Le vaccin de Johnson & Johnson arrivera plus tôt que prévu

Actuellement, trois vaccins anti-Covid sont administrés en Belgique. Ils ont été développés par Pfizer, Moderna et AstraZeneca. ©Photo News

Le calendrier de livraison du vaccin de Johnson & Johnson a été modifié: 280.500 doses arriveront en Belgique en avril. On attend la décision de l'Agence européenne du médicament d'ici peu.

Ce vendredi 26 février, la décision de la FDA américaine sur le vaccin de Johnson et Johnson devrait nous parvenir. Ce sera déjà une sérieuse indication sur ce vaccin précommandé par l'Europe et dont la Belgique a demandé plus de 5 millions de doses. L'Agence européenne des médicaments (EMA) doit, elle, rendre sa décision sur ce vaccin à la mi-mars.

Ce produit développé par Janssen Pharmaceutica est très attendu, au vu de ses caractéristiques telles qu'affichées par le fabricant. Une seule dose suffit et il est efficace chez les plus de 60 ans. Il peut être stocké dans un frigo habituel et montrerait son efficacité face au variant sud-africain.

Le vaccin Johnson & Johnson efficace, selon l'agence américaine du médicament

Le vaccin anti-Covid à injection unique de Johnson & Johnson s'est révélé sûr et efficace lors des essais cliniques, montrent mercredi des documents de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis, ouvrant la voie à son autorisation pour une utilisation en urgence.

Johnson & Johnson a annoncé en janvier dernier que son vaccin était efficace à 72% pour prévenir la maladie lors d'un essai aux États-Unis, mais le niveau de protection était ressorti à 66% face à plusieurs variants dans un essai mondial impliquant près de 44.000 personnes.

Décision à la mi-mars?

Le gouvernement belge en attend maintenant la livraison de 280.500 doses pour avril, soit deux mois plus tôt que prévu par les calendriers fixés précédemment, selon De Tijd.

Initialement, une première livraison de 1,4 million de doses était prévue pour juin. Outre les doses prévues en avril, la Belgique devrait en acquérir 420.750 d'ici le mois de mai et quelque 700.000 en juin.

Cette accélération découlerait de la demande précoce de Janssen d'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour son vaccin à l'Agence européenne des médicaments (EMA) afin que celle-ci rende sa décision à la mi-mars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité