La Pro League veut stopper le championnat de foot

Si l'AG de la Pro League entérine la décision du conseil d'administration, le FC Bruges sera champion de Belgique pour la 16ème fois. ©Photo News

Elle est la première ligue européenne à prendre pareille décision. Si elle est entérinée par l’AG des clubs, le classement actuel sera définitif: Bruges sera champion et Anderlecht à nouveau privé de coupe d’Europe. Une décision a priori sage. Mais n'est-elle pas prématurée?

La Corona aura eu raison de la Jupiler diront les (mauvais?) plaisantins. Le conseil d'administration de la Pro League qui regroupe les 24 clubs de football professionnels du pays recommande en effet, à l’unanimité, l'arrêt immédiat de la Jupiler Pro League (D1A) et de la Proximus League (D1B), suspendues depuis la mi-mars en raison de la crise du coronavirus. Il restait encore une journée de la phase régulière à jouer et 10 matchs de play-offs.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Cette proposition sera soumise le 15 avril prochain à son assemblée générale qui regroupe l’ensemble des 24 clubs. Si elle est approuvée, ce qui devrait être le cas, le classement actuel serait entériné. Le FC Bruges serait sacré champion et jouerait la saison prochaine en Champions League, La Gantoise jouerait les barrages de cette même épreuve, Charleroi jouerait en Europa League, tandis que l’Antwerp et le Standard en joueraient les phases éliminatoires. Alors qu'il avait encore une petite chance de se qualifier pour cette épreuve via les play-offs, Anderlecht resterait, quant à lui, à quai.

Recommandations

Le Conseil d'Administration a pris connaissance des recommandations du Dr Van Ranst et des autorités, selon lesquelles il est très peu probable que des matchs avec public puissent avoir lieu avant le 30 juin
La Pro League

Pour justifier cette position, le CA dit suivre les recommandations du Dr Marc Van Ranst et des autorités, selon lesquelles il est très peu probable que des matchs avec public puissent avoir lieu avant le 30 juin. Il ajoute qu’une reprise de la compétition ne pourrait exclure les risques pour la santé des joueurs et des personnes impliquées dans l'organisation des matchs et le maintien de l'ordre. Si la poursuite de la compétition à huis-clos reste possible, il convient d'éviter la pression supplémentaire que l'organisation de ces matchs exercerait sur les services de santé et les forces de l'ordre, poursuit la Pro League.

Celle-ci a mis en place un groupe de travail afin d’examiner les problèmes sur le plan sportif et les implications financières de cette décision. La possibilité de disputer la finale de la Coupe de Belgique qui doit opposer le FC Bruges à l’Antwerp et le match retour de la finale de la Proximus League entre OHL et le Beerschot seront également traités.

Décision prématurée?

"Si la poursuite de la compétition à huis-clos reste possible, il convient d'éviter la pression supplémentaire que l'organisation de ces matchs exercerait sur les services de santé et les forces de l'ordre."
La Pro League

Le CA de la Pro League a donc pris une décision radicale, que d’aucuns jugeront prématurée. Elle est en effet la première ligue européenne à prendre pareille position. Mais elle pose des questions sur le plan de l’éthique sportive. Et laisse un certain flou autour de la question des droits télévisés. Les actuels détenteurs (Proximus, Telenet, Voo) pourraient demander le remboursement de la dernière tranche de 16 millions du contrat. Or une clause de celui-ci prévoit qu’en cas de force majeure entraînant l’arrêt de la compétition, les sommes versées par les détenteurs de droits restent acquises par les clubs.

Mais est-on déjà dans ce cas de force majeure? Il se chuchote en tout cas que cette position du CA de la Pro League irriterait l’UEFA (l’Union européenne de football). Alors qu’elle a annoncé mercredi vouloir permettre aux compétitions domestiques de se prolonger jusqu’au 3 août, il se dit même que l’UEFA pourrait prendre des mesures contre la Belgique si elle maintenait sa position. Au point de priver les clubs belges de compétitions européennes la prochaine saison? Contactée, l'UEFA s'est refusée à tout commentaire.

En outre la poursuite du championnat à huis-clos reste théoriquement possible. Et puis, jusqu’à nouvel ordre, le confinement s’achèvera le 19 avril – même si sa prolongation est plus que probable et qu’il faudra en outre quelques semaines aux clubs pour remettre leur joueurs à niveau après des semaines d’inactivité.  

Lire également

Publicité
Publicité