Le déconfinement de la culture se dessine à partir de la mi-mars

Ce week-end, des milliers de personnes ont manifesté pour la reprise des activités culturelles. ©BELGA

Le protocole pour relancer les activités culturelles avec une sécurité sanitaire est prêt. Il prévoit une reprise des activités à la mi-mars.

La culture est toujours en grande partie confinée. Pas de représentations théâtrales, pas de concerts... Les travailleurs en ont marre et le font savoir avec "Still Standing for Culture". Ce week-end, des centaines d'actions ont ainsi animé des quartiers à travers tout le pays pour montrer le désespoir des artistes à l'arrêt.

Pour la ministre en charge de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard, tout est prêt pour relancer la culture progressivement dès la mi-mars.

Et le collectif qui organise cette opération compte continuer sa mobilisation: "Nous sommes sortis de notre torpeur et de notre isolement. Nous nous sommes remis en mouvement. (...) Les interdictions de manifester à plus de 100 personnes, les interdictions de faire de la culture dans les salles et dans l'espace public ne décourageront plus les mobilisations contre les injustices." Mais le bout du tunnel n'est peut-être plus si loin.

On reprend dans trois semaines?

La ministre en charge de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard a préparé, en effet, un protocole avec des représentants du secteur. Et pour elle, tout est prêt pour relancer la culture progressivement dès la mi-mars.

200
spectateurs
Le protocole imaginé autoriserait 200 participants en extérieur.

Elle envisage cette reprise en plusieurs étapes: d'abord une promesse, lors du Comité de concertation (Codeco) de vendredi prochain, pour que les artistes puissent remonter sur scène à la mi-mars. Un deuxième assouplissement aurait lieu juste avant les vacances de Pâques, début avril. Une troisième phase aurait lieu fin juin, lorsque nombre de personnes à risques auront été vaccinées. Cela permettrait l'organisation d'activités culturelles durant les grandes vacances.

Le protocole déjà préparé, et qui sera soumis au prochain Codeco, envisage dès la mi-mars une permission pour des groupes de 200 personnes en extérieur, avec des règles de déplacement, et pour des groupes de 100 spectateurs en salle, avec masques et aération.

Ce serait aussi le retour des activités avec animateurs, telles que les ateliers, les promenades guidées et tout ce qui relève de l'éducation permanente. 25 participants seraient admis. Lors de la deuxième phase, on autoriserait une cinquantaine de personnes dans ce genre d'activités.

Le casse-tête des festivals

Par contre, pour les festivals d'été, rien n'est tranché. Imposer des règles de distanciation et de circulation dans des événements brassant des milliers de personnes s'avère bien plus compliqué.

La ministre Linard a assuré, ce lundi matin sur Bel RTL, que, pour elle, tout était prêt pour déconfiner le secteur de la culture, et d'autres selon le même schéma. Il faudra persuader les décideurs du Codeco, dont le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke qui, ce week-end, signalait qu'il ne fallait pas s'attendre à des assouplissements cette semaine: "D'ici à trois semaines, le variant britannique du coronavirus sera dominant en Belgique et nous pourrons évaluer à quel point il est contagieux."

Ces trois semaines d'attente collent donc au plan envisagé par la ministre de la Culture, mais il n'y a aucune certitude puisque la situation épidémiologique sera un des paramètres principaux de la décision.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité