Le vaccin AstraZeneca pourrait finalement être administré aux plus de 55 ans

Le vaccin d'AstraZeneca est efficace à 100% contre les formes graves du Covid. ©AFP

Une étude américaine et la vaccination en Grande-Bretagne pourraient pousser la Belgique à administrer le vaccin anti-covid d'AstraZeneca aux plus de 55 ans.

La Belgique pourrait revoir sa décision de ne pas administrer le vaccin AstraZeneca aux personnes de plus de 55 ans une fois que davantage de données seront disponibles au sujet de l'efficacité du produit auprès de ce groupe d'âge, a indiqué vendredi l'infectiologue Yves Van Laethem lors de la conférence de presse de l'institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise.

"L'efficacité est de 82% sur les formes légères à modérées de la pathologie. Si on considère les formes graves, on a une protection 100%."
Yves Van Laethem
Porte-parole du Centre de crise

"Nous attendons des données supplémentaires, notamment d'une large étude qui se termine aux États-Unis. Un tiers de la population de l'étude a plus de 65 ans. Mais aussi des données du terrain de la vaccination en Grande-Bretagne, où on vaccine massivement avec le vaccin Astrazeneca, y compris dans les maisons de repos", a précisé l'infectiologue. Ces données devraient être disponibles "dans les semaines qui viennent et pourraient faire réévaluer la position de la Belgique", a-t-il ajouté.

Une protection optimale pour les formes sévères

Plusieurs pays ont en effet décidé de ne pas administrer le vaccin au-delà d'un certain âge. "Cela ne veut pas dire que, chez ces tranches d'âge, le vaccin ne fonctionne pas ou pose problème. Mais simplement que les données sont extrêmement limitées ou parfois totalement absentes pour les tranches en question", a rappelé Yves Van Laethem.

Avec l'intervalle de douze semaines entre les deux injections que la Belgique a choisi d'adopter, l'infectiologue relève une efficacité de "82% sur les formes légères à modérées de la pathologie". "Si on considère les formes graves, on a une protection 100%. Ce sont d'excellents résultats, pour les groupes pour lesquels nous avons des données", a-t-il encore ajouté.

Et les campagnes de vaccination visent bien à prévenir des formes les plus sévères de la maladie, a-t-il martelé. "Pour cela, tous les vaccins en Belgique montrent une protection adéquate et peuvent être administrés en toute sécurité."

Pfizer efficace à 85% après une seule dose

Selon une étude menée en Israël et publiée dans la revue The Lancet, le vaccin de Pfizer-BioNTech offrirait déjà une protection de 85% contre le coronavirus deux à quatre semaines après la première injection. De récentes études israéliennes ont chiffré à 95% l'efficacité du vaccin une semaine après la seconde dose. Jusqu'à présent, 4,23 millions d'Israéliens (47% de la population) ont reçu au moins la première dose du vaccin, selon le ministère de la Santé. 2,85 millions (32%) ont eu la seconde dose nécessaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité