidents), mais l'infection au coronavirus a également été décelée chez des personnes asymptomatiques. Parmi les travailleurs ne présentant pas de symptômes, 3% ont été testés positifs, tandis que 8% des résidents sains ont également été testés positifs.

  • La CGSP dénonce "une privatisation larvée d'un pan de la santé publique" à propos du contact tracing

    L'Interrégionale wallonne de la CGSP a vertement critiqué, jeudi, la volonté du gouvernement régional de lancer en urgence un marché public afin d'organiser en Wallonie un 'contact tracing' sans concertation préalable du Conseil général de l'AVIQ, l'agence wallonne pour une vie de qualité. "Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une privatisation larvée d'un pan de la santé publique sur fond de pouvoirs spéciaux", dénonce le syndicat socialiste qui demande à l'exécutif de "revoir sa copie". 

    Ce contact tracing sera notamment chargé d'assurer la traçabilité du parcours des personnes infectées par le coronavirus et de celles avec qui elles ont été en contact, "ce qui impliquera la collecte et le traitement de données à caractère sensible et hautement confidentiel", pointe la CGSP qui s'inquiète des garanties exigées du futur prestataire.

  • L'Autorité de protection des données réservée sur les textes du ministre De Backer

    L'Autorité de protection des données (APD) a elle-même communiqué jeudi avoir émis des réserves sur deux avant-projets de texte qui lui ont été soumis en urgence par le ministre Philippe De Backer, des textes qui seraient amenés à encadrer légalement au niveau fédéral l'utilisation d'applications de "dépistage de contacts" ainsi que la création d'une banque de données de santé de citoyens chez Sciensano. Les textes doivent être étoffés et précisés, pour exclure les possibles dérives, et pour démontrer l'aspect nécessaire et proportionné de tels outils, estime l'APD. 

  • Deux tiers des Britanniques estiment que le confinement a été décidé trop tard

    Environ deux tiers des Britanniques estiment que le gouvernement a trop traîné pour instaurer les mesures strictes de distanciation physique en vue d'aplatir la courbe de propagation du nouveau coronavirus, selon un sondage publié jeudi. 

    De nombreux experts de la santé et membres de l'opposition ont accusé le gouvernement conservateur d'avoir été trop lent et aussi critiqué la faible capacité de tests du pays ainsi que sa maigre préparation à une pandémie.

  • La CAPAC est prise d'assaut

    La Caisse Auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage (CAPAC) doit faire face à un afflux de dossiers inédit en raison de la crise du coronavirus. À ce jour, elle a reçu 286.000 demandes de chômage temporaire pour le mois de mars alors que la moyenne habituelle est de... 5.000 dossiers, a expliqué la ministre de l'Emploi, Nathalie Muylle, devant la Chambre. Quant au nombre de coups de fil, il s'élève à 25.000 par jour et plus de 200.000 courriels.

  • Accord entre les acteurs de la distribution pour la réouverture des magasins non alimentaires le 11 mai

    Les syndicats et la fédération sectorielle Comeos sont parvenus à un accord visant l'encadrement de la réouverture des magasins non alimentaires le 11 mai prochain. 

    -> Tous les détails dans notre article à lire ici. 


  • La Région bruxelloise renforce les mesures économiques pour certains secteurs

    Le gouvernement bruxellois a décidé ce jeudi de renforcer les mesures économiques pour des secteurs parmi ceux les plus touchés par la crise du coronavirus. 

    Des moyens supplémentaires ont donc été alloués à finance&invest.brussels. "De concert avec le Gouvernement bruxellois, finance&invest.brussels mettra sur pied un plan d’investissement qui sera monitoré chaque mois. Des efforts seront également déployés pour renforcer le potentiel de croissance des entreprises bruxelloises afin de stimuler l'emploi à Bruxelles", explique le communiqué.

    De plus, finance&invest.brussels soutiendra non seulement les restaurants et les cafés et leurs fournisseurs, mais également les hôtels. Grâce à cette aide, le gouvernement bruxellois vise les grands établissements de l'Horeca et les hôtels comptant 50 employés ou plus. 

    Pour rappel, pour les plus petites entreprises, une prime de 4.000 euros a déjà été mise en place.

    Par ailleurs, les entreprises touchées peuvent demander des crédits à faibles taux, "qui doivent être remboursés endéans les cinq ans", précise le communiqué de la région. 

    Le gouvernement s'est accordé sur d'autres mesures:

    • L'anticipation de l'engagement et de la liquidation des aides à l'expansion économique, quel que soit le secteur d'activité comme déjà décidé de manière ciblée sur les secteurs Horeca, tourisme, culture, événementiel;
    • Une mobilisation de l'épargne privée via un prêt << Proxi >> (1 million d'euros) au profit du financement des PME via un crédit d'impôt sur un/plusieurs prêt(s) octroyé(s) par un.e Bruxellois.e à une PME;
    • Un soutien aux coopératives d'activité et à la Smart (2 millions d'euros). Le gouvernement a décidé d'octroyer un prêt à taux réduit aux entrepreneurs-salariés hébergées par les coopératives d'activités via une convention entre Finance&invest et lesdites coopératives;
    • Renforcer les microcrédits via BRUSOC en octroyant des crédits de trésorerie de maximum 15.000 euros à taux réduits à destination des indépendants, TPE et structures d'économie sociale;
    • Renforcer le soutien public (500.000 euros) à l'action des organismes de microcrédits afin d'accorder des prêts à taux réduits destinés à reconstituer un fonds de roulement pour la relance de l'activité des micro-entrepreneurs. 
  • Manque de dialogue social au sein des centres bruxellois de contrôle technique, selon les syndicats

    Les syndicats des centres bruxellois de contrôle technique et de permis de conduire dénoncent jeudi un manque de dialogue social au sein de leurs entreprises. Le front commun déplore ainsi ne pas avoir été inclus dans les discussions relatives à la réouverture de ces centres, qui sera effective à partir de lundi. La reprise s'annonce dès lors risquée pour la santé des travailleurs et pour les tensions sociales qui couvent déjà, met-il en garde.

  • Neuf pépinières et jardineries sur 10 ont rouvert leurs portes

    Si neuf pépinières et jardineries sur 10 en Wallonie accueillent à nouveau physiquement leurs clients depuis le 18 avril dernier, date à laquelle le gouvernement a autorisé leur réouverture, 10% continuent de livrer ou de fonctionner par enlèvement sans contact, rapporte jeudi l'Agence de promotion pour une agriculture de qualité (Apaq-W). Plus de 150 acteurs de la filière horticole ornementale ont pris des mesures strictes pour protéger leurs clients et leur personnel grâce à des espaces de vente adaptés avec circuits, masques, gel, plexiglas, etc.

  • Wilmès défend le plan de déconfinement face aux critiques

    La Première ministre, Sophie Wilmès, a défendu jeudi l'amorce du déconfinement devant la Chambre face à une opposition critique, lui reprochant un manque d'humanité dans la stratégie choisie, et d'avoir fait la part trop belle à l'économie. L'un des reproches est d'avoir permis le redémarrage de l'activité économique lundi alors que les familles devront encore attendre avant de se revoir.

    Pour rappel, une fuite vendredi dans les médias d'une version provisoire du rapport des experts conseillant le gouvernement a accru cette impression car il y était question d'autoriser à nouveau de se retrouver entre proches dans des réunions de moins de 10 personnes. 

    "Le groupe d'experts a lui-même changé son fusil d'épaule. Cette fuite a donné à la population de faux espoirs, je le regrette", a souligné la Première ministre. "C'est obligatoire. Ce n'est pas un choix", a-t-elle ajouté pour justifier la prudence à l'égard des retrouvailles familiales. Le virus frappe d'abord les personnes âgées. "Nos parents nous manquent mais nous devons être attentifs à la génération au-dessus de nous qui développe plus vite et plus fort les symptômes".

    ©Photo News

  • Twitter gagne un quart d'utilisateurs en plus au premier trimestre

    Le réseau social Twitter n'avait jamais eu autant d'utilisateurs supplémentaires qu'au premier trimestre de cette année. Sur cette période, le nombre d'utilisateurs quotidiens a augmenté de 24% sur base annuelle à 166 millions. Les gens veulent, semble-t-il, s'informer et partager des informations en cette période de crise.

    La crise du coronavirus n'est pas la seule raison pour laquelle le nombre de visiteurs a augmenté. Les effets saisonniers et les adaptations de l'application et du site ont aussi joué un rôle, selon Twitter. Le chiffre d'affaires de Twitter a atteint 808 millions de dollars au premier trimestre, dont 682 millions provenant de la publicité.

  • La Cour constitutionnelle se lance également dans un déconfinement progressif

    La Cour constitutionnelle a abrogé, à partir de lundi, quelques dispositions de sa directive du 18 mars "sur les mesures procédurales particulières dans le cadre de la crise du coronavirus", entamant ainsi un retour progressif à son fonctionnement normal, a-t-elle annoncé jeudi.

    Sont concernés par cette abrogation l'article 2 de cette directive relatif à la suspension des délais pour l'introduction des mémoires et l'article 3 sur la possibilité d'envoyer les pièces de procédure par voie électronique. Concrètement, les délais pour l'introduction de mémoires, qui étaient encore en cours le 18 mars, restent suspendus du 18 mars au 3 mai 2020 mais aucune autre suspension des délais ne sera autorisée.

  • Les jeunes enfants ne doivent pas porter de masque, selon les pédiatres

    Demander aux jeunes enfants de mettre un masque n'est pas réaliste et ne repose pas sur des preuves scientifiques, a expliqué le groupe de travail "Covid-19" des pédiatres belges. "Porter un masque n'est ni nécessaire ni réaliste à cet âge", plaide Dimitri Van der Linden, porte-parole de la "Belgian Pediatric Covid-19 Task Force".

    "Les enfants doivent vivre normalement. Nous ne devons pas leur imposer cette charge mentale et créer une génération d'anxieux", exprime l'infectiologue pédiatrique. Rien ne démontre qu'une telle mesure serait efficace sur le plan scientifique, estime-t-il. "Nous observons jusqu'à présent que le Covid-19 n'est pas dangereux pour les enfants et que leur pouvoir de transmission est moins important que celui des adultes entre eux", précise-t-il. 

  • La première boîte de nuit en ligne de Belgique ouvrira ses portes virtuelles samedi

    La première boîte de nuit en ligne de Belgique, baptisée "Virtual Club" par la start-up Square, ouvrira ses portes virtuelles samedi à 20h00 jusque minuit. L'initiative vient de deux jeunes du secteur événementiel, Nathan et Armand, en collaboration avec le club bruxellois Jealousy. La première fête aura lieu via la plate-forme Zoom, avec DJ Attari et DC Salas qui seront aux commandes de la soirée.

  • Le site d'informations fédéral sur le coronavirus déjà visité plus de 11 millions de fois

    Le site internet d'informations sur le coronavirus, info-coronavirus.be, a déjà été consulté plus de 11 millions de fois, a indiqué jeudi un porte-parole du Centre de crise. "Depuis le début de cette crise, nous vous informons quotidiennement", a affirmé M. Stevens. "Vous semblez nous avoir bien trouvés, quel que soit le canal." La ligne téléphonique a été sollicitée 315.000 fois. Le site internet a été visité plus de 11 millions de fois et deux mille questions ont trouvé réponse sur les réseaux sociaux.

      Le numéro d'informations 0800/14.689 est ouvert chaque jour, en principe de 8 à 20h00. Toute question peut également être introduite par mail à l'adresse info-coronavirus@health.fgov.be.

  • Le nombre de décès aux Pays-Bas augmente de 84 ce jeudi

    Le coronavirus a désormais coûté la vie à au moins 4.795 citoyens des Pays-Bas, indique jeudi l'Institut royal de santé publique et d'environnement (RIVM), lequel a enregistré 84 nouveaux décès en 24 heures. L'enregistrement officiel ne répertorie que les personnes qui ont été testées positives au virus. Le nombre réel de décès devrait être sensiblement plus élevé. Les décès sont également souvent signalés avec un ou plusieurs jours de retard.

  • Les enfants ne sont pas moins contagieux que les adultes, selon une étude allemande

    Les enfants sont tout aussi porteurs du coronavirus que les adultes, d'après une étude allemande. La quantité de charge virale pouvant être détectée dans les voies respiratoires ne diffère pas selon les groupes d'âge, selon cette analyse dirigée par le virologue Christian Drosten de l'hôpital de la Charité de Berlin.

    Sur la base de leurs résultats, les chercheurs mettent en garde contre une réouverture sans restriction des écoles et des jardins d'enfants en Allemagne.

  • Le TEC augmentera la capacité de ses bus dès lundi

    La capacité des bus TEC augmentera dès lundi prochain, dans la foulée du déconfinement entamé par la Belgique. Les bus normaux pourront ainsi accueillir 19 personnes, contre 5 actuellement; la capacité des bus articulés passant de 12 à 26 passagers et celle du tram de Charleroi de 15 à 25, a indiqué jeudi le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry.

    "Les TEC ont toujours été considérés comme un service de base essentiel mais leur capacité avait été fortement réduite en raison de la chute du nombre d'utilisateurs, à part sur quelques ligne conduisant aux hôpitaux", a rappelé le ministre.

  • La Baloise et P&V couvrent temporairement les accidents de la vie privée

    Pour rappel, une assurance Responsabilité civile familiale (la RC Famille) couvre l’assuré quand celui-ci (ou ses enfants) est responsable d’un accident ou d’un dommage vis-à-vis d’autrui dans le cadre de sa vie privée. Ce type d’assurance ne couvre donc jamais les dommages ou les accidents subis par l’assuré et causés par lui ou un autre membre de son ménage.

    Cependant, à titre exceptionnel, deux assureurs (Baloise et P&V) ont décidé d’étendre la couverture de leur RC Famille. Celle-ci couvre désormais les "accidents vie privée", c’est-à-dire, les dommages corporels résultant d’un accident à la maison, dans le jardin et lors d’un déplacement autorisé par la loi.

  • Déconfinement: investir dans un vélo (à assistance électrique)

    Pour respecter la distanciation sociale de rigueur dans la lutte contre le coronavirus, le Conseil national de sécurité recommande de privilégier les modes de transports individuels dès la levée progressive du confinement.
    Cette recommandation pourrait entraîner un recours massif à la voiture une fois les mesures de restriction partiellement levées, a prévenu le Groupe de recherche et d'action des cyclistes quotidiens (Gracq).
    Si vous partagez cette crainte et que vous souhaitez éviter les embouteillages et les transports en commun, il est peut-être temps de passer au vélo à assistance électrique.
  • La BCE maintient ses taux et de dit "prête" à accroître ses rachats de dette

    La Banque centrale européenne a maintenu ses taux directeurs à l'identique et s'est dite "prête" à renforcer les rachats massifs de dette décidés en mars pour atténuer l'impact économique de la pandémie de coronavirus. 

    Après une salve de décisions prises en quelques semaines face à cette double crise sanitaire et économique, l'institution monétaire a encore assoupli ses opérations de financement destinées aux banques, à des conditions exceptionnellement favorables pour stimuler la distribution de crédits. 

  • Veritas a vu ses ventes en ligne de tissus augmenter de 3.000% ces derniers jours

    La chaîne de magasins de tissus et d'accessoires Veritas a vu ses ventes en ligne de tissus, nécessaires à la fabrication de masques, augmenter de plus de 3.000% ces derniers jours, par rapport à la même période l'an dernier, a-t-elle fait savoir ce jeudi. Le stock de tissus prédécoupés qui est utilisé normalement en Belgique sur une période de deux ans, passera à la machine à coudre en quelques semaines de temps. 

  • Les socialistes réclament d'urgence une baisse de la TVA sur le matériel de protection

    Le PS et le sp.a demandent au ministre des Finances Alexander De Croo de prendre, avant lundi, un arrêté royal diminuant à 6% la TVA sur le matériel de protection face au coronavirus, à savoir les masques, les blouses, le gel hydroalcoolique, etc. Selon eux, ce matériel doit être reconnu comme étant de première nécessité.

    Un vote sur le sujet n'a pu intervenir mercredi en commission des Finances de la Chambre. Pour les socialistes, l'arrêté doit être pris immédiatement car la première phase du déconfinement commence lundi. Le MR défend, quant à lui, une TVA à 0% sur ces produits. 

  • Le bilan belge des dernières 24 heures

    48.519
    Cas confirmés en Belgique
    Le mercredi 29 avril, 660 nouveaux cas ont été rapportés. 408 patients résident en Flandre, 176 en Wallonie et 72 à Bruxelles. Nous n’avons pas d’information concernant le lieu de résidence des 4 dernières personnes. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 48.519.

    178 personnes ont été hospitalisées au cours des dernières 24 heures en raison de leur infection au nouveau coronavirus, indiquent les autorités sanitaires dans leur bulletin quotidien, précisant que 293 patients ont quitté l'hôpital. Depuis le 15 mars, 11.576 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris.

    • Au total, 3.609 lits sont occupés par des personnes atteintes du Covid-19, dont 769 en soins intensifs (-28 en un jour).

    7.594 décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie, soit 111 de plus par rapport au bilan mercredi. 51 de ces nouveaux décès ont eu lieu à l’hôpital, 60 dans une maison de repos et de soins. Dans ce dernier groupe, 75% des décès ont été confirmé par un test Covid-19. 

     

  • Test-Achats opposé à une modification de la réglementation sur les droits des passagers

    L'organisation de consommateurs Test-Achats s'oppose à une modification de la réglementation sur les droits des passagers aériens, indique-t-elle ce jeudi dans un communiqué. Certaines compagnies "violent de façon manifeste" ces droits en imposant un bon à valoir (voucher) remboursable après 12 mois, sans laisser l'option du remboursement, dénonce-t-elle.

    Douze pays européens, dont la Belgique, ont demandé mercredi à la Commission européenne de suspendre l'obligation faite aux compagnies aériennes de rembourser les passagers dont les voyages ont été annulés à cause du coronavirus, pour soutenir un secteur durement touché par la crise. Celles-ci pourraient alors offrir un voucher afin de compenser l'annulation.

  • Distribution de masques à partir du 6 mai à Liège et dans son arrondissement

    La distribution de masques aux citoyens de Liège et de son arrondissement commencera le 6 mai, a fait savoir, ce jeudi, Liège Métropole, l'ASBL regroupant les bourgmestres des communes de l'arrondissement de Liège.

    Les 24 villes et communes de l'arrondissement (Ans, Awans, Aywaille, Bassenge, Beyne-Heusay, Blegny, Chaudfontaine, Comblain-au-Pont, Dalhem, Esneux, Flémalle, Fléron, Grâce-Hollogne, Herstal, Juprelle, Liège, Neupré, Oupeye, Saint-Nicolas, Seraing, Soumagne, Sprimont, Trooz et Visé) ont commandé, mi-avril, plus d'un million de masques en tissu lavables et réutilisables, afin d'en fournir gratuitement deux à chaque habitant. La première livraison de masques est arrivée cette semaine et la distribution commencera donc le mercredi 6 mai.

  • Zone euro: le PIB en net recul au premier trimestre

    L'économie de la zone euro a enregistré un recul de 3,8% de son PIB au premier trimestre, pendant lequel les mesures de confinement liées au Covid-19 ont commencé à être mises en place, selon la première estimation publiée ce jeudi par l'Office européen des statistiques.

    Il s'agit du recul le plus important "depuis le début des séries temporelles en 1995", souligne Eurostat dans son communiqué. Le PIB avait progressé de 0,1% dans la zone euro au quatrième trimestre 2019.

  • Un déconfinement par région en Italie

    Les mesures de confinement en vigueur depuis le 9 mars en Italie seront assouplies en fonction de la situation de chaque région, a déclaré le président du Conseil italien Guiseppe Conte. Elles seront progressivement levées à partir du 4 mai, en accord avec les autorités locales et en commençant par les régions où "la situation épidémiologique est la moins grave", a-t-il expliqué.

    Le chef du gouvernement italien s'exprimait à la Chambre des députés. Il a annoncé, en outre, que de nouvelles mesures de relance de l'économie, comprenant notamment 15 milliards d'euros pour les entreprises et 25 milliards pour les salariés et les indépendants, seraient présentées dans quelques jours.

  • Bilan quotidien le plus faible depuis près de six semaines en Espagne

    L'épidémie due au coronavirus a fait 268 morts de plus en 24 heures en Espagne, où il s'agit du bilan quotidien le plus faible depuis près de six semaines, selon le ministère de la Santé. Le bilan total s'élève à 24.543 décès et 213.435 cas, soit 518 de plus que mercredi. 

  • Le syndrôme inflammatoire prononcé constaté sur certains enfants n'est pas forcément lié au coronavirus

    Quelques cas d'enfants présentant un tableau inflammatoire prononcé, évoquant une forme de la maladie de Kawasaki et peut-être liée au Covid-19, ont été diagnostiqués récemment, notamment en Belgique. Cette complication est très rare et peut survenir à la suite d'autres maladies virales, ont assuré, ce jeudi, les pédiatres de la Belgian Pediatric Task Force et le Centre de crise.

    Les pédiatres précisent que le lien avec le nouveau coronavirus n'est pas formellement établi. "Certains de ces enfants sont testés positifs au Covid-19 et d'autres pas. D'autres pathologies virales, comme la grippe, peuvent être liées à cette complication", a aussi précisé, ce jeudi, Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19, lors du point presse quotidien du Centre de crise. Les pédiatres conseillent de prendre contact avec un médecin, comme d'habitude, "si votre enfant a une forte fièvre, se sent somnolent ou affaibli, ou si vous vous faites du souci pour d'autres raisons".

  • Quel est le rôle des enfants dans la propagation du virus?

    Les données dont les autorités sanitaires disposent actuellement tendent à montrer que les enfants jouent un rôle modéré dans la transmission du virus. Certainement un rôle différent de celui de la grippe, par exemple. 

    "Nous étions tous partis sur un modèle semblable à la grippe, dans lequel l'infection est souvent transmise aux adultes ou aux personnes âgées par les petits enfants. Ceci semble être peu le cas dans ce contexte", explique Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral dans la lutte contre le Covid-19. 

    Aux Pays-Bas, des études montrent que le taux d'anticorps contre le virus signant une infection par le Covid-19 est à peu près, chez les enfants, la moitié de ce qu'il est chez les adultes. "Ceci nous fait donc penser qu'il joue un rôle moindre, si pas faible, dans la transmission aux personnes plus âgées, dont leurs parents."

  • Des reports de paiement accordés à plus de 200.000 particuliers et entreprises

    Les banques ont accordé un report de paiement de crédit à plus de 90.000 particuliers et 115.000 entreprises en quatre semaines, chiffre la fédération du secteur financier Febelfin. Cela représente un volume de crédits sous-jacent de 10 milliards d'euros pour les particuliers et de 17 milliards pour les entreprises.

    Depuis quatre semaines, les particuliers ont la possibilité de demander un report de paiement de leur crédit hypothécaire pour une période maximale de six mois.

    Les entreprises considérées comme viables et les travailleurs indépendants peuvent, par ailleurs, bénéficier d'un report du paiement du capital jusqu'au 31 octobre inclus. Pour les entreprises rencontrant des difficultés de paiement, des crédits supplémentaires restent possibles. Le régime de garantie a également été activé pour tous les nouveaux crédits et lignes de crédit d'une durée maximale de 12 mois.

  • Le taux de mortalité moyenne après admission aux soins intensifs est de 50% en Belgique

    Selon les données dont disposent les autorités sanitaires, la mortalité moyenne après une admission aux soins intensifs est de 50%. "Cette mortalité est plus importante si les patients doivent être intubés et ventilés artificiellement, que s'ils séjournent pour surveillance plus intensive au niveau de l'unité en question", explique l'infectiologue Yves Van Laethem. 

  • 293 patients sont sortis de l'hôpital

  • Les chiffres des hospitalisations étaient gonflés

    On remarque que le nombre de lits occupés a fortement changé. "C'est lié à une interprétation différente et beaucoup plus exacte de la situation", explique Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19. Ce mercredi, nous avions 4.050 lits occupés. Ce rapport intégrait les patients qui étaient porteurs du Covid-19 sans en être malades.

    "Pour être plus précis, les hôpitaux appliquent une politique de testing systématique à l'entrée, quelles que soient les raisons (accouchement, chirurgical...) pour lesquelles la personne entre. Si le patient est découvert positif au Covid-19, il est mis dans une unité Covid de manière à l'isoler, mais cette personne n'est pas malade. Elle est là pour autre chose. Ceci gonflait artificiellement le nombre de lits Covid-positifs nécessitant une charge de travail plus importante", précise l'infectiologue. 

  • Revoir la conférence de presse du Centre de Crise

    La conférence de presse du Centre de crise du jeudi 30 avril

  • L'impact sur le nombre de chômeurs en Wallonie

    +50.000
    chômeurs
    Quelque 14% des travailleurs actuellement en chômage temporaire risquent de migrer vers un chômage définitif en raison de la crise liée au coronavirus. Cela représenterait jusqu'à 50.000 chômeurs supplémentaires, selon une enquête de l'Union wallonne des entreprises (UWE). Un tiers des entrepreneurs wallons estiment, par ailleurs, que leurs activités pourront reprendre quasi normalement après le confinement.

  • Le MR ouvert à négocier un gouvernement dès juin, le PS parle de nouvelles élections

    Il y a dix jours, sur La Première (RTBF), Georges-Louis Bouchez excluait toute discussion sur une recomposition du gouvernement fédéral avant septembre, arguant des priorités sanitaires. S'exprimant ce jeudi sur Bel-RTL, le président des libéraux francophones a ouvert la porte à des négociations en juin. "On peut commencer des négociations au mois de juin si la situation sanitaire est stabilisée. Je l'ai dit: il faut un résultat pour le mois de septembre", a-t-il commenté. 

    Côté PS, le président Magnette soutient qu'"il y aurait une logique" à organiser de nouvelles élections en septembre car "le monde d'après doit vraiment être différent de ce qu'était le monde d'avant". "À partir du moment où l'on doit poser des choix qui vont redéfinir un vrai pacte social et écologique pour les prochaines décennies, il y aurait une logique politique à consulter les citoyens, à procéder à des élections", affirme Paul Magnette dans les colonnes du Soir et de Sudpresse. 

    Un président du PS qui veut essayer de former un gouvernement sur la base du Parlement existant. "Moi, je compte sur ceux qui, jusqu'ici, disaient: 'On dépense trop', 'Il faut faire des économies dans les soins de santé', mais qu'on n'entend plus du tout depuis quelques semaines. Au contraire, ils appellent l'État à la rescousse. (...) Prenez l'impôt sur la fortune (...): il y aura un défi énorme pour le financement de la Sécurité sociale dans les prochaines années. J'ai l'impression que là aussi, les lignes bougent". 

  • Le taux de reproduction du virus redescend à 0,76 en Allemagne

    Le taux de reproduction du nouveau coronavirus en Allemagne est estimé par les autorités sanitaires locales à 0,76, ce qui signifie qu'une personne contamine en moyenne moins d'une personne. La précédente estimation, donnée mardi dernier, plaçait se taux à 0,96. 

    En Belgique, il a été mesuré à 0,79 entre le 20 et le 26 avril. 

  • Le clash des titans de la Silicon Valley sur le déconfinement

    Les milliardaires de la Silicon Valley, Mark Zuckerberg et Elon Musk, ne sont pas du tout d'accord sur le principe du confinement. Le patron de Facebook l'approuve totalement, là où le dirigeant de Tesla le considère comme "antidémocratique", voire même "fasciste".

  • Des masques et du gel hydroalcoolique dans les gares

    Des concessions et magasins présents dans un certain nombre de gares vendront des masques et du gel désinfectant, précise la SNCB. La Libre Belgique avait annoncé que c'était la société de transport qui allait les mettre en vente, ce que dément l'opérateur. L'entreprise ferroviaire ne distribuera pas ces produits elle-même, mais permettra leur vente au sein de ses gares.

    Dès le lundi 4 mai, le port du masque sera obligatoire dans les gares, sur les quais et à bord des trains. Lors d'une réunion organisée mardi entre la direction et les syndicats de la SNCB, l'entreprise a fait savoir qu'elle permettrait aux passagers d'acheter des masques en tissu et du gel hydroalcoolique dans 80 gares du pays. "Un certain nombre de concessions présentes en gare ont indiqué qu'elles souhaitaient jouer un rôle dans la vente de masques et de gel hydroalcoolique, en plus de leur gamme de produits habituelle", selon Elisa Roux, porte-parole de la SNCB. Il s'agit notamment de librairies, commerces ou distributeurs automatiques.

    De plus, la SNCB s'est engagée à équiper l'ensemble de son personnel qui est en contact direct avec la clientèle, comme les accompagnateurs, de masques chirurgicaux d'ici à lundi. Jusqu'à présent, ils travaillaient sans masque ou devaient les acheter eux-mêmes. 

    Les agents Securail contribueront au contrôle du port du masque et du respect de la distanciation sociale. Ils pourront dresser un procès-verbal aux personnes qui ne suivraient pas les règles, mais c'est la police qui reste la première responsable pour assurer le respect des mesures sanitaires. 

  • Emploi, mobilité, médias... Les grands chiffres du confinement

    Mobilité, travail, consommation, médias, énergie... La période de confinement qui arrive tout doucement à son terme a impacté la vie quotidienne des Belges. Mais plus largement, c'est tout le tissu économique, social et citoyen cimentant notre pays qui a été affecté.  Retour en chiffres sur cette période sans précédent. 

  • L'économie française, en récession, se contracte de 5,8%

    L'économie française est officiellement en récession et s'est contractée de 5,8% au premier trimestre 2020, du fait, notamment, du confinement en place depuis la mi-mars pour endiguer la pandémie de Covid-19. Il s'agit de la baisse la plus forte dans l'historique des évaluations trimestrielles du PIB débutées en 1949, et elle dépasse largement les reculs du premier trimestre de 2009 (-1,6%) ou du deuxième trimestre de 1968 (-5,3%), précise l'Insee.

    Après le recul de 0,1% du produit intérieur brut (PIB) français enregistré au dernier trimestre 2019, cette performance confirme que la France est bien entrée en récession. 

    L'Insee, l'institut français des statistiques, ne publie pas de prévision pour l'ensemble de l'année 2020, mais elle a estimé que chaque mois de confinement amputerait la croissance française de 3 points sur un an et que la reprise "prendra du temps" après le confinement, censé être progressivement levé à partir du 11 mai. Le gouvernement, quant à lui, table à ce stade sur une chute du PIB de 8% cette année.

  • Le signal de détresse du secteur aéronautique

    Un groupe de patrons d'entreprises aéronautiques ou dépendantes du secteur émettent un appel de détresse à destination du gouvernement pour que Brussels Airport soit sauvé en sa qualité de moteur économique.

    Dans une lettre ouverte publiée dans De Tijd, les signataires qualifient la crise du coronavirus "d'attaque contre l'aéroport national qui frappe l'économie en plein cœur". La communauté aéroportuaire demande que ce secteur stratégique, et ses 24.000 emplois directs et 40.000 indirects, soient protégés.

    Les activités autour de l'aéroport de Zaventem sont lourdement affectées par la pandémie. Si les terminaux sont toujours ouverts, rares y sont les passagers. Il est pressenti que cette situation perdurera encore longtemps avant que le secteur puisse s'en sortir. Et de nombreuses entreprises risquent de ne pas y parvenir, craignent les CEO de Brussels AirportBrussels Air­lines et TUI, ainsi que ceux d'entreprises comme DHL, Swissport, Aviapartner, ou encore l'association Voka

  • Que peut encore faire la BCE?

    Après sa série de mesures exceptionnelles face à la pandémie de coronavirus, la Banque centrale européenne (BCE) devrait se dire prête à aller plus loin ce jeudi à l'issue de sa réunion mensuelle, tout en exhortant les gouvernements à accoucher d'une réponse commune.

    Très virulente, en mars, face à l'action limitée des États, la présidente de l'institut Christine Lagarde a encore mis en garde les dirigeants européens, la semaine dernière, contre le risque "d'agir trop peu, trop tard", alors que la zone euro pourrait voir son PIB chuter de 15% cette année. 
     

    Faute d'accord européen sur des mécanismes de solidarité budgétaire, "c'est à nouveau la BCE qui doit réaliser l'essentiel de la politique économique pour lutter contre les effets récessifs de la crise", estime Eric Dor, directeur de recherche à l'Institut d'économie scientifique et de gestion (IESEG). Christine Lagarde devrait marteler que l'institution de Francfort est "déterminée à augmenter la taille de ses interventions, si nécessaire, pour continuer à stabiliser les marchés des dettes publiques et privées", ajoute l'expert.

    Il s'agit d'abord, pour la BCE, de soutenir les mesures déployées par les gouvernements pour aider ménages et entreprises, qui vont créer une montagne de dette publique chiffrée à 1.000 milliards d'euros rien que pour l'Allemagne, la France, l'Italie et l'Espagne.

    Lire | Mathilde Lemoine, "chief economist" du groupe Edmond de Rothschild: "La BCE doit aller plus loin dans sa politique"

  • 2.500 morts en 24 heures aux États-Unis

    Les États-Unis ont enregistré 2.502 décès supplémentaires liés au nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures, selon le comptage de mercredi à 20h30 locales (jeudi 2h30, heure belge) de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.

    Après deux jours de ralentissement dimanche et lundi, ce nouveau bond porte le bilan américain à 60.853 morts au total depuis le début de la pandémie, selon les chiffres actualisés en continu de l'université. De loin le pays le plus touché, les États-Unis, qui ont franchi mardi le cap du million de cas diagnostiqués de Covid-19, comptent, à eux seuls, près d'un tiers des cas recensés à travers le monde. 

    Le coronavirus "va partir", a assuré mercredi le président Donald Trump depuis la Maison-Blanche. "Il va s'en aller, il va être éradiqué", a-t-il soutenu, sans préciser comment. 

  • Un vaccin d'ici la fin de l'année?

    L'administration Trump prévoit d'accélérer le développement d'un vaccin contre le coronavirus avec l'objectif que 100 millions de doses soient prêtes d'ici la fin de l'année.  

    Les nouveaux efforts de Washington ont été rapportés en premier lieu par Bloomberg, qui citait des personnes bien informées et faisait état d'une réunion sur la question prévue dans la journée à la Maison-Blanche. Selon Bloomberg, le projet appelé "Opération Vitesse de la lumière" mettra en collaboration des laboratoires privés et des agences gouvernementales et militaires américaines dans le but de raccourcir de huit mois le temps de développement d'un vaccin.

    Des dirigeants de groupes pharmaceutiques et des experts ont suggéré par le passé que des essais cliniques pour garantir la sûreté et l'efficacité d'un vaccin pourraient prendre au minimum 12 à 18 mois. Plusieurs agences au sein du département américain de la Santé ont fait part, plus tôt ce mois-ci, de projets de collaboration avec plus de 15 entreprises pharmaceutiques ainsi qu'avec des régulateurs européens dans le but d'accélérer le développement de vaccins et traitements contre le coronavirus.

  • Plus de 1.400 nouveaux cas confirmés en Allemagne

    Le nombre de cas de contamination confirmés au coronavirus en Allemagne a grimpé à 159.119, et l'épidémie a désormais causé 6.288 décès dans le pays. Cela représente 1.478 cas de contamination supplémentaires et 173 nouveaux décès en l'espace de vingt-quatre heures, d'après le bilan rapporté par le RKI.  

  • Ce qu'il faut retenir de la journée de mercredi

     La conférence interministérielle des ministres de la Santé réunie mercredi a confirmé la désignation du Professeur Emmanuel André à la coordination du comité interfédéral "testing & suivi des contacts" lancé le 24 avril dernier et constitué de représentants des ministres de la Santé chargés du suivi des contacts, ainsi que d'un groupe d'experts. >> Lire Traçage: à Bruxelles, début en phase test le 4 mai, démarrage complet le 11 mai et 570 contact tracers pour casser la transmission du virus en Wallonie

    La première phase de déconfinement commencera bien le 4 mai, a annoncé la Première ministre Sophie Wilmès dans un communiqué diffusé au cours d'une réunion rassemblant le gouvernement fédéral, les ministres-présidents et le Groupe d'experts en charge de l'exit strategy (GEES). >> Rappel de tout ce qui change lundi ici

    ► Le bilan belge des dernières 24 heures: au total, 4.050 patients sont actuellement hospitalisés174 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées. 797 patients se trouvent en soins intensifs, soit une diminution de 79 patients au cours des dernières 24 heures. 11.283 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 340 au cours des dernières 24 heures. 7.501 décès ont été rapportés au total, soit une augmentation de 170 décès au cours des dernières 24h.

    ► Les dernières valeurs du chiffre de reproduction (RO) du virus sont de 0,79. Il a été calculé sur la période du 20 au 26 avril. Il est surtout important que ce chiffre reste en dessous de 1.

    ►Le coronavirus a tué 427 malades supplémentaires en France au cours des dernières 24 heures, mais la décrue se confirme dans les services de réanimation avec 180 patients en moins. Au Royaume-Uni, le bilan de la pandémie a brutalement augmenté à 26.097 morts mercredi, soit le deuxième plus lourd en Europe après l'Italie, du fait de l'inclusion des maisons de retraites. Le bilan de mardi, qui ne portait que sur les hôpitaux, faisait état de 21.678 morts.

    ► Le comité de concertation s'est réunit pour établir les conditions de réouverture des magasins le 11 mai. Selon le ministre-président flamand Jan Jambon, les critères retenus seront semblables à ceux qui s'appliquent déjà aux commerces d'alimentation.

    ► Le groupe aéronautique allemand Lufthansa a introduit le port obligatoire d'un masque buccal à bord des avions de ses différentes compagnies, dont fait partie Brussels Airlines, à partir du 4 mai et jusqu'au 31 août.

    ► Des compagnies aériennes à genoux, obligées de frapper à la porte des États pour être aidées. La situation du secteur aérien n'est guère florissante et touche aussi les constructeurs. Airbus annonce ainsi pour le premier trimestre une perte nette de près d'un demi-milliard d'euros. Dans le vert à hauteur de 40 millions en 2019, le résultat net plonge dans le rouge à hauteur de 481 millions pour les trois premiers mois de 2020.

    ► La Ville de Bruxelles a donné mercredi le coup d'envoi de la première distribution de masques pour ses habitants, à laquelle elle procédera dans les prochains jours.

    ► Tout le personnel et les résidents des maisons de repos wallonnes auront été testés dimanche, ce qui ouvrira ensuite la possibilité de visites sous de strictes conditions et si l'organisation et l'équipement sanitaire le permettent, a indiqué la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale, interrogée par Bel RTL.

    ► Pour faire du vélo une alternative à la Stib lors du déconfinement, la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt promet 40km de nouvelles pistes cyclables séparées d'ici quelques semaines.

    ► Ecolo a déposé cette semaine une proposition de loi visant la création d'un fonds d'urgence pour les artistes et techniciens du secteur culturel. >> Lire Ecolo pour un fonds fédéral d'aide aux artistes

    ► Un projet de loi réglementant le développement d'une application permettant de tracer les personnes contaminées par le coronavirus (SARS-CoV-2) sera déposé à la Chambre et examiné par la commission Économie, a annoncé le cabinet du ministre Philippe De Backer (Open Vld) devant la commission Justice. >> Lire Pourquoi la Belgique n'aura pas son application anti-Covid-19

     Comment le confinement a transformé votre vie quotidienne - Mobilité, travail, consommation, médias, énergie... Ce confinement qui nous enferme chez nous depuis le 18 mars a fortement impacté notre mode de vie sur tous les plans. Retour en chiffres sur cette période sans précédent.

    ► Les bourgmestres des communes de la côte belge souhaitent à nouveau accueillir les vacanciers locataires d'appartements dès le 8 juin, ont-ils décidé mercredi en concertation. Les 10 maïeurs concernés ont discuté d'un plan pour l'été.

    ► La ministre de l'Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles Caroline Désir (PS) a plaidé mercredi pour que les décisions de redoublement dans l'enseignement obligatoire cette année scolaire soient aussi limitées que possible afin de minimiser les risques de recours.

  • Bonjour et bienvenue

    Merci de nous suivre.

    Ce jeudi 30 avril, Corentin Di Prima, Salim Nesba, Camille Berkenbaum et François Witvrouw suivront les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19 en direct.

    Bonne journée.

    Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

    La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

    Par thématique:

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés