Publicité
Publicité

Le gouvernement met Lufthansa dos au mur

Dans une lettre qu'elle a envoyée au patron de Lufthansa, Sophie Wilmès exige des garanties sur l'avenir de Brussels Airlines, filiale de la compagnie allemande, avant d'envisager tout aide d'État.