analyse

Les assureurs donnent du mou aux particuliers et entreprises sur la corde raide

©BELGA

Les familles et les entreprises dont les revenus sont affectés par le coronavirus pourront demander des reports de paiement à leur compagnie d'assurance. Les personnes mises au chômage temporaire seront ainsi couvertes pendant la durée du confinement.

Après les banques, c'est au tour du secteur des assurances d'anticiper les difficultés auxquelles les ménages et les sociétés seront confrontés au cours des prochains mois à la suite de l'épidémie actuelle. Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurance, a annoncé ce jeudi prendre des mesures "fortes exceptionnelles" destinées aux personnes et aux entreprises les plus fragilisées par la crise.

"Les assureurs accorderont aux employeurs un délai jusqu’au 30 septembre pour régler les primes."
Assuralia

Assuralia, qui représente la quasi-totalité du secteur, a arrêté ces dispositions en étroite collaboration avec la Banque nationale de Belgique (BNB) et la FSMA (l'autorité belge des marchés) ainsi que le soutien du gouvernement fédéral dans le cadre des travaux de l’Economic Risk Management Group. Comme leurs consœurs bancaires, qui ont décidé de permettre certains reports de remboursement de crédit, les compagnies d'assurance entendent ici offrir un peu d'air à leurs clients directement frappés par la pandémie.

Chômage temporaire

Les travailleurs mis au chômage temporaire, qui sont environ un million à l'heure actuelle selon les chiffres de la ministre fédérale de l'Économie, jouiront d'une période de protection. "Les assureurs maintiendront les avantages en matière de pension, de prestation en cas de décès, d’invalidité et d’hospitalisation dont le personnel bénéficie dans le cadre d’assurances groupe), et accorderont aux employeurs un délai jusqu’au 30 septembre pour régler les primes", annonce Assuralia.

Il s'agit là d'une dérogation par rapport à une période "normale", précise Assuralia. Ces avantages sont en principe suspendus avec le contrat de travail en cas de chômage temporaire.

Dans des conditions identiques à celles fixées par les banques, les compagnies d'assurance permettront également aux particuliers et aux entreprises en difficulté de reporter le remboursement de leur crédit hypothécaire et le paiement des intérêts jusqu'à l'automne. Les assurances "solde restant dû" et les assurances incendie liées à un crédit profiteront aussi de cet avantage.

Mesures pour les entreprises

Plus spécifiquement pour les entreprises, plusieurs types d'assurance s'adapteront "automatiquement" à l'interruption des activités. C'est notamment le cas des polices relatives aux accidents de travail et à la responsabilité civile. Celles-ci feront l'objet d'une régularisation ultérieure "reflétant la diminution du chiffre d'affaires ou de la masse salariale". 

Pour les autres produits, les entreprises mises à l'arrêt pourront demander un report du paiement de leurs primes venant à échéance entre le 30 mars et le 30 septembre. Enfin, un moratoire similaire à celui appliqué aux crédits hypothécaires sera en vigueur pour les crédits accordés par des assureurs.

"Chaque situation devrait être examinée en concertation avec l'assureur ou l'intermédiaire."
Assuralia

La fédération conseille aux entrepreneurs de prendre contact avec leur compagnie pour ce qui concerne les suspensions de contrat afin de trouver la meilleure solution. "Il est important pour l'entreprise et sa survie qu'elle reste couverte pour les risques restants, comme l'incendie, la tempête ou les réclamations de tiers. C'est pourquoi chaque situation devrait être examinée en concertation avec l'assureur ou l'intermédiaire."

À titre individuel, les compagnies peuvent également prendre des initiatives. Plusieurs assureurs proposent ainsi des solutions à leurs clients en fonction de leurs besoins, qu'ils soient actifs dans l'horeca ou le secteur médical. 

Les modalités pratiques de cette batterie de mesures doivent encore être fixées, précise Assuralia, qui espère établir toute la clarté dans les prochains jours.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité