analyse

La vaccination marque enfin ses effets en Belgique

Les hospitalisations et décès de résidents de maison de repos, là où la campagne de vaccination est quasi bouclée, sont clairement en baisse. ©Photo News

Les hospitalisations pour Covid augmentent, mais sont en nette baisse dans les maisons de repos, où la grande majorité des résidents sont vaccinés. Cet effet "vaccin" se marque aussi sur les décès.

La vaccination en maison de repos, avec les doubles doses Pfizer, a commencé en janvier et seuls les résidents de quelques établissements doivent encore recevoir la deuxième injection. Quels effets peut-on déjà observer?

"Le nombre d'hospitalisations venant des maisons de repos a baissé de presque 30% en une semaine."
Steven Van Gucht
Virologue

Des résultats visiblement significatifs. Les données épidémiologiques sur la population générale incitent à l'inquiétude, avec une hausse moyenne de 24% de contaminations par jour (dont 53% par le variant britannique, qui gagne du terrain). Mais chez les plus de 90 ans, il y a eu 15% de cas de Covid en moins en une semaine, et 2% de moins chez les plus de 80 ans.

"Le nombre d'hospitalisations venant des maisons de repos a baissé de presque 30% en une semaine", selon Steven Van Gucht, virologue et porte-parole de la lutte contre le Covid. Pourtant, les hospitalisations augmentent de 4% en général, et de 39% à Bruxelles.

Les données des décès parlent aussi: on relève 28 décès par jour dus au Covid, 30% de moins que la semaine précédente. Or, la principale baisse se marque en maisons de repos, où les décès ont diminué de moitié (-47%), alors que ce chiffre est plutôt stable (-2%) dans la population générale. Bref, la vaccination épargne bien des vies et soulage les hôpitaux, mais les variants du virus galopent...

"Il n'y a plus que 5 clusters avec plus de 10 malades du Covid en maisons de repos, pour toute la Wallonie."
Vincent Frédéricq
Femarbel

Les maisons de repos se déconfinent

"Il n'y a plus que 5 clusters avec plus de 10 malades du Covid en maisons de repos, pour toute la Wallonie, alors qu'ils étaient plus de 50 lors du pic de la deuxième vague", relève Vincent Frédéricq, secrétaire général de Femarbel (fédération des maisons de repos de Belgique). Il reste aussi 52 homes avec moins de 10 malades et 510 maisons de repos sont exemptes de cas.

60%
À Bruxelles, le taux de 60% de vaccination ne serait pas atteint parmi le personnel des maisons de repos.

Celles-ci commencent d'ailleurs à se déconfiner. Si ce relâchement a déjà été lancé en Wallonie, là où 80% des résidents étaient totalement vaccinés depuis au moins dix jours, il débutera le 1er mars à Bruxelles, dans les institutions qui comptent au moins 90% de résidents vaccinés. Pourquoi une telle différence? Un seuil de 90% en Wallonie aurait écarté de nombreux établissements...

Les pourcentages de l'acceptation du vaccin sont, en effet, bien différents d'une Région à une autre, parmi les résidents, mais aussi parmi les travailleurs. Et c'est là un des points qui inquiète les responsables des établissements pour personnes âgées. En Flandre, plus de 80% du personnel a accepté l'injection; en Wallonie, les estimations évaluent le taux à 70%. Mais à Bruxelles, les 60% ne seraient pas atteints, ce qui pose question: ces personnes devront-elles continuer à porter le masque durant leur travail?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité