Le vaccin Johnson & Johnson fixé sur son sort ce mardi

Le vaccin de Johnson & Johnson a principalement été administré aux États-Unis. ©AFP

L'Agence européenne des médicaments rend son avis sur le vaccin développé par la firme belge Janssen ce mardi après-midi.

L'EMA, l'Agence européenne des médicaments, donnera cet après-midi à partir de 17h ses conclusions sur le vaccin de Johnson & Johnson contre le coronavirus et les cas graves et inhabituels de thrombose apparus aux États-Unis.

Pour rappel, le vaccin d'AstraZeneca avait fait l'objet de la même étude par la même agence qui avait, le 7 avril, indiqué que l'évaluation restait positive, les bénéfices dépassant ses risques, mais elle avait conclu qu'il fallait rajouter la formation de caillots sanguins inhabituels combinés à un faible taux de plaquettes comme "effet secondaire très rare" du vaccin d'AstraZeneca.

Les cas de thrombose apparus suite aux injections de ces vaccins anti-Covid semblent liés spécifiquement aux vaccins à vecteur adénoviral.

Un cas mortel

Les deux vaccins ont déjà été approuvés pour le marché européen, mais celui de Johnson & Johnson, développé par la firme belge Janssen, n'est pas encore utilisé à grande échelle en Europe. Les cas problématiques rapportés viennent des États-Unis, où les régulateurs ont arrêté temporairement son utilisation après que les autorités ont rapporté six cas de femmes ayant présenté des caillots sanguins en association avec de bas niveaux de plaquettes, dont un cas mortel, dans les deux semaines suivant une injection du vaccin Johnson & Johnson.

36.000
doses
36.000 doses du vaccin Janssen ont été livrées en Belgique.

En Belgique, un premier lot de 36.000 doses du vaccin Janssen a été livré la semaine dernière. Mais celles-ci sont maintenues au frigo pour le moment.

Aux USA, aussi en pause

Aux USA, c'est encore aussi actuellement l'inconnue pour ce vaccin. Les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi dernier "une pause" dans son utilisation, le temps d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins. Mais son utilisation devrait être de nouveau autorisée, peut-être accompagnée de "restrictions", et une décision devrait être rendue publique d'ici vendredi, a affirmé dimanche le conseiller médical de la Maison Blanche Anthony Fauci: "Je pense que (la vaccination) reprendra, peut-être avec des restrictions. Je ne suis pas certain de ce que ce sera, si elles seront liées à l'âge ou au sexe, ou s'il sera simplement accompagné d'un avertissement."

Problème supplémentaire pour Johnson & Johnson

L'Agence américaine des médicaments, la FDA, a demandé que la production du vaccin de Johnson & Johnson soit arrêtée dans une usine de Baltimore (Maryland): un lot de doses "qui n'étaient pas conformes aux standards de qualité" aurait été découvert. Ce lot comporterait 15 millions de doses.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité