Publicité

Le vaccin Moderna "prometteur" contre les variants du covid

Le vaccin de Moderna montre une légère baisse des niveaux d'anticorps contre certains variants, mais ceux-ci sont considérés comme suffisamment élevés pour prévenir la maladie. ©AFP

Le vaccin contre le coronavirus développé par Moderna montrerait de bons résultats contre les variants après des tests en laboratoire, y compris le variant Delta.

Le vaccin de Moderna a produit des anticorps neutralisants contre les variants émergents du coronavirus, y compris le Delta identifié pour la première fois en Inde, a déclaré le fabricant de médicaments ce mardi.

L'étude a été menée dans un essai de phase initiale en laboratoire, sur des échantillons sanguins de huit participants, obtenu une semaine après qu'ils ont reçu la deuxième dose du vaccin. La vaccination a produit des anticorps contre tous les variants, y compris des versions supplémentaires du Bêta identifié pour la première fois en Afrique du Sud et trois variants provenant initialement d'Inde, notamment le Kappa et le redouté Delta. Celui-ci serait environ 60% plus contagieux que le variant Alpha identifié au Royaume-Uni, lui-même plus virulent que la forme classique du virus.

"Ces nouvelles données sont encourageantes et renforcent notre conviction que le vaccin Moderna devrait rester protecteur contre les variants nouvellement détectés."
Stéphane Bancel
CEO de Moderna

Cette étude est toutefois fortement limitée et n'a pas encore été examinée par des pairs. Si les résultats sont "prometteurs", ils pourraient ne pas refléter les performances en "situation réelle" du vaccin contre les variants.

Légère baisse des anticorps

"Ces nouvelles données sont encourageantes et renforcent notre conviction que le vaccin Moderna devrait rester protecteur contre les variants nouvellement détectés", a déclaré Stéphane Bancel, CEO de l'entreprise américaine. L'action Moderna gagnait jusqu'à 5,9% à Wall Street à 16h24 après cette annonce.

L'analyse a toutefois montré une légère réduction des anticorps neutralisants contre quelques-uns des nouveaux variants, notamment Delta, Kappa et Gamma (originaire du Brésil). Par rapport à la quantité d'anticorps produits contre la version "classique" du virus, les niveaux d'anticorps neutralisants contre le variant Delta ont été réduits de 2,1 fois.

Les niveaux d'anticorps sont toujours considérés comme suffisamment élevés contre les variants car le vaccin crée un surplus d'anticorps contre la souche originale.

Plus préoccupant, les niveaux d'anticorps ont été divisés par 4,2 contre la souche "eta", découverte pour la première fois au Nigeria, et par 8 contre un nouveau variant identifié en Angola, appelé A.VOI.V2.

Surplus d'anticorps

Bien que réduits, les niveaux d'anticorps neutralisants sont toujours considérés comme suffisamment élevés pour prévenir la maladie, car ce vaccin à ARN messager génère une forte réaction immunitaire qui crée en réalité un surplus d'anticorps contre la souche originale. "Nous restons déterminés à étudier les variants émergents, à générer des données et à les partager dès qu'elles sont disponibles", a souligné Stéphane Bancel.

Rappelons que l'Union européenne a commandé la semaine dernière 150 millions de doses supplémentaires de vaccins auprès de Moderna, une preuve de la confiance qu'accorde la Commission au laboratoire. Celle-ci est également en train de conclure un contrat pour développer "des vaccins nouvelle génération" afin de s'adapter aux nouveaux variants du virus, a précisé la présidente de l'institution, Ursula von der Leyen.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité