Le Pain Quotidien trouve un partenaire pour sa branche américaine

Le Pain Quotidien comptait jusqu'à présent 90 points de vente aux États-Unis. Qui pourraient désormais être réduits de moitié. ©Geert Teuwen

L’américain Aurify Brands soulagera la chaîne belge de sa filiale US dont elle obtient la franchise. Une opération qui s'inscrit dans le cadre d'une réorganisation plus large des activités de l’enseigne.

Pour cause de difficultés profondes rencontrées au Royaume-Uni et aux États-Unis, que la crise du coronavirus avait encore accrues, il avait été demandé aux managers locaux du Pain Quotidien de trouver une solution pour l’avenir anglo-saxon de l’enseigne. C’est désormais chose faite, du moins, au pays de l’Oncle Sam.

Le positionnement haut de gamme du Pain Quotidien, à des endroits chers (comme ici à Central Park, à New York), a longtemps pesé sur les résultats financiers de la chaîne. Ce que la crise du coronavirus n'a fait que renforcer. ©Geert Teuwen

En effet, il nous revient que la chaîne n’exploitera plus en propre ses quelque 90 points de vente outre-Atlantique. Qui seront repris en master franchise par le groupe de développement horeca Aurify Brands.

Inconnu chez nous, le groupe est pourtant spécialiste de ce genre de développements, actif dans l’expansion de la chaîne de restauration rapide haut de gamme Five Guys par exemple, à qui l’on doit les hamburgers préférés de Barack Obama, de même que de trois autres enseignes dans les sandwiches, le poulet rôti bio ou encore la restauration végane.

Avec quelles conséquences? Aucune information officielle n’a filtré pour l'heure. Mais il nous revenait, plus tôt dans la semaine, une intention de réduction de moitié de la présence géographique du Pain Quotidien aux États-Unis.

90
boutiques
Aujourd'hui à 90, le nombre de boutiques du Pain Quotidien aux États-Unis pourrait être réduit de moitié à terme.

Avant le Royaume-Uni?

Un chemin qui pourrait aussi être emprunté au Royaume-Uni, où une construction similaire est également à l’étude.

Quant au niveau belge, le groupe poursuit une procédure en réorganisation judiciaire (PRJ). Et ce, alors que de son côté, Cobepa, son principal actionnaire (à 43%) a désormais racheté toutes les dettes bancaires de la chaîne, et se prépare à présenter un projet de "Pain Quotidien bis", englobant aussi bien les filiales belge et française, que l'Atelier du Pain (l'atelier de production), les droits de la marque et les contrats avec les franchisés internationaux. USA et UK compris.

Lire également

Publicité
Publicité