La prime bruxelloise destinée au secteur hôtelier est disponible

La prime est octroyée par unité d'établissement, avec un maximum de cinq unités d'établissements par entreprise. ©rv

L'aide promise par la Région bruxelloise au secteur de l'hébergement touristique de la capitale est désormais accessible. Les intéressés devront toutefois remplir certains critères.

Selon le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) et la secrétaire d'État chargée de la Transition économique, Barbara Trachte (Écolo), le gouvernement bruxellois a approuvé, jeudi en troisième lecture, un arrêté portant sur la nouvelle prime tant attendue par le secteur des hébergements touristiques.

70%
de pertes
Les pertes de chiffre d'affaires du secteur de l'hébergement touristique, l'un des plus touchés depuis le début de la crise, ont atteint 70% en 2020.

La Commission européenne a donné son feu vert à l'exécutif régional, qui avait sollicité l'autorisation d'activer ce dispositif auprès de celle-ci dans le cadre de l'encadrement temporaire des mesures d'aides d'État.

Les pertes de chiffre d'affaires du secteur, l'un des plus touchés depuis le début de la crise, ont atteint 70% en 2020. Le gouvernement bruxellois a dégagé 8 millions d'euros supplémentaires pour soutenir celui-ci.

Entre 12.500 et 62.500 euros

Cette prime, dont la gestion est confiée à Bruxelles Économie Emploi, est accessible à partir de ce jeudi 24 juin, sur la plateforme prévue à cet effet.

Pour y avoir accès, l'entreprise devra remplir certaines conditions, parmi lesquelles un critère de santé financière, ce dernier devant permettre d'aider les entreprises viables économiquement avant la crise.

Un seuil de 25.000 euros de chiffre d'affaires pour l'année 2019 sera également exigé. Le montant de la prime, qui varie entre 12.500 et 62.500 euros est calculé au prorata du nombre d'équivalents temps plein (ETP). Elle est octroyée par unité d'établissement, avec un maximum de cinq unités d'établissements par entreprise. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité