Les achats massifs dopent les ventes d'Ahold Delhaize

Frans Muller, le CEO d'Ahold Delhaize, reste prudent dans ses prévisions pour 2020.

La ruée des consommateurs dans les supermarchés profite pleinement à Ahold Delhaize, qui annonce déjà une augmentation de ses ventes de 15% au premier trimestre. Le groupe a consacré à ce jour 170 millions d'euros à des mesures de soutien contre le Covid-19.

La pandémie de coronavirus ne nuit pas à tout le monde. Le secteur de la distribution peut se frotter les mains de la ruée des consommateurs dans les supermarchés. Le groupe Ahold Delhaize, par exemple, annonce d'ores et déjà qu'il devrait boucler son premier trimestre sur un bond de 15% de ses ventes. Les chiffres définitifs seront publiés le 7 mai.

34%
de croissance
Aux États-Unis, les achats frénétiques de consommateurs paniqués ont dopé les ventes d'Ahold Delhaize de 34% durant le mois de mars.

Grâce au Covid-19, la demande dans l'est des États-Unis et en Europe a progressé de manière significative. Aux États-Unis en particulier, les achats frénétiques de consommateurs paniqués ont dopé les ventes de 34% durant le mois de mars.

La rentabilité devrait elle aussi progresser, la marge opérationnelle étant attendue à un niveau supérieur à celui du premier trimestre 2019.

Prévisions maintenues

Le groupe belgo-néerlandais réitère par ailleurs ses prévisions de bénéfice pour 2020, et table même sur un dépassement de ses prévisions de cash flow disponible. Mais le CEO Frans Muller reste prudent. "Le Covid-19 a créé de l'incertitude sur nos prévisions pour 2020, et il est trop tôt pour savoir comment tout cela impactera au final nos marques locales et les communautés qu'elles servent", dit-il dans un communiqué. Le patron du groupe fait notamment allusion à des changements possibles de modes de consommation et de comportements de la clientèle.

"Le Covid-19 a créé de l'incertitude à l'égard de nos prévisions pour 2020, et il est trop tôt pour savoir comment tout cela impactera au final nos marques."
Frans Muller
CEO d'Ahold Delhaize

Néanmoins, la marge opérationnelle sous-jacente devrait rester en ligne avec celle de 2019. Ahold Delhaize continue de tabler sur une croissance de près de 5% (‘mid-single-digit’) du bénéfice sous-jacent par action. Le cash flow disponible devrait par contre dépasser le pronostic précédent de 1,5 milliard d'euros, des investissements ayant été reportés durant la crise du coronavirus.

Ahold Delhaize affirme par ailleurs avoir dépensé un total de 170 millions d'euros dans des actions de lutte contre le coronavirus. Il s'agit essentiellement de mesures sanitaires et de sécurité pour le personnel et les clients, mais aussi de donations caritatives pour soutenir des communautés locales. Les mesures de sécurisation du personnel en magasins (poses de parois en plexiglas, aménagement de la circulation pour favoriser la distanciation sociale...) ont coûté 44 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité