Le groupe de travail "déconfinement" est constitué

©BELGA

Ce groupe sera composé de personnalités issues des mondes scientifique, académique et économique. Il doit préparer la sortie de crise. Une tâche ardue.

Va-t-on rouvrir les écoles? Et les commerces? Pourra-t-on sortir de chez soi? Voir sa famille et ses amis? Quand? Comment? Voilà quelques questions que le groupe de travail "déconfinement" va devoir résoudre. Autant dire que nos vies vont dépendre largement de l'avis de ces dix personnalités chargées de mettre en place la sortie de crise dans les prochaines semaines et les prochains mois. Cet organe, qui se réunira pour la première fois ce mardi, travaillera donc de manière technique sur le déconfinement graduel de notre pays. En sachant, pour reprendre les termes de la Première ministre Sophie Wilmès que la "période de transition vers un retour à la normale sera déterminante pour éviter une recrudescence de l’épidémie."

"La période de transition vers un retour à la normale sera déterminante pour éviter une recrudescence de l’épidémie."
Sophie Wilmès
Première ministre

A la tête de ce "Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy" (GEES, c'est son petit nom officiel), on trouve Erika Vlieghe, cheffe du service des maladies infectieuses de l’hôpital universitaire d’Anvers. Plusieurs autres scientifiques sont présents. Parmi eux, quelques figures désormais bien connues du grand-public: Emmanuel André (le porte-parole qui détaille chaque jour la situation sanitaire dans le pays et responsable du laboratoire de référence sur les coronavirus), Marius Gilbert (ULB) ou encore Marc Van Ranst (virologue, UCLouvain).

L'autre moitié du groupe de travail vient du monde socio-économique. On retrouve Pierre Wunsch (le gouverneur de la BNB qui pilote également le groupe de travail qui s'occupe de la crise économique), Johnny Thijs (Electrabel, Recticel...) ou encore Mathias Dewatripont (prof d'économie, ULB).

Les dix responsables au "GEES":

  • Erika Vlieghe, cheffe du Service des maladies infectieuses de l’hôpital universitaire d’Anvers (UZ Antwerpen) et présidente du GEES.
  • Emmanuel André, porte-parole interfédéral (Coronavirus), professeur de microbiologie clinique à l’Université catholique de Louvain, médecin microbiologiste à l’hôpital universitaire de Louvain et responsable du laboratoire de référence sur les Coronavirus (UZLeuven et KUL).
  • Inge Bernaerts, juriste.
  • Mathias Dewatripont, professeur d’économie et codirecteur de l'Institut i3H à l’Université libre de Bruxelles.
  • Marius Gilbert, maître de recherches FNRS à l’Université libre de Bruxelles.
  • Niel Hens, biostatisticien aux Universités d’Anvers et d’Hasselt.
  • Céline Nieuwenhuys, secrétaire générale de la Fédération des Services sociaux.
  • Johnny Thijs, administrateur et président d’entreprises comme Electrabel, de Recticel et de Golazo.
  • Marc Van Ranst, virologue à l’Université catholique de Louvain.
  • Pierre Wunsch, gouverneur de la Banque Nationale de Belgique.

Lire également

Publicité
Publicité