analyse

Le pass sanitaire approuvé en France: ça change quoi?

Le pass sanitaire est exigé pour visiter la Tour Eiffel. Mais il est possible d'effectuer un test antigénique sur place. ©Photo News

Le pass sanitaire est obligatoire en France pour toute une série de lieux. Vous comptez visiter la Tour Eiffel? Le Puy du Fou? Préparez-vous...

Le pass sanitaire a été adopté définitivement par le Parlement français.

Depuis ce mercredi 21 juillet, le pass sanitaire était déjà exigé pour participer à toute une série d'activités. Les touristes sont soumis, eux aussi, à l'obligation de présenter ce sésame "covid safe".

Mais une extension était prévue début août et le texte devait passer par l'Assemblée nationale. Celle-ci l'a approuvé avec 156 voix pour, 60 contre, 14 abstentions. Il étend la mesure à un grand nombre de lieux dont les restaurants et les transports, et une obligation vaccinale pour les soignants, ce qui faisait débat. Il n'y aura finalement pas de licenciement pour les personnes qui ne respecteraient pas l'obligation vaccinale du fait de leur profession mais une suspension du salaire. Le projet de loi doit encore passer le filtre du Conseil constitutionnel saisi par le Premier ministre Jean Castex et la gauche.

Qu'est-ce que ce pass change pour les voyageurs?

Avez-vous droit à un pass sanitaire?

Pour obtenir le pass sanitaire français, il faut être dans une de ces trois situations:

7
jours
Le pass sanitaire est valable si vous avez reçu la seconde injection de vaccin Pfizer, Moderna ou AstraZeneca il y a une semaine au moins. Pour celui de Johnson & Johnson, vous devez attendre quatre semaines.

Etre vacciné. Oui mais quand, comment? Votre document sera valable 7 jours (et non 14 jours comme pour le certificat européen) après la seconde injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca); 4 semaines après la piqûre pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson de Janssen); 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de covid (1 seule injection).

Avoir la preuve d'un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 48 heures. Les autotests ne sont pas admis.

Présenter la preuve d'un test PCR positif attestant du rétablissement du Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Comment obtenir ce pass sanitaire?

Pour prouver sa vaccination, est valable le QR code du pass sanitaire européen, que les touristes doivent déjà posséder pour voyager en Europe (à télécharger avec "CovidSafeBE" ou "MaSanté.be" notamment). Il peut être lu en France avec l'application "TousAntiCovid Verif" que les responsables d'établissements concernés utilisent. Les versions papier du certificat peuvent aussi être présentées.

25
euros
Sur place, le test PCR coût 43,89 euros et le test antigénique, 25 euros.

Le système est identique pour le test positif post-covid, répertorié également pour le pass sanitaire européen.

Pour le test négatif de moins de 48 heures, les touristes devront montrer une preuve de test PCR (43,89 euros) ou antigénique (25 euros) négatif, à faire sur place durant les vacances, en laboratoire ou en pharmacie. Cette preuve peut être imprimée directement.

Plusieurs lieux hautement touristiques organisent sur place des dépistages pour faciliter la vie des touristes. C'est notamment le cas au Puy du Fou ou à la Tour Eiffel.

Pour qui le pass est-il indispensable?

Ce pass est exigé à partir de 18 ans. Les jeunes enfants ne sont pas concernés et les 12-17 ans sont finalement exemptés de cette obligation jusqu'à la fin septembre.

Où ce pass sera-t-il exigé?

Dans de nombreux endroits fréquentés par les touristes puisque cela concerne les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Pour visiter un musée, flâner dans un festival d'été, pour se rendre dans les lieux touristiques, il faut désormais sortir son pass. Idem pour aller au cinéma ou dans un établissement sportif, assister à une compétition ou un concert.

50
personnes
Le pass sanitaire est exigé en France dans les lieux qui regroupent plus de 50 personnes.

Les fêtes locales, très prisées des touristes, doivent aussi se soumettre à cette règle. Mais nombre de ces festivités ont été annulées, faute de pouvoir mettre en place un système de vérification des pass rapidement et facilement.

Le port du masque n'est plus exigé dans les lieux où le pass sanitaire est nécessaire, sauf dans certaines zones où l'épidémie repart (Haute-Garonne, Charente-Maritime, Meurthe-et-Moselle, Hérault, Vendée…).

Le pass étendu doit être appliqué début août. Il prévoit l'extension de cette mesure aux cafés, restaurants et centres commerciaux début août (avec des exceptions là où il n'existe pas d'autres commerces de biens de première nécessité à proximité). Le pass sera aussi demandé pour les trajets de longue distance en train, en car et en avion au début du mois: la date d'entrée en vigueur est fixée entre le 7 et le 10 août.

Et si vous ne pouvez pas présenter de pass?

En l'absence de preuve de vaccination ou de test, vous ne pourrez pas accéder au lieu ou à l'événement. Du côté des organisateurs, s'ils omettent les contrôles, ils seront passibles d'une contravention pouvant s'élever à 1.500 euros pour la première verbalisation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité