Le retour du soleil ne doit pas faire oublier les consignes de sécurité

Oui, le soleil est de retour. Mais il ne doit pas faire oublier les consignes. Pas de petite sortie sur l'eau: c'est toujours interdit. © BELGAIMAGE ©BELGAIMAGE

C'est l'histoire de cette semaine: l'épidémie est en perte de vitesse en Belgique, ce qui ne l'empêche pas de continuer à progresser. Le pic est espéré pour la semaine prochaine, même s'il est trop tôt pour en être certain. En attendant, le temps nécessaire pour que le nombre de patients soit multiplié par deux ne fait que s'allonger. Ce qui constitue une bonne nouvelle.

C’est devenu la coutume. Tous les jours, à 11 heures, le Centre de crise égrène les statistiques d’une Belgique figée et malmenée par le coronavirus. Mêlant données de la veille, tendances depuis le début de l’épidémie et recommandations à l’attention de tous. Ce vendredi matin, cela donnait ceci.

Jeudi 2 avril, les hôpitaux accueillaient 578 patients Covid-19 supplémentaires, mais en relâchaient 377 autres. "Les admissions restent dans un même ordre de grandeur depuis quelques jours, analyse le Centre de crise. Entre 500 et 600 nouvelles hospitalisations par jour. C’est beaucoup, mais cela se stabilise. Dans les jours qui viennent, nous verrons s’il s’agit effectivement d’un plateau."

Parce que, oui, on est prudents au Centre de crise. Et si on espère atteindre le pic de l’épidémie dans les jours qui viennent, on ne le nommera de la sorte qu’après coup. "Pour parler de pic, il faut attendre que les chiffres redescendent. C’est la définition d’un pic."

Le temps de doublement dépasse les 10 jours

Au total, le bilan du 2 avril comptabilisait 5.552 patients hospitalisés, dont 1.205 aux soins intensifs (+61), parmi lesquels 916 sous assistance respiratoire (+10). Avec un taux d’occupation tournant autour des 55%, la Belgique pouvait encore tabler sur 1.065 lits dédiés à l’épidémie en soins intensifs, et disponibles immédiatement.

À côté des admissions, la situation aux soins intensifs est la seconde donnée que scrute avec attention Marius Gilbert, à la tête du laboratoire d’épidémiologie spatiale (ULB), qui décortique chaque jour les chiffres officiels. "Même si la hausse est moins rapide de jour en jour, le nombre d’hospitalisations et d’admissions aux soins intensifs augmente toujours. On espère voir ce nombre diminuer plus fortement dans les prochains jours."

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Signe indubitable du ralentissement de l’épidémie, le temps de doublement – soit la durée nécessaire pour que le nombre de patients double – ne cesse de se rallonger, tant pour les hospitalisations (11,8 jours) que pour les soins intensifs (10,5 jours). Milieu de semaine dernière, celui-ci se baladait encore entre 3 et 4 jours.

Jeudi, la Belgique déplorait un total de 1.143 décès depuis le débarquement du coronavirus, tandis que 16.770 cas étaient confirmés suite à une analyse de laboratoire – notons la lente montée en puissance, puisque 3.972 tests étaient effectués jeudi dernier.

Ah oui! Petit rappel à l’ordre, signé le Centre de crise. Ce week-end signe tant le début des vacances de Pâques que le retour d’un soleil d’humeur plus estivale. Si le Belge a envie d’en profiter, qu’il se fasse plaisir, mais tout en respectant strictement les consignes de sécurité. L’heure n’est pas encore au relâchement. Surtout pas.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité