Publicité
Publicité
analyse

Le Codeco de ce lundi devrait libérer les événements

Le ministre-président wallon Elio Di Rupo, le Premier ministre Alexander De Croo et le ministre-président flamand Jan Jambon se retrouvent ce lundi, avec d'autres responsables du Fédéral et des entités fédérées, pour discuter, notamment, des mesures nécessaires pour encadrer les grands événements prévus dans la seconde partie de l'été.  ©BELGA

Le Comité de concertation de ce lundi devrait approuver une série d'assouplissements, mais aussi rappeler les règles pour les voyages, sur fond de contaminations en hausse.

Un Comité de concertation a lieu ce lundi, à partir de 14h. Cela devait être le dernier, celui qui réglait les derniers assouplissements pour la sortie de la crise Covid. Mais la situation sanitaire est beaucoup moins limpide qu'il y a quelques semaines. Le variant Delta s'est imposé et les contaminations sont reparties à la hausse.

Qu'est-ce qui est sur la table du Codeco?

Le calendrier du déconfinement prévoit que des événements de grande ampleur pourraient avoir lieu dès le 30 juillet. Représentations culturelles, spectacles ou compétitions sportives pourraient réunir jusqu’à 3.000 personnes en intérieur, avec port du masque et respect des distances de sécurité.

250
personnes
En août, les fêtes et réceptions pourraient accueillir jusqu’à 250 personnes à l’intérieur.

À l’extérieur, jusqu’à 5.000 personnes seraient autorisées. Et dès le 13 août, les événements de masse tels que les festivals ou les 24 heures de Spa-Francorchamps pourront avoir lieu, avec exigence de présentation d'un covid safe ticket.

Les foires commerciales seraient autorisées. Les fêtes et réceptions pourraient accueillir jusqu’à 250 personnes à l’intérieur.

Pour les activités et camps de jeunes et vie associative, jusqu’à 200 participants seraient admis aux camps de jeunesse et activités, avec une incitation au testing. Les nuitées seraient autorisées.

D'autres dossiers sont-ils sur la table du Codeco?

Vu l'amélioration épidémiologique suivie durant plusieurs semaines, d'autres assouplissements avaient semblé envisageables, tels qu'une augmentation du nombre de convives admis à table dans l'horeca.

Le dossier des retours de vacances et (manque de) contrôles aux frontières fait aussi débat.

Les conditions fixées pour assouplir les règles sont-elles remplies?

Le feu vert devait être donné si sept adultes sur dix avaient reçu leur première dose de vaccin et si la tendance dans les hôpitaux était favorable, avec un seuil indicatif de 500 lits occupés en soins intensifs par des patients covid.

82%
82% de la population adulte a déjà reçu au moins une dose de vaccin.

Oui, mais... Côté chiffre, on est bon: 82% de la population adulte a reçu au moins une dose de vaccin, et 57,3% a reçu les deux doses. 239 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 93 patients en soins intensifs.

Mais la tendance n'est pas positive. Les contaminations au Covid-19 sont en forte hausse (+76% par rapport à la semaine précédente), avec 1.231 nouveaux cas dépistés en moyenne par jour. Les hospitalisations augmentent: +21% sur une semaine, avec 21,3 admissions par jour en moyenne.

Alors, on assouplit?

On est donc dans un entre-deux. Concernant les assouplissements prévus dans le calendrier, la question sera: on les applique ou pas? Ce qui avait été décidé dans le planning sera normalement mis en place.

Par contre, il ne faut pas s'attendre à des surprises, ni bonnes ni mauvaises. Ainsi, le nombre de convives restera fort probablement bloqué à 8 par table dans l'horeca. Aucune restriction supplémentaire ne devrait être décidée.

"Il ne serait pas question de se focaliser sur un contrôle des voitures aux frontières."

Concernant les voyages, notamment les retours de zone rouge, les règles ne devraient pas être modifiées. Mais un effort de contrôle et de suivi devrait être demandé.

Il faudrait que les voyageurs soient incités à remplir consciencieusement leur PLF, le formulaire de localisation du passager, que les personnes qui doivent se faire tester au retour soient contrôlées, que le tracing suive ces contrôles, que les certificats covid soient vérifiés... Pas contre, il ne serait pas question de se focaliser sur un contrôle des voitures aux frontières. L'idée est plutôt de réexpliquer l'enjeu aux touristes.

Et ensuite?

Ce codeco ne sera donc pas le dernier. Une prochaine réunion devrait être organisée dans un mois pour baliser la rentrée, sur base de la situation épidémiologique et du taux de vaccination.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité