Publicité

La troisième dose de vaccin généralisée à tous les adultes en France

Le ministre français de la Santé Olivier Véran s'est exprimé sur la situation sanitaire lors d'une conférence de presse ce jeudi. ©REUTERS

Face à la flambée des contaminations, le gouvernement français a annoncé une série de nouvelles mesures. Parmi celles-ci, l'ouverture de la dose de rappel aux plus de 18 ans, qui conditionnera la validité du pass sanitaire.

Alors que chez nous, l'on s'interroge sur d'éventuelles nouvelles mesures, en France, le gouvernement se lance dans une nouvelle offensive contre le coronavirus.

À ce stade, pas de confinement ni de couvre-feu, a rassuré le ministre français de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse, ce jeudi. Mais une mesure qui risque de faire du bruit: tous les adultes auront désormais la possibilité de se faire injecter une troisième dose de vaccin "dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi.

Le ministre de la Santé a également annoncé le retour de l'obligation du port du masque partout en intérieur.

Une disposition qui va de pair avec un renforcement du pass sanitaire. Pour accéder aux lieux et événements exigeant le fameux document, toutes les personnes âgées de plus de 18 ans devront en effet démontrer avoir reçu une dose de rappel au maximum sept mois après la précédente, et ce, à compter du 15 janvier 2022. Sans quoi, le pass sanitaire expirera, tout simplement.

Et pour les Belges, ça change quoi? Pour l'heure, on ne peut encore assurer que la tenue de vos vacances dans les Alpes dépendront de la troisième injection. Le ministre de la Santé n'a en effet pas précisé si la mesure concernait uniquement les nationaux ou les étrangers qui séjournent en France également.

La vaccination des 5-11 ans envisagée

Ce rappel était jusqu'à présent ouvert aux plus de 65 ans, aux personnes à risque de forme grave et aux soignants, et était administré six mois après la dernière injection et non cinq. Quant aux plus jeunes, la France étudie la possibilité de vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19. "Mais pas avant 2022", a précisé Olivier Véran.

Autre changement, concernant les personnes non vaccinées cette fois: pour celles qui souhaitent bénéficier du pass sanitaire, la durée de validité des tests PCR négatifs va être ramenée à 24 heures au lieu de 72 heures. Une manière d'inciter les derniers récalcitrants à la vaccination.

Le ministre de la Santé a par ailleurs annoncé le retour de l'obligation du port du masque partout en intérieur, même avec le pass sanitaire.

Pour finir, en ce qui concerne les écoles, le gouvernement a décidé que les classes de primaire ne fermeraient plus systématiquement lorsqu'un élève est testé positif. Tous les élèves de la classe se feront tester et ceux dont le test est négatif pourront revenir. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité