Les assureurs auto prudents malgré la baisse des sinistres

©AFP

Confinement oblige, le trafic routier est en forte baisse, ce qui fait également chuter le nombre d'accidents. Avant d'envisager des réductions de primes, les assureurs veulent avoir une vision d'ensemble de l'impact de la crise sur leurs activités.

Il y a dix jours, Corona Direct, l'assureur direct du groupe Belfius, annonçait qu'il prévoyait de rembourser un montant de plus de quatre millions d'euros à ses clients en raison de la baisse de trafic consécutive au confinement. Selon les estimations de la compagnie, les automobilistes couvriront quelque 30% en moins de distance cette année

30%
.
Selon les premières estimations, la sinistralité automobile était en baisse de 30% au début du mois.

Les  compagnies sont peu nombreuses à avoir déjà pris position sur cette question. Un expert du domaine indique que le sujet est sensible. Selon plusieurs sources, la sinistralité en assurance automobile était en baisse d'environ 30% entre la fin du mois de mars et le début avril.

Des estimations encore parcellaires sur lesquelles les spécialistes ne veulent pas trop s'avancer. En France, la Matmut a quant à elle constaté une baisse de 70% de la sinistralité routière depuis le début des mesures de confinement.

"Il est trop tôt", commente Allianz, comme d'autres entreprises d'assurances. "Nous voulons une meilleure image de la situation pour quantifier l'effet coronavirus."

Cela étant, les assurés qui éprouvent des difficultés financières à la suite des mesures prises pour enrayer la pandémie sont invités à prendre contact avec leur assureur ou leur courtier pour trouver des solutions.

"Il faudra voir dans quelle mesure le trafic va reprendre une fois qu'on amorcera le déconfinement. S'il y a moins d'accidents, cela aura des répercussions sur l'année 2021."
Le représentant d'un grand assureur

"Nous suivons les recommandations de la BNB et respectons une certaine prudence par rapport au remboursement des primes", explique le représentant d'un assureur ayant pignon sur rue. "Il faudra voir dans quelle mesure le trafic va reprendre une fois qu'on amorcera le déconfinement. S'il y a moins d'accidents, cela aura des répercussions sur l'année 2021."

Corona Direct propose des produits dans plusieurs secteurs, mais son assurance auto demeure son article phare et représente le gros de son chiffre d'affaires. Les compagnies actives dans d'autres domaines se veulent plus vigilantes.

Axa signale ainsi qu'elle s'attend à ce que de nombreux autres segments soient (fortement) touchés par la crise, tels la pension, la santé, l’investissement, les entreprises ou encore les risques cyber. Un constat partagé par AG Insurance, qui anticipe une hausse de la sinistralité dans plusieurs branches.

Une autre compagnie exprime la même circonspection. "Actuellement, nous accordons la priorité aux soins de santé, au secteur public ou à l'enseignement, par le biais d'extensions de couverture. Nous attendons d'y voir plus clair avant de prendre une décision pour l'automobile."

Le coronavirus a ainsi réussi à plonger les spécialistes du risque en pleine incertitude.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité