Le réseau télécom a digéré les mesures de confinement

Les reseaux télécoms retrouvent des chiffres d'utilisation comparables à une journée classique. ©Photo News

Après d’importantes hausses de consommation sur les réseaux, la situation est désormais revenue presque à la normale. Les télétravailleurs ont visiblement trouvé des alternatives au téléphone.

Retour à la normale. Ou presque. Voilà comment on pourrait résumer la situation sur les réseaux télécoms. Avec des hausses de consommation parfois de 70% au début du confinement, l’infrastructure fut bien plus mise à contribution qu’à son habitude. Si aucun problème majeur ne fut constaté depuis la généralisation du télétravail, le réseau retrouve désormais des chiffres plus proches de la normalité.

"L’utilisation du réseau pour le transport de la voix (mobile et fixe) est retournée à un niveau comparable à une journée classique", assure Michel Van Bellinghen, le patron de l’IBPT, le régulateur du marché. Comment l’expliquer? "Les gens ont certainement mis un peu de temps à s’adapter. Des télétravailleurs ont trouvé des alternatives aux appels en passant par des systèmes de vidéoconférences", explique Michel Van Bellinghen.

"L’utilisation du réseau pour le transport de la voix (mobile et fixe) est retournée à un niveau comparable à une journée classique."
Michel Van Bellinghen
Président de l'IBPT

Du côté de la consommation des données sur le réseau fixe, la tendance est également à la baisse. "Nous constatons que la consommation est désormais stabilisée à 20% au-dessus d’une journée normale. C’est donc inférieur aux chiffres du début de confinement", explique le patron de l’IBPT.

La situation s’explique ici par les mesures prises par quelques géants du net dont Netflix et YouTube qui proposent désormais par défaut des résolutions de moins bonne qualité. "Nous avons vérifié directement auprès de Netflix et on constate effectivement que cette tendance débute au moment où les mesures ont été mises en place."

Lire également

Publicité
Publicité