Le gouvernement va améliorer le revenu des chômeurs temporaires

Le gouvernement Wilmès s'apprête à annoncer de nouvelles mesures de soutien aux travailleurs et indépendants. ©EPA

Le gouvernement fédéral s'apprête à annoncer de nouvelles mesures afin de soutenir les travailleurs et les indépendants touchés par la crise du coronavirus. Celles-ci doivent être entérinées vendredi en conseil des ministres.

L'exécutif Wilmès II entend poursuivre son action afin de soutenir les travailleurs, les entreprises et les indépendants touchés par la crise du coronavirus. Dans un courrier, les partenaires sociaux l'avaient exhorté à agir de la sorte. Syndicats et employeurs réclamaient dans leur missive de nouvelles mesures d'urgence. 

Ce vendredi, le conseil des ministres va, entre autres, définir de nouvelles règles en ce qui concerne le chômage temporaire.

Indemnité complémentaire

Lorsqu’un travailleur est mis au chômage temporaire pour force majeure, il reçoit normalement 65% de sa rémunération moyenne, plafonnée à 2.754,76 euros brut. En raison de la crise du coronavirus, ce pourcentage avait exceptionnellement été relevé à 70%, et ce jusqu'au 30 juin.

5,63
Une indemnité complémentaire de 5,63 euros par jour sera versée aux personnes en chômage temporaire pour force majeure.

Le gouvernement a désormais décidé d'aller plus loin. En effet, il est prévu que l'Onem verse une indemnité complémentaire de 5,63 euros par jour à toutes les personnes, employés et ouvriers, qui tombent sous ce régime. Ce supplément, financé par le Fédéral, permettra de limiter la perte de revenus des travailleurs.

Par ailleurs, les périodes de chômage temporaire seront désormais assimilées pour le calcul des pécules de vacances. La suspension momentanée des conditions d'accès au régime de chômage temporaire pour raison économique figure aussi sur la table du gouvernement, tout comme des mesures en faveur des indépendants. 

Depuis le début de la crise du coronavirus, les entreprises ont déjà introduit des demandes de chômage temporaire pour plus de 400.000 personnes. Le gouvernement s'attend à ce que ce nombre augmente encore substantiellement, particulièrement au vu des nouvelles mesures de restriction.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité