Le revenu des chômeurs temporaires rehaussé de 150 euros par mois

©Photo News

Les personnes en chômage temporaire à cause du coronavirus bénéficieront d'un complément de revenu de 150 euros par mois. Ce montant s'ajoutera à leur allocation de chômage, équivalente à 70% de leur rémunération moyenne, plafonnée à 2.754,76 euros bruts.

La crise du coronavirus aura un impact énorme sur l'économie belge, plus personne n'en doute. Afin de soutenir les entreprises, mais aussi les indépendants et les travailleurs, le gouvernement fédéral a entériné ce vendredi une nouvelle salve de mesures. Plusieurs d'entre elles sont relatives au chômage temporaire, qui concerne déjà plus de 600.000 personnes. À terme, près d'un million de travailleurs pourraient y avoir recours, a estimé la ministre de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V).

Concrètement, le gouvernement a décidé de simplifier ce régime, dont il existait deux variantes, afin que toutes les demandes liées à la pandémie de Covid-19 soient désormais traitées comme relevant du chômage pour force majeure. "Nous avons décidé d'instaurer une procédure unique: la procédure corona. Elle sera plus simple et automatique", a précisé la ministre Muylle.

Indemnité complémentaire

Conséquence des mesures de restriction, de nombreuses entreprises n'ont pas d'autres choix que de recourir au chômage temporaire pour garder la tête hors de l'eau. Lorsqu'ils tombent sous celui-ci, les travailleurs perçoivent une allocation de chômage de l'Onem équivalente à 70% de leur rémunération moyenne, plafonnée à 2.754,76 euros brut. À celle-ci viendra désormais s'ajouter un complément de 5,63 euros par jour à charge de l'État, soit environ 150 euros par mois. La mesure concernera tant les employés que les ouvriers.

Par ailleurs, le gouvernement a décidé que ces jours de chômage temporaire seront désormais assimilés pour le calcul des pécules de vacances. 

Les versements de ces allocations, mais aussi du complément, seront assurés, comme de coutume, par les organismes de paiement, à savoir les organisations syndicales (FGTB, CSC, CGSLB) et la caisse auxiliaire des paiements de chômage (Capac).

Ces décisions prises par le gouvernement constituent "un pas en avant important, mais il reste un long chemin à parcourir pour garantir que les travailleurs ne sortent pas perdants de cette crise."
Robert Vertenueil
Président de la FGTB

Insuffisant pour la FGTB

Ces décisions prises par le gouvernement constituent "un pas en avant important, mais il reste un long chemin à parcourir pour garantir que les travailleurs ne sortent pas perdants de cette crise", a estimé le président de la FGTB, Robert Vertenueil. À ses yeux, la perte de revenu reste trop importante pour la majorité des travailleurs surtout si cette période de confinement, et donc de chômage temporaire, se prolonge. Sa proposition: augmenter "les allocations pour chômage temporaire de 70% à 80% du dernier salaire".

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité