Feu vert américain pour le vaccin de Johnson & Johnson

Le vaccin de Johnson & Johnson a été développé par la filiale belge Janssen Pharmaceutica. ©via REUTERS

Les autorités américaines ont accepté de mettre sur le marché le vaccin anti-covid de Johnson & Johnson aux États-Unis. Les livraisons devraient commencer ce dimanche.

C'est "oui" pour le vaccin de Johnson & Johnson aux États-Unis. L'Agence américaine des médicaments (FDA) a accordé ce samedi une autorisation en urgence pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Ce "oui" américain entraînera la distribution imminente de plusieurs millions de doses d'un troisième vaccin contre le Covid-19 dans le pays. Les premières livraisons sont déjà prévues ce dimanche outre-Atlantique.

Les experts ont tous estimé, lors d'un vote, que les bénéfices de ce vaccin unidose pour les personnes âgées de 18 ans et plus l'emportaient sur les risques de son utilisation.

"Nous allons utiliser toutes les voies imaginables pour étendre la fabrication du vaccin, du troisième vaccin, et obtenir encore plus de progrès rapides."
Joe Biden
Président américain

Atouts importants pour la vaccination

Ce vaccin, développé par la filiale belge Janssen Pharmaceutica, présente deux avantages logistiques: il ne s'administre qu'en une seule dose et peut être stocké à des températures de réfrigérateur.

Joe Biden, le président, s'est réjoui de la nouvelle: "Nous allons utiliser toutes les voies imaginables pour étendre la fabrication du vaccin, du troisième vaccin, et obtenir encore plus de progrès rapides" dans la campagne de vaccination. Au moins trois millions de doses sont prêtes à être distribuées dès "la semaine prochaine" selon le gouvernement américain. L'entreprise américaine s'est engagée à acheminer 100 millions de doses aux États-Unis avant la fin du mois de juin.

Comment fonctionne ce vaccin?

Il s'agit d'un vaccin à "vecteur viral", comme celui d'AstraZeneca. Il utilise comme support un autre virus, humain alors que chez AstraZeneca il s'agit d'un adénovirus de chimpanzé, transformé pour y ajouter des instructions génétiques d'une partie du virus responsable du Covid-19. Une fois dans les cellules, une protéine typique du SARS-CoV-2 est produite, éduquant le système immunitaire à le reconnaître.

L'efficacité du vaccin était lors des essais de 85,9% contre les formes graves du Covid-19 aux États-Unis. Toutes régions de l'essai clinique confondues, elle était de 66,1% contre les formes modérées de la maladie, et globalement "similaire" pour toutes les catégories de population (âges, ethnies).

Les effets secondaires les plus fréquemment observés étaient une douleur à l'endroit de l'injection, des maux de tête, de la fatigue et des douleurs musculaires. Ce vaccin est déjà utilisé en Afrique du Sud, où un cas d'anaphylaxie, une grave réaction allergique, a été observé. De telles réactions, quoique très rares, ont aussi été notées après des injections des vaccins de Moderna et Pfizer.

Et en Europe? Et en Belgique?

 L'Agence européenne des médicaments (EMA) doit, elle, rendre sa décision sur ce vaccin à la mi-marsLa Belgique en a demandé plus de 5 millions de doses. 280.500 doses arriveraient déjà en Belgique en avril. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité