Publicité

Le Covid-19 a fait moins de morts qu'annoncé en Belgique

Certains décès avaient été comptabilisés plusieurs fois. ©AFP

Le nombre de décès dus au coronavirus en Belgique a été revu à la baisse: il y aurait 9.878 personnes décédées, soit 121 de moins qu'annoncé précédemment.

Les statistiques de décès dus au coronavirus en Belgique ont été revues à la baisse ce mercredi: 121 cas ont été exclus des chiffres. Pourquoi? L'Agence flamande de la Santé avait d'abord envoyé un questionnaire réduit aux maisons de repos et de soins. Mais elle a depuis lors, pour les trois premiers mois de l'épidémie, recueilli davantage de détails, comme le sexe, l'âge, la date exacte du décès... Sciensano a comparé ces nouvelles informations et certains décès ont été reclassifiés. 473 ont ainsi été supprimés, parce qu'ils avaient été signalés deux fois ou parce que leur cause n'était pas liée de façon évidente au Covid-19. 352 décès n'avaient, eux, pas encore été comptabilisés.

A noter que les détails des décès pour la Wallonie et pour Bruxelles étaient déjà connus et si correction il devait y avoir, celles-ci seraient minimes.

Plus de femmes victimes

"L'âge moyen des personnes décédées est de 83 ans, et de 87 ans dans les maisons de repos."
Frédérique Jacobs
Porte-parole de la lutte contre le Covid-19

"On a ainsi une idée plus précise des décès liés au Covid en Belgique", explique Frédérique Jacobs, spécialiste des maladies infectieuses à l'hôpital Erasme. Les statistiques montrent qu'il y a 53% de femmes et 47% d'hommes parmi les 9.878 personnes qui ont perdu la vie en raison de l'épidémie. Mais ce chiffre est à affiner: "Dans la plupart des catégories, il y a plus d'hommes, sauf chez les plus de 85 ans où il y a davantage de femmes."

Mais cette tranche d'âge compte globalement plus de femmes que d'hommes, et ces femmes de plus de 85 ans représentent la part la plus importante des résidents en maison de repos. La mortalité est la plus élevée dans cette catégorie: 54% des décès ont touché les plus de 85 ans, et dans les maisons de repos, c'est même 70%. "L'âge moyen des personnes décédées est de 83 ans, et de 87 ans dans les maisons de repos", précise encore Frédérique Jacobs.

9.878
9.878 personnes auraient perdu la vie en raison du Covid-19 en Belgique.

Suite aux modifications dans les statistiques, il apparaît que le pic de décès a eu lieu quatre jours plus tôt que ce qui était fixé jusqu'ici: ce serait le 8 avril, avec 321 décès en raison du Covid enregistrés.

49,6% des 9.878 décès ont été enregistrés en Flandre (4.897), 34,9% en Wallonie (3.450) et 15,5% à Bruxelles (1.531).

Il y a actuellement une moyenne de 7 morts quotidiens, alors que la stratégie de protection (masques, télétravail...) reste fort développée et que 20.000 tests sont effectués tous les jours.

"Le pic de la grippe, en janvier, pourrait coïncider avec une présence encore forte du Covid."
Frédérique Jacobs
Porte-parole de la lutte contre le Covid-19

Meilleurs soins

"En février et mars, on avait très peu de données sur ce virus", rappelle Frédérique Jacobs. "Désormais, on sait que le virus peut atteindre quasi tous les organes et entraîner, outre des troubles pulmonaires, des thromboses, des embolies, des cardiomyopathies... On décèle plus rapidement qui risque ces complications. On a aussi des traitements pour la phase inflammatoire qui suit la phase virale. Des produits en cours de test sont utilisés dans de nombreux hôpitaux belges. Les soins de base, tels que la ventilation et l'oxygénation des patients, se sont améliorés."

"Un vaccin contre le Covid en janvier... il ne faut pas rêver!"
Frédérique Jacobs
Porte-parole de la lutte contre le Covid-19

Mais si les chiffres de décès sont actuellement en baisse au quotidien, l'automne est craint par le monde médical, avec le retour des vacances, la rentrée des classes et les virus habituels. "Impossible d'établir des prévisions, mais septembre et les mois suivants risquent d'être difficiles! Le pic de la grippe, en janvier, pourrait coïncider avec une présence encore forte du Covid. Or, chaque hiver, les hôpitaux sont saturés avec la grippe, qui fait 1.500 morts par an. C'est pourquoi j'insiste pour que les groupes à risque se fassent vacciner contre la grippe. Parce qu'un vaccin contre le Covid en janvier.... il ne faut pas rêver!"

©Mediafin

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité