Les capacités de testing élargies pour Bruxelles

Des centres de tests rouvrent à Bruxelles pour accueillir l'afflux de personnes ayant besoin d'un test PCR. ©REUTERS

Les capacités de testing sont sous tension à Bruxelles. Dès cette fin de semaine, le nombre d’heures d’ouverture est augmenté de 69%.

L'expansion du virus prend à nouveau un tour inquiétant. Plusieurs hôpitaux bruxellois ont tiré la sonnette d'alarme au vu du pourcentage de tests positifs en nette augmentation. Il faut donc s'attendre à une hausse des cas dans les prochains jours.

Problème: les centres faisant passer ces tests commencent à être débordés, des files se forment. En effet, ils doivent d'abord s'occuper des patients symptomatiques envoyés par leur médecin, ainsi que des personnes asymptomatiques nécessitant un dépistage (parce qu'elles sont de retour d'une zone rouge, notamment). Mais ils font aussi face à un afflux de personnes ayant besoin de la preuve d'un test PCR pour partir en vacances dans certains pays demandant cette preuve, ou à des touristes inquiets à leur retour. Alors que treize centres étaient opérationnels encore il y a quelques semaines, beaucoup se sont mis en stand-by, faute de demandes. Et tous ne sont pas encore prêts à rouvrir, par manque de personnel.

De 255 à 430 heures

Pour résorber la tension à laquelle sont soumises les capacités de testing en Région Bruxelloise, des discussions ont été lancée pour adapter l'offre. Il s'agit de décharger les hôpitaux et les médecins généralistes de patients à faible risque, en particulier les touristes souhaitant partir à l’étranger.

"D’autres ouvertures et élargissements de plages horaires sont encore en discussion."
Alain Maron
Ministre bruxellois en charge de la Santé

Qu'est-ce qui change? Les capacités de testing globales hebdomadaires de la Région, calculées en nombre d’heures d’ouverture, sont portées de 255 heures à 430 heures, soit une augmentation de 69%. Cette augmentation est effective en cette fin de semaine, avec l'ajout des services du CHU Saint Pierre (ce vendredi à 14h) et Synlab, dès ce week-end. "D’autres ouvertures et élargissements de plages horaires sont encore en discussion", assure-t-on chez le ministre Alain Maron, en charge de la santé.

Voici les centres de tests

Patients symptomatiques

Patients asymptomatiques

Lire également

Publicité
Publicité